Mairie d'Abomey Calavi

English version

Version française

Actualites

Célébration du 56ème anniversaire de l'indépendance du Bénin: Abomey-Calavi unie autour du Maire Bada pour une fête réussie Coup d'essai, coup de maître

Célébration du 56ème anniversaire de l'indépendance du Bénin: Abomey-Calavi unie autour du Maire Bada pour une fête réussie Coup d'essai, coup de maître

Il n'est pas exagéré de décerner une mention honorable au Député-Maire Georges Bada pour la bonne facture de l'organisation déroulée sous sa gouverne dans le cadre des manifestations commémoratives, sur le territoire de la commune d'Abomey-Calavi, du 56ème anniversaire de l'accession du Bénin à la souveraineté nationale et internationale. En effet, tel un voyageur qui veut aller loin, le Maire Bada et son staff ont ménagé leur monture. Ceci, en mettant en place un appareillage suffisamment huilé caractérisé par une division harmonieuse, mais complémentaire et solidaire des tâches dévolues à un comité préparatoire éclaté en 7 sous-comités (sécurité, santé, finance et logistique, accueil, mobilisation, communication, etc). Ces différents sous-comités présidés par des responsables qualifiés (cadres techniques et agents de la Mairie, représentants des forces de sécurité publique, Chargés de mission, élus communaux...) ont travaillé d'arrache-pied depuis quelques semaines pour offrir aux populations d'Abomey-Calavi, une belle fête qui sera gravée dans les mémoires des fils et filles de cette communauté du département de l'Atlantique.

La nuit de l'indépendance pour lancer les hostilités...

Pour annoncer les couleurs de cette fête sur le territoire de la commune d'Abomey-Calavi, deux grands événements ont été prévus par le comité d'organisation dans la nuit du 31 juillet au 1er août 2016. Il s'agit d'une part de la retraite aux flambeaux déroulée dans la grande allégresse pour faire revivre les temps mémoriaux des années 60 à la couche juvénile de la cité de Fofo Djaka. Il s'agit aussi du géant concert de l'indépendance portant les griffes novatrices du Maire Bada, avec à la clé un parterre impressionnant d'artistes musiciens, chorégraphes et comédiens talentueux sollicités par l'Autorité pour présenter aux populations, des tableaux annonciateurs des grands jours de fête. Tous ces deux événements ont été auréolés par la présence du Maire et de son épouse puis par les membres du Conseil communal confondus dans une ambiance euphorique aux populations sorties nombreuses pour être témoins oculaires de l'événement à l'arrondissement central de Calavi.

Les manifestations du 1er août proprement dites...

Avec la touche exceptionnelle de la Direction des Services Techniques, la ville d'Abomey-Calavi ayant fait sa toilette quelques jours plus tôt, a accueilli dans la sobriété mais dans l'élégance et la ferveur, les manifestations du 1er août 2016, le tout premier de l'ère Bada. Déjà dans la matinée de ce lundi, l'Autorité communale, sous le guide éclairé du Commandant du 1er bataillon de transmission basé à Abomey-Calavi assisté des responsables du Commissariat central de police et de la Brigade territoriale de gendarmerie, a fait le dépôt de gerbe au niveau du monument aux morts sis à Kpota en hommage aux personnes disparues dans leur combat pour sauver la Patrie. Après cette étape, le cortège communal s'est ébranlé vers la devanture du camp militaire pour le défilé militaire et civil qui a effectivement démarré à 10 heures, conformément au programme de la journée. A l'entame du défilé, ce fut la revue de troupe majestueusement effectuée par le Maire et le Commandant. Après quoi, les différents pelotons des militaires, de la police, de la gendarmerie et des sapeurs pompiers ont battu le macadam dans une harmonie doublée d'une symphonie agréable et satisfaisante. Les différents corps des forces de sécurité publique ont démontré que leur engagement pour la défense du territoire national et la libre circulation des biens et des personnes, surtout sur le périmètre d'Abomey-Calavi est total et non négociable. Après le défilé pédestre, s'en est suivi le défilé motorisé. Les moyens roulants dont disposent les forces de sécurité publique pour accomplir leur mission, ont été passés en revue. C'est le lieu de faire un plaidoyer à l'endroit du gouvernement de la rupture et du nouveau départ afin que les unités de la police, de la gendarmerie, des sapeurs pompiers, bref les forces de sécurité publique, soient diligemment équipées afin qu'elles fassent face aux divorcés sociaux qui opèrent dans cette commune dortoir dont la croissance démographique évolue à un rythme exponentiel nécessitant des mesures préventives idoines en matière de sécurité.

Un défilé civil époustouflant...

L'autre grande phase des manifestations du 1er août 2016 dans la commune d'Abomey-Calavi, a été celle du défilé civil. Ouvert en pompe par l'Institut universitaire polyvalent dénommé Irgib-Africa, cette étape des manifestations a été consacrée à l'expression de la joie de l'indépendance par ceux qu'il convient d'appeler les forces vives de la commune d'Abomey-Calavi. Venues des 9 arrondissements de la commune, les associations des structures de transport, les ONG qui s'investissent dans le maraîchage, les femmes des 17 marchés d'arrondissement de la commune, les tradi- thérapeutes, les 250 enfants de la colonie des vacances séjournant au Bénin dans le cadre de la coopération inter Caisses nationales de sécurité sociale du Mali, du Niger, du Burkina-Faso et du Bénin, la Fédération des artisans de la commune et les kalétas, les Zangbéto étant adeptes de ce culte, ont défilé devant le Conseil communal, les personnalités politico-administratives (députés, cadres et responsables à divers niveaux de l'appareil d'État), autorités religieuses, sages, notables, dignitaires et autres têtes couronnées de la commune. C'est une occasion pour ces défilants de féliciter le Maire Georges Bada et son Conseil communal pour le travail titanesque qu'ils abattent pour le rayonnement de la commune et de réaffirmer leur détermination à œuvrer inlassablement aux côtés de ces autorités communales pour l'atteinte des objectifs de développement fixés à savoir: travailler à l'édification d'un Abomey-Calavi nouveau, prospère et rayonnant.

Le tournoi et la coupe de l'indépendance à Abomey-Calavi aussi...

Après le défilé et le déjeuner de communion, de fraternité et de solidarité à la résidence officielle du Maire, l'Autorité ne s'est pas donné trop de temps de répit avant de se rendre sur l'aire de jeu située derrière les bâtiments administratifs de la Mairie, pour donner le top de la finale du tournoi de l'indépendance organisé au profit des 9 arrondissements, dans le cadre de l'édition 2016 de la fête de l'indépendance. Après les phases éliminatoires, la finale auréolée par la présence du député Valentin Djenontin, du 1er adjoint au Maire Victor Adimi, des Conseillers communaux, Florent Ezrou, Alignon Igor, Brice Fagbemi, des CA Apollinaire Hounguè et Hounsou Bernard puis des Chargés de mission, a mis aux prises les arrondissements de Calavi et d'Akassato. Au terme des 90 minutes de jeu, c'est l'équipe de l'arrondissement central d'Abomey-Calavi qui est venu à bout de son homologue d'Akassato par un score étriqué de 1 but à 0. Mais pour le Maire Georges Bada, cette victoire est celle de la commune tout entière et de sa couche juvénile: « C'est la commune d'Abomey-Calavi qui a gagné, c'est la jeunesse d'Abomey-Calavi qui a gagné », a-t-il déclaré à la suite du 1er Adjoint au Maire avant de convier les populations à une fête plus belle l'année prochaine.

Sens de gratitude et d'humilité...

A la fin des manifestations, le Maire d'Abomey-Calavi cache mal sa joie pour l'éclat donné à cette fête en dépit de la modicité des moyens mis en jeux. Il a décerné à cet effet un satisfecit au comité d'organisation, notamment aux forces de sécurité publique, pour leur sens aigu de responsabilité et de collaboration, aux Directions techniques centrales de la Mairie (Dst, Dsp, Drfm, Drh, Cabinet) et les Chargés de mission, pour leur abnégation à accomplir en temps réels les tâches à eux confiées pour la réussite de cette fête, au Conseil Communal pour leur disponibilité à accompagner sa vision et aux populations pour leur participation massive et surtout pour la discipline dont elles ont fait montre au cours des différentes étapes des manifestations prévues pour commémorer cette fête sur le territoire d'Abomey-Calavi.

Pour ce qui est des ratés observés par endroits, le Maire s'en excuse au nom du Conseil Communal et promet les corriger l'édition à venir: « Nous avons fait un essai. La prochaine fois, la réussite sera totale», a déclaré humblement Georges Bada.

...

Message du Maire de la commune d'Abomey-Calavi, Honorable Georges Bada à l'endroit de la population dans le cadre de la 56ème édition de la célébration de la fête de l'indépendance

Message du Maire de la commune d'Abomey-Calavi, Honorable Georges Bada à l'endroit de la population dans le cadre de la 56ème édition de la célébration de la fête de l'indépendance

En marge du 56ème anniversaire de l'accession de notre pays à la souveraineté nationale, la première Autorité de la commune d'Abomey-Calavi a adressé à ses administrés un message qui traduit à maints égards, son engagement à faire de la Mairie dont il a la charge, une cité belle et rayonnante.



BĂ©ninoises,

BĂ©ninois,

Chères populations de la Commune d'Abomey-Calavi

En cette année 2016, le Bénin fête le 56è anniversaire de son accession à la souveraineté nationale. C'est heureux et quel que soit le bilan que chacun puisse faire à son niveau, je reste convaincu que les Béninois, d'une manière ou d'une autre, se sont pris au sérieux pour construire l'édifice à léguer aux générations futures.

Malgré la morosité économique internationale et nationale, le Bénin poursuit son chemin de construction et d'enracinement de sa démocratie et de la promotion de son économie. La commune d'Abomey-Calavi, également, se développe pas à pas pour devenir rapidement la plus belle cité du Bénin si tous ses fils et filles se donnent la main pour y contribuer à travers le paiement régulier de leurs impôts et taxes et en ayant un esprit de fierté et d'appartenance à cette commune.

Aussi, voudrais-je remercier le Chef de l'État, Son Excellence Patrice Talon et son gouvernement pour leur détermination à servir le pays avec doigté et courage, mais aussi pour leur engagement aux côtés du Conseil Communal d'Abomey-Calavi que j'ai l'insigne honneur de conduire pour le réel développement de la plus grande commune du Bénin, à travers des projets d'envergure dont elle aurait bénéficié.

Je voudrais également remercier tous les leaders politiques, les sages, les notables, les têtes couronnées pour tous les combats politiques engagés, gagnés ou non. Ils ont permis à Abomey-Calavi de toujours triompher de la fatalité. Ce jour donc, il me plaît de les inviter humblement à beaucoup plus d'initiatives pour la paix, l'unité nationale et le regroupement politique.

Aux acteurs économiques, je voudrais dire que leur participation à la construction de notre Commune est souhaitée. C'est d'ailleurs dans cette optique qu'un cadre de concertation a été créé entre la Mairie et les opérateurs économiques, exerçant sur le territoire de la Commune avec pour objectif de réfléchir sur toutes initiatives à prendre et les stratégies à adopter en vue de promouvoir et de renforcer l'économie locale, gage d'un développement durable à la base. C'est seulement en comptant avec eux et avec leur génie que le chômage des jeunes sera résorbé.

Quant aux acteurs sociaux, leur animation fait de notre commune, ce qu'elle est aujourd'hui et plus que jamais, ils resteront la pierre d'angle pour le triomphe des droits des travailleurs et de la population.

Pour ce faire, l'heure implication Ă  la gestion des affaires locales doit ĂŞtre plus intense.

Je veux revoir les fils de Fofo Djaka, fiers, assidus devant leur ouvrage et fredonnant avec courage, discipline et motivation, l'hymne nationale notamment à travers son couplet qui dit: «Accourez, vous aussi, bâtisseurs du présent, plus forts dans l'unité claque jour à la tâche».

La commune d'Abomey-Calavi que nous aimons tous et dont nous rêvons, existe dans chacun de nos coeurs. Il est de notre devoir de le réaliser et le Conseil Communal voudrait par ma voix, rassurer les uns et les autres que toutes les partitions nécessaires seront jouées par nous et toute l'équipe technique de la Mairie pour qu'une aube nouvelle se lève et qu'un nouveau soleil brille sur la commune d'Abomey-Calavi et sur le Bénin.

Vive la Commune d'Abomey-Calavi,

Vive le BĂ©nin,

Excellente fête d'indépendance

Je vous remercie.

...
...
...

26ème édition de la colonie des vacances des organismes de prévoyance sociale au Bénin: Le Maire Bada et son staff accueillent en liesse 250 enfants de la sous-région

																																				26ème édition de la colonie des vacances des organismes de prévoyance sociale au Bénin: Le Maire Bada et son staff accueillent en liesse 250 enfants de la sous-région

L'ambiance était bon enfant, les échanges conviviaux et euphoriques cette matinée du mardi 26 juillet 2016 sur l'aire de jeu sise derrière les bâtiments administratifs de la Mairie d'Abomey-Calavi. Et pour cause ! La première Autorité de cette cité accompagnée de ses adjoints et de ses collaborateurs immédiats (SG, Directrice de cabinet, Chargés de mission Directeurs techniques centraux), a réservé à la délégation de 250 enfants venus de la sous-région un accueil chaleureux. En effet, ces bouts de bois de Dieu comme les appelle Ousmane Sembène, sont des progénitures des organismes de prévoyance sociale ayant entre 9 et 12 ans et venues des pays du Mali, du Burkina et du Niger se joindre à leurs homologues du Bénin pour du tourisme et des visites guidées. Initiée depuis 26 ans, cette colonie des vacances se veut un tremplin à travers lequel les enfants du personnel des Caisses nationales de sécurité sociale ou des gens qui leur sont affiliés, se donnent des moments de détente, de plaisirs, de loisirs, mais aussi de culture et de découverte de réalités autres que les leurs. Elle s'organise annuellement de manière tournante et ce, suivant un cycle qui suit l'ordre alphabétique des pays cités supra. Le Bénin a eu le privilège d'accueillir, outre la présente édition, celles de 2008 et de 2012. C'est à juste titre que pour les deux semaines traditionnellement prévues pour ce tourisme éclairé, Roger Aballo, en sa qualité de Directeur des ressources humaines de la Cnss/Bénin, Directeur de la 26ème, édition de la colonie des vacances, Bio Tougou et Séverin Dossou-Yovo, tous deux cadres de l'administration de la Cnss, (ce dernier est conseiller communal d'Abomey-Calavi), c'est à juste titre donc qu'ils ont, sous les instructions du Dg Cnss, mis les petits plats dans les grands pour que l'étape du Bénin laisse de bons souvenirs dans la tête des enfants Maliens, Burkinabè et Nigériens qui ont fait le déplacement vers le Bénin. La commune d'Abomey-Calavi a été l'une de leur ville de prédilection pour ces deux semaines de villégiatures. Après le Lycée technique d'Akassato le lundi, les 250 enfants et la délégation qui les accompagne, sous le guide éclairé des personnalités citées supra, ont pris d'assaut l'hôtel de ville d'Abomey-Calavi. Ce fut une occasion pour ces derniers de prendre non seulement contact avec l'équipe dirigeante de la commune, mais aussi et surtout de poser de pertinentes questions d'éclairage et d'information au Maire Georges Bada. Ce fut aussi un exercice plaisant auquel s'est livrée à coeur joie, l'autorité, à la grande satisfaction des enfants. Ces derniers étaient curieux et contents de savoir par exemple que le Conseil communal d'Abomey-Calavi installé depuis le 03 septembre 2015 pour un mandat de 5 ans renouvelables autant que faire se peut, compte en son sein 37 conseillers communaux dont une seule femme du nom de Chantal Houenha. Aussi, sont-ils heureux de savoir que la commune est divisée en 9 arrondissements dirigés par des Chefs d'arrondissements et que par ailleurs M. Georges Bada est passé du statut de député pour celui de Maire d'Abomey-Calavi. Enfin, grande est leur joie de savoir au terme d'une présentation intitu personae que le premier et le deuxième adjoint au Maire Bada, s'appellent respectivement Victor Adimi et Julien Honfo.

...

6ème édition de la réunion tournante de municipalité sous le maire Bada: Calavi dans la fièvre des préparatifs du 1er août

																								6ème édition de la réunion tournante de municipalité sous le maire Bada: Calavi dans la fièvre des préparatifs du 1er août

Après les arrondissements de Hêvié, Zinvié, Akassato, Godomey et Togba, c'est le tour de l'arrondissement central de Calavi d'accueillir, ce mardi 26 juillet 2016, la 6ème édition de la série de réunions de municipalité initiée par le Maire Georges Bada à son avènement à la tête de la commune d'Abomey-Calavi. Comme à l'accoutumée, les Chefs des 9 arrondissements, aux côtés de l'Exécutif communal, des Directeurs des Services techniques et centraux puis des Chargés de mission du Maire, ont déféré à la tradition de passer au peigne fin, les récurrents problèmes de la commune dans une ambiance qui renvoie aux prémices du 56ème anniversaire de l'accession du Bénin à la souveraineté internationale. À l'entame de cette réunion statutaire, les 20 chefs quartiers de l'arrondissement dont Bernard Hounsou a la charge, ont exposé chacun en ce qui le concerne, les difficultés qui assaillent au quotidien leurs populations à la base et qui ont noms: l'aménagement de voies d'accès, les problèmes d'infrastructures sociocommunautaires (écoles, marchés, centres de santé, adduction d'eau, etc.) de même que le sempiternel problème d'extension de réseaux électriques qui constitue entre autres des causes d'insécurité physique et d'atteinte à la libre circulation des biens et des personnes. Aussi, ont-ils évoqué le problème de frontière entre certains arrondissements et quartiers de Calavi centre puis des opérations de lotissement et de recasement qu'ils souhaitent dans sa phase active par des actions visibles, palpables depuis qu'elles ont été relancées le 18 juillet 2016.

Par ailleurs, les désagréments causés par les eaux usées venant du Cenou dans les quartiers Tokpa-Zoungo Nord et Sud, de même que le vide juridique observé au niveau du quartier Zoundja, étaient au coeur des préoccupations sur lesquelles les élus locaux de l'arrondissement central de Calavi, ont attiré l'attention de l'Exécutif communal et de ses collaborateurs immédiats que sont les Chefs d'arrondissements.

À chacune de ces doléances, des réponses appropriées ont été apportées et des engagements pris pour corriger ce qui peut l'être pour le mieux-être des populations. Pour ce qui est de la situation à Zoundja par exemple, le Maire a promis faire tout ce qui est en son pouvoir pour rétablir l'ordre dans ce quartier, en le dotant d'un Chef quartier légalement élu. Une fois cette étape de consultation de la base pour recueillir ses desideratas terminés, les élus locaux ont laissé place aux CA, à l'Exécutif et aux Directeurs techniques centraux pour la réunion de municipalité proprement dite. À cette occasion, le Directeur des Services Techniques a exposé de long en large les projets communaux en instance à savoir le Pugemu et le Paurad dont la finalisation va assurer une meilleure praticabilité des voies et une amélioration de l'assainissement de la ville. Dans la même veine, le Maire a suggéré aux CA une démarche pédagogique selon laquelle il faille expliquer à leurs administrés, qu'il existe des voies 15, 20, 30 et 40 dont l'aménagement est du ressort de l'Etat central. Instruction a été donnée au Dst de faire le répertoire de ces voies aux fins de les soumettre à la vulgarisation au sein des populations. En outre, un point d'orgue a été mis sur l'organisation pratique de la fête de l'indépendance que l'arrondissement a le privilège d'accueillir. Le maire a présenté au creuset de commandement de la Mairie, les dispositions prises par ses services pour une organisation réussie de cette fête qui est la première de l'ère Bada. L'Autorité communale a souhaité l'implication effective des chefs d'arrondissements pour marquer d'une pierre blanche cette commémoration que le Conseil communal a souhaité belle et harmonieuse mais dans la sobriété et dans la contenance du budget alloué à cet effet. Il faut signaler pour finir que la 7ème édition de la réunion tournante de municipalité se tient dans l'arrondissement de Golo-Djigbé.

...

Visite de prise de contact et de travail du Préfet de l'Atlantique à la Mairie d'Abomey Calavi

																																				Visite de prise de contact et de travail du Préfet de l'Atlantique à la Mairie d'Abomey Calavi

Visite de prise de contact et de travail du Préfet de l'Atlantique à la Mairie d'Abomey-Calavi : Des perspectives pour une gouvernance territoriale exemplaire

Déférant à l'article 54 de la loi 2002-376 du 22 août 2002 portant fonctionnement et organisation des communes en République du Bénin, laquelle loi la recommande expressément, Jean-Claude Codjia, tout nouveau Préfet du tout nouveau Département de l'Atlantique, a effectué ce lundi 18 juillet 2016, une descente statutaire à la Mairie d'Abomey-Calavi. L'objectif de cette visite de prise de contact et de travail initiée par l'Autorité préfectorale, est de s'enquérir des difficultés auxquelles sont confrontés le Maire et son Conseil communal, dans l'exercice de leur mission. Il faut dire d'entrée de jeu, que la Commune d'Abomey-Calavi a célébré en effet les retrouvailles d'avec une personnalité qui, dans un passé pas trop lointain, a marqué un pan de l'histoire de cette communauté, en ses qualités de fonctionnaire, puis après de Sous-Préfet. En de pareille occasion, l'accueil a été à la taille de l'hôte. Le Maire Georges Bada a mis en place un dispositif bien achalandé qui a permis de faire le tour des réels problèmes qui se posent dans la commune. D'abord, parole fut donnée à l'entame aux gardiens des religions endogènes, aux responsables des confessions religieuses, aux têtes couronnées et autres notabilités, pour dire chacun en ce qui le concerne, sa prière et invoquer Dieu, les mânes de nos ancêtres sur le nouvel homme fort qu'il a plu au président Patrice Talon d'appeler à jouer le précieux rôle d'assistance et de tutelle des 8 communes de l'Atlantique dont la grande Abomey-Calavi. Après les nombreuses prières d'exhortation à la paix, à la culture de l'amour et de la concorde pour faire face aux défis de développement qui sont ceux de la commune d'Abomey-Calavi, Jules Togla, Mme Accacha, M. Gbenassoua appuyé par Sa Majesté Agassa-Hossou, MM. Zomalèto et Noël Toffon, se sont succédé au pupitre, respectivement au nom des jeunes, des femmes, des sages et notables, des élus locaux et des Conseillers communaux pour attirer l'attention de l'Autorité préfectorale et de sa délégation sur les challenges de développement (voies d'accès, sécurité physique, routière et domaniale, construction d'infrastructures scolaires, sanitaires, marchandes, ludiques et sportives, etc) qu'ils souhaitent que le Préfet relève de concert avec le Conseil Communal avec à sa tête le Maire Georges Bada. Il faut le souligner tout de suite, le porte-parole du Conseil Communal, Président de la Commission chargée de la Communication, Noël Toffon, après avoir présenté les atouts et potentialités de la commune d'Abomey-Calavi, a sollicité au nom de ses pairs que le Préfet fasse le plaidoyer nécessaire auprès du gouvernement de la rupture et du Parlement afin que d'une part, Abomey-Calavi soit érigée au rang des Communes à statut particulier et d'autre part, que soit augmenté le nombre de députés que doit pourvoir dorénavant la 6ème circon ion électorale.



La lumineuse intervention du Maire...

À tout Seigneur, tout honneur, le Maire d'Abomey-Calavi, dans son adresse à l'assistance, a, à l'entame remercié le Préfet, non seulement pour le choix porté sur la commune d'Abomey-Calavi pour démarrer ses tournées de prise de contact et de travail dans le département de l'Atlantique, mais aussi pour la disponibilité dont il fait montre quelques jours seulement après sa nomination, en vue d'impulser la dynamique d'un nouveau départ au processus de décentralisation et de déconcentration dans le Département, conformément à la vision du président de la République, Patrice Talon: «Votre engagement traduit la preuve que vous restez un acteur averti de la décentralisation, un homme de développement ayant des qualités intrinsèques, un savoir-faire indéniable à mettre au service de la décentralisation et de la déconcentration », a déclaré le Maire avant de compléter le tableau de présentation de la commune par les outils de gestion dont la Mairie s'est doté en vue d'accomplir convenablement la mission que les populations ont confiée au Conseil communal. Dans ce registre, l'Autorité communale a fait allusion aux réunions des municipalités qu'il a rendues tournantes pour mieux cerner la gestion des affaires courantes de la commune, au Plan annuel d'investissement (PAI), au Plan de travail annuel (PTA) édition 2016 et au Plan de développement Communal (PDC), 3ème génération, dont le processus d'élaboration est en cours. Aussi, a-t-il présenté la cartographie scolaire (36 collèges environs, près de 200 écoles primaires publiques) et la cartographie sanitaire avec un point d'orgue sur l'hôpital de zone dont l'extension s'avère nécessaire du fait du flux élevé de sa fréquentation.



Des doléances...

Le Maire de la commune d'Abomey-Calavi a profité de la visite de prise de contact doublée de séance de travail initiée par le Préfet de l'Atlantique, pour égrener un chapelet de doléances dont les plus pointues ont noms: le transfert effectif des compétences et des ressources pour donner un sens au couple décentralisation-deconcentration ; les problèmes de limites entre les villages, quartiers et arrondissements puis entre les communes voisines telles que Cotonou, Ouidah et Tori ; les problèmes de voies desservant les localités de la commune, dont la construction est du ressort de l'État central ; le retard dans le transfert du Fonds d'appui au développement des communes (FADEC), qui constituent entre autres pour le Maire, «des priorités communales dont la satisfaction assure la bonne marche de la gouvernance locale».



Le Préfet Codjia, fier de se retrouver en famille...

En réponse à toutes les interventions qui l'ont précédé, le Préfet Jean-Claude Codjia se dit honoré et heureux de la chaleur de l'accueil à lui réservé. Avec le concours des forces de sécurité publique (policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers), l'organisation était parfaite au point de susciter de la part de l'autorité de tutelle, des expressions de joie et de satisfaction. Tout en décernant son satisfecit au Maire et à son Conseil Communal, le Préfet conclut qu'il a la preuve supplémentaire que le Maire Bada est résolument engagé dans la dynamique du nouveau départ ; une dynamique qui consiste à rendre effective la déconcentration territoriale pour renforcer la décentralisation en répondant convenablement aux désidératas des populations: «Tout doit désormais se faire à l'endroit pour relever le défi d'une gouvernance territoriale exemplaire», a déclaré le Préfet avant de lever un coin de voile sur ses attentes à la tête du Département de l'Atlantique à savoir:

- La nécessité d'une gouvernance territoriale axée sur les résultats se traduisant par le fonctionnement des organes infra-communaux qui servent de relais des initiatives administratives en adéquation avec les aspirations des populations ;

- L'aménagement du territoire et la promotion de l'économie locale, socle d'appui du tandem décentralisation-déconcentration et du partenariat public-privé ;

- La mise en route d'un Plan de développement communal ;

- La participation citoyenne, gage d'une réussite collective et d'une émergence citoyenne ;

- L'obligation de reddition de comptes sources de confiance ;

- Nécessité d'une implication accrue des femmes à la politique.

Une seule Conseillère sur 37 au Conseil communal d'Abomey-Calavi, est une inégalité sociale ou une disparité qu'il faille coûte que coûte corriger selon le Préfet Jean-Claude Codjia. Il faut ajouter que la journée de ce lundi 18 juillet 2016, bien harassante, a été achevée par une séance de travail entre la délégation préfectorale et le Conseil communal. Des engagements ont été pris de part et d'autre pour des perspectives heureuses pour la commune d'Abomey-Calavi, sous l'impulsion et la clairvoyance du duo Jean-Claude Codjia et Georges Bada.

...

Gestion foncière et aménagement du territoire : Lotissements, recasements et ouvertures de voies relancés de plus belle à Abomey-Calavi

Gestion foncière et aménagement du territoire : Lotissements, recasements et ouvertures de voies relancés de plus belle à Abomey-Calavi

Longtemps souhaités et attendus par les populations, les travaux de lotissements, de recasements et d'ouvertures de voies ont repris depuis ce mardi 12 juillet 2016 sur toute l'étendue du territoire de la commune d'Abomey-Calavi. Le Maire Georges Bada a pris un nouvel arrêté communal pour sauter le verrou de suspension desdits travaux arrêtés il y a 10 mois pour faire l'état des lieux et repartir sur de nouvelles bases saines, transparentes correctives de l'image de "pègre foncière" collée à la commune d'Abomey-Calavi. Au cours d'une gigantesque cérémonie organisée à l'hôtel de ville, le Maire et son Conseil communal ont satisfait à cette attente des populations dans le souci de redonner vie à ce secteur alors plombé par des pratiques peu orthodoxes et des comportements qui laissent à désirer. Un héritage sulfureux de l'équipe Bada attesté par les différentes Commissions qu'il a mises en place pour décrypter dans ses détails, les dossiers afférents à ce secteur. Selon les rappels mémoires de Patrice Hounyeva et André Koundé, respectivement président de la Commission des affaires domaniales et environnementales et Directeur départemental de l'urbanisme et de l'habitat, il y a une Commission technique d'analyse mise sur pied dès les premiers jours de la suspension pour dépouiller les mémoires fournis par les géomètres, les urbanistes, les responsables des comités de lotissements, bref tous les acteurs. La mission de cette Commission technique d'analyse a été assortie d'un rapport d'étape dont le suivi de l'exécution des recommandations et des conclusions a été confié par l'autorité communale à un autre comité plus élargi. C'est suite à l'observance de ces préalables que le Maire, après le quitus du conseil communal, a relancé d'abord le lotissement, le recasement et l'ouverture de voie de la 2ème tranche d'Akassato avec la ferme promesse d'étendre cette mesure sur les autres arrondissements de la commune. Depuis ce mardi 12 juillet 2016, les arrondissements de Godomey, de Calavi centre, de Togba, de Ouèdo, de Golo-Djigbé, de Hêvié et de la seconde partie restante d'Akassato qui sont des lotissements entamés depuis plus de deux décennies, sont entrés dans la danse. Il ne reste que les arrondissements de Zinvié et de Kpanroun encore vierges qui seront réalisés suivant les pre ions modernes du nouveau code foncier et domanial. À en croire le Maire Bada, le développement d'une commune comme Abomey-Calavi, est tributaire de la sécurité foncière qui y règne: «Aucun investisseur ne viendra s'installer dans notre commune s'il n'a pas la garantie que ses installations sont sur des terrains sécurisés et non litigeux», a-t-il déclaré à la suite du Président Hounyeva avant de décerner un satisfecit à tous les acteurs qui ont consenti des efforts inlassables pour conduire le processus de réorganisation du secteur domanial et foncier dans la commune d'Abomey-Calavi à bon port. Par ailleurs il a exhorté les membres des comités de lotissement, les élus locaux et communaux, les experts géomètres et urbanistes et les populations elles-mêmes, à jouer leur partition pour que les travaux de lotissement, de recasement et d'ouverture de voies sur toute l'étendue de la commune, se déroulent dans la transparence, la paix et l'équité sociale. On comprend aisément la satisfaction des chefs d'arrondissements représentés pour la circonstance par Bernard Hounsou CA de Calavi-Centre et Germain Cadja-Dodo CA de Godomey. Ils n'ont fait que répercuter la joie de leurs administrés de savoir que les choses vont reprendre de plus belle, mais surtout dans les règles de l'art.

...

Contrepartie financière pour la construction d'ouvrages dans le cadre du Pugemu: La Mairie d'Abomey-Calavi déclarée "bon payeur" par la Banque Mondiale

Contrepartie financière pour la construction d'ouvrages dans le cadre du Pugemu: La Mairie d'Abomey-Calavi déclarée

Une délégation de la Banque Mondiale assistée pour la circonstance des responsables du Pugemu et de l'Agetur était dans la matinée de ce mardi 12 juillet 2016 au cabinet du Maire d'Abomey-Calavi. Cette délégation conduite par Docteur Africa, représentant de la Banque Mondiale dans le cadre de ce programme qui impacte les villes se situant dans la conurbation du Grand Cotonou telles que Cotonou, Abomey-Calavi, Sèmè-Podji, Ouidah, est allée exprimer de vive voix au Maire et à ses collaborateurs du point focal, la satisfaction de la Banque Mondiale et par ricochet du Pugemu et de l'Agetur. Et pour cause ! Le partenariat liant la commune d'Abomey-Calavi à la Banque Mondiale dans le cadre du Pugemu est au beau fixe. Les clauses dudit partenariat font obligation aux administrations communales bénéficiaires de payer une contrepartie afin de boucler le financement des ouvrages d'assainissement et de gestion des déchets solides ménagers à construire pour le bonheur de leurs populations respectives. Aux dires de Samou Adambi, Coordonateur du Pugemu, la Mairie d'Abomey-Calavi a honoré entièrement sa part contributive et est reconnue, de ce fait, une commune "bon payeur" par la Banque Mondiale. Celle-ci a jugé impérieux de faire le déplacement de l'hôtel de ville pour dire merci au Maire et à son staff en raison de l'engagement tenu en toute responsabilité. Il y a de quoi donner du tonus au Pugemu, à l'Agetur représentée par son Directeur général adjoint, Marius Bocovè, pourquoi pas à l'entreprise chinoise adjudicataire. Chacun des acteurs est ainsi motivé à donner le meilleur de lui- même afin que le pont Sodo dans l'arrondissement de Hêvié et les bretelles y afférentes soient effectivement construits et livré aux populations au plus tard le mois de février 2017.

Il est à signaler que le maire a profité de cette occasion pour plaider pour l'aménagement d'un espace vert dans les encablures de ce pont à l'instar de ce que la même entreprise chinoise a réalisé à Cotonou plus précisément à côté du pont de Fifadji. Au sujet de cette doléance ô combien pertinente, M. Bocovè a estimé qu'il y a des préalables à observer à savoir: rendre disponible l'espace sur lequel l'aménagement sera fait ; régler au plus tôt les problèmes de dédommagement de ceux qui se seraient retrouvés dans l'emprise de l'infrastructure ; enfin il indique qu'il faille faire une évaluation pour estimer le coût de cet espace vert. Mais le Maire qui tient, comme à la prunelle de ses yeux, à ce jardin de repos pour les populations de Hêvié, à rassuré la délégation quant à ce qui concerne la mise à disposition de l'espace pour la réalisation de ce joyau de son rêve. Il faut préciser également qu'à la suite de ces entrevues au cabinet du Maire, les cadres de la Direction des services technique de la Mairie sous la férule du Directeur Dieu-Donné Mègninnou ont fait avec la délégation de la Banque Mondiale, du Pugemu et de l'Agetur, une descente à Hêvié pour une visite du chantier.

...

Installation du comité d'organisation des manifestations commémoratives du 1er août 2016: Abomey-Calavi affûte ses armes pour une fête harmonieuse

Installation du comité d'organisation des manifestations commémoratives du 1er août 2016: Abomey-Calavi affûte ses armes pour une fête harmonieuse

Le 1er août 2016, le Bénin va commémorer le 56ème anniversaire de son accession à la souveraineté internationale. La commune d'Abomey-Calavi ne doit pas rester en marge de cet événement grandeur nature qui revêt pour toute la Nation béninoise, une importance capitale. C'est du moins la vision du maire de cette commune largement partagée par le Conseil Communal qu'il préside. La toute première de l'ère Bada à la tête de cette communauté, il est de bon ton que cette fête se commémore avec faste. Mais la première autorité de cette cité la veut sobre mais harmonieuse. Pour lui, on peut en mettant de l'harmonie dans les rôles dévolus à chacun des acteurs, avoir une belle fête dans la commune avec des moyens limités utilisés avec parcimonie. C'est à juste titre qu'il a installé ce jeudi 07 juin 2016, le comité préparatoire de la prochaine fête de l'indépendance sur son territoire de compétence. Dans l'optique d'atteindre les objectifs fixés, du moins de concourir à l'harmonie recherchée, ledit comité a été éclaté en 9 sous-comités avec à la clé, des personnes responsabilisées pour des tâches précises. Il s'agit du sous-comité organisation matérielle placé sous la responsabilité du Directeur des Services Techniques (Dst) de la Mairie, du sous-comité réception à la charge de la Directrice de cabinet, du sous-comité accueil dont la gestion est confiée à la Directrice des ressources humaines, du sous-comité communication sous la gouverne de la Directrice de cabinet, du sous-comité sécurité et santé dirigé de main de maître par le Commissaire Central d'Abomey-Calavi, du sous comité défilé militaire et civil co-coordonné par le Commandant du Centre de Transmission du 1er bataillon d'Abomey-Calavi et le Chargé de Mission aux affaires politiques, culturelles et cultuelles et aux relations publiques du Maire, du sous-comité organisation du tournoi de football sous la responsabilité du Directeur des Services à la Population (Dsp), du sous-comité dépenses aux mains du Directeur des ressources financières et matérielles (Drfm) et enfin du sous comité retraite au flambeau confié au président de la Commission chargée de la sécurité et de la gestion des calamités. Par ailleurs, une équipe de supervision du fonctionnement des sous-comités à été mise sur pied pour la même cause. Comme on peut le constater, c'est un dispositif bien achalandé qui a été installé pour une fête belle et réussie à l'actif du Maire Georges Bada et de tout son Conseil Communal.

...

Redéploiement à la mairie d'Abomey-Calavi: Le Maire Bada met en place une équipe dynamique Lentement mais sûrement, le maire Georges Bada écrit les pages d'une administration performante au service de la communauté d'Abomey-C

																								Redéploiement à la mairie d'Abomey-Calavi: Le Maire Bada met en place une équipe dynamique Lentement mais sûrement, le maire Georges Bada écrit les pages d'une administration performante au service de la communauté d'Abomey-C

Après un temps d'observation de l'équipe dont il a hérité, la première autorité de la cité des Djaka a pris le jeudi 16 juin 2016, une série d'arrêtés pour redéployer à 100%, le Secrétariat Général de la Mairie et étoffer considérablement les Directions techniques centrales en faisant la promotion de nouveaux cadres émérites.



Ainsi donc, au poste de Secrétaire Général, Raoul Glessougbe a été remplacé par Sébastien G. Kinsiclounon, un Administrateur Gestionnaire de projets de grandes expériences. Le poste de Secrétaire Générale Adjointe a été concédé à Mme Bai Aurore Kakpo, nantie d'un diplôme d'Administrateur des Finances et du Trésor. Cette dernière était précédemment la Directrice des ressources humaines de la Mairie. Elle a connu donc une mutation de postes, disons une promotion et remplace ainsi le sieur Émile Houanwasodji.

Au niveau des Directions techniques, on note 4 entrées et 3 départs. Yvette Fadégnon, alors Directrice des ressources financières, a été remplacée par Elie Mahougnon Mevo, Administrateur des finances de son État. Il faut noter que ce portefeuille stratégique de la mairie change de dénomination et devient selon la nomenclature du nouvel organigramme, Direction des ressources financières et matérielles (Drfm). Selon la même nomenclature, l'ancienne Direction des affaires juridiques et foncières (Dajf), a été divisée en deux autres nouvelles à savoir : la Direction de l'aménagement et de l'urbanisme (Dau) confiée à l'ex Dajf, Gélase Hounguè, titulaire d'une Maîtrise en Sciences Juridiques et d'un Dess (Diplôme d'études supérieures spécialisées) en Démocratie et Gouvernance puis la Direction des affaires juridiques (Daj) confiée Ferdinand Dossou-Yovo, titulaire d'une Maîtrise en Sciences Juridiques. Il vient en outre de faire un Dess en Gestion des projets et développement local avec pour thème de soutenance " Contribution pour une gestion optimale des lotissements dans la commune d'Abomey-Calavi ". C'est dire que le maire Georges Bada ne s'est pas trompé en lui confiant cette responsabilité. M. Dossou-Yovo est comme un poisson dans son marigot.



Par ailleurs, la Direction des ressources humaines (Drh) a changé de main. Mme Aurore Kakpo, nouvelle Sga de la mairie, doit passer le témoin à une collaboratrice qui conduisait avec dextérité et esprit de suite avec elle, le management des ressources humaines de la Mairie en sa qualité de Chef Service Gestion Prévisionnelle et de la formation. Son nom: Bernadette Kossiwa Soglo. La nouvelle Drh est Administrateur en gestion des ressources humaines. Elle a le profil requis et l'expérience professionnelle recommandée pour accomplir convenablement la mission à elle assignée.



Pour finir, il faut mentionner que trois Directeurs techniques ont été maintenus à leurs postes de Directeur des Services Techniques (Dst), de Directeur des Services à la population (Dsp) et de Directeur du Développement local et des affaires économiques. Il s'agit respectivement des sieurs Dieu-Donné Mègninnou. Ingénieur en Génie Civil de son état, il a à son actif un parcours et une compétence technique qui forcent l'admiration. Didier Denakpo quant à lui, est nanti d'un Dess en Démocratie et Gouvernance. Son collègue Césaire Hounhoui est Administrateur en gestion des collectivités locales.



Il ne serait pas superflu de mentionner que le maire Bada attache du prix à l'approche genre dans la promotion des cadres de la Mairie. Tenez: en dehors de Mme Rufine Félicité Agbo, Directrice de cabinet du maire, le staff de 8 personnes récemment promues compte deux autres femmes, la Sga et la Drh. Soit au total 3 femmes contre 6 hommes, tous engagés pour un nouveau départ dans la commune d'Abomey-Calavi.

...

Sortie médiatique du Maire d'Abomey-Calavi sur la radio Soleil FM: Le Maire Bada explique, apaise et prend des engagements

Sortie médiatique du Maire d'Abomey-Calavi sur la radio Soleil FM: Le Maire Bada explique, apaise et prend des engagements

(Les travaux de lotissement repris le 15 juillet prochain dans toute la commune)

Pour un grand rendez-vous telle qu'est intitulée l'émission sur Soleil FM, la 106.0, c'en était un. Un grand rendez-vous, non seulement pour les auditeurs de cette radio, mais aussi et surtout pour les populations d'Abomey-Calavi qui ont soif et faim d'écouter leur Maire au sujet de la thérapie qu'il propose face aux maux qui les assaillent au quotidien. Avec le journaliste Virgile Ahouansè, le Député Maire a opiné sur les problèmes d'inondation, de lotissement, de planification de la politique de construction des infrastructures dans la cité dortoir, les problèmes d'insécurité foncière et physique, les problèmes de mobilité sur l'axe Calavi-Cotonou, la nécessité d'une synergie d'actions entre l'État central et l'État décentralisé, bref tous les sujets ayant traits au développement de la ville exigeante (et à juste titre) mais sans grands moyens dont il a hérité. Aussi, le Maire d'Abomey-Calavi n'a-t-il pas occulté de se prononcer sur les rapports qu'entretient sa formation politique, la Renaissance du Bénin, avec le gouvernement de la rupture et avec son Chef, le Président Patrice Talon. Par ailleurs, des questions subsidiaires comme celle relative à la polémique qui refait surface au sujet des Chefs lieux des départements, ont été abordées dans la sérénité et sans langue de bois par la première autorité de la commune d'Abomey-Calavi.

Déjà à l'entame de l'émission, le maire Bada a levé un coin de voile sur le reproche qui lui est souvent fait de faire un black-out communicationnel sur ses actions. Pour lui, c'est un principe : " Je n'ai pas l'habitude de montrer à la place publique tout ce que je fais. Le service à son prochain est et reste pour moi une passion. Mes rêves pour la commune d'Abomey-Calavi sont grands. L'attente des populations est très grande", a-t-il déclaré.

Au sujet de l'épineux problème des inondations

L'invité a d'abord fait l'état des lieux et présenté le diagnostic réalisé sur ce phénomène cyclique. Le maire se désole de ce que la commune d'Abomey-Calavi n'ait pas un Plan directeur d'assainissement, ni un Plan de pavage. Pour lui, gouverner c'est prévoir et des mesures idoines devraient être prises pour canaliser les eaux de pluie qui sont attendues à chaque saison pluvieuse. Le maire d'Abomey-Calavi n'est pas dans la logique d'apporter des solutions précaires aux problèmes des inondations. Mais il faut les régler une fois pour toutes: " On ne peut pas gérer une ville en se comportant comme un poisson dans l'eau. Il faut chercher les voies et moyens d'apporter des solutions réelles et durables aux populations. Il ne s'agit pas d'apporter des calmants ou du vitago pour calmer le mal; il faut plutôt mettre de l'antibiotique là où il faut mettre de l'antibiotique ", insiste-t-il à dire.

Dans la même veine, le maire Georges Bada raconte avec dépit que la Direction des Services Techniques dont il a hérité est sans moyens, sans matériels de travail, pas de niveleuses, pas de tracteurs, pas de camions, pas d'engins lourds, rien. Il trouve que dans ces conditions, il serait difficile de travailler.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, dans les livres financiers de la commune, des engins ont été achetés mais qu'on ne retrouve malheureusement pas sur le parking matériel (ce parking est inexistant) de la commune. Et au Maire Bada d'avancer avec dépit: " Une niveleuse n'est pas une aiguille pour disparaître sans trace".

En dépit de ce tableau peu favorable à l'action communale, le nouveau Maire et son Conseil ne sont pas restés les bras croisés. L'invité de Soleil FM a évoqué quelques travaux de rechargement de voies, de reprofilage de voies opérés par la commune dans tous les arrondissements en louant à grands frais des engins. Le maire estime qu'on ne saurait continuer avec du saupoudrage. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il appelle l'État central au secours de la commune d'Abomey-Calavi forte de plus de 700 mille âmes. Il suggère par exemple qu'à l'instar d'Abomey, une Agence spéciale de réhabilitation doté d'un fonds de l'ordre de 50 à 100 milliards soit créée par le gouvernement de la rupture.

Des solutions immédiates...

Le maire Bada a déclaré au cours de sa sortie médiatique qu'il y a des mesures sécuritaires immédiates qui sont envisagées pour déplacer des sinistrés et les loger à des endroits publics appropriés.

Parallèlement et avant les inondations, des travaux de curage des caniveaux, de désengorgement des exutoires naturels de l'eau ont été effectués. Le maire en appelle à la patience des populations qui, dit-il, veulent tout et tout de suite. En outre, il les invite au civisme en ne jetant pas des restes d'aliments dans les caniveaux, à la citoyenneté en payant leurs taxes et avis d'imposition. Sur la question de la gestion de ces fonds communaux, il rassure et promet la transparence et la reddition de comptes, au moins une fois par trimestre. Le Maire Georges Bada persiste et signe que plus rien ne sera comme avant.

De la sécurité physique et foncière puis de la mobilité urbaine...

Sur les questions de sécurité physique, le Maire d'Abomey-Calavi se réjouit de la collaboration et de la disponibilité des forces de sécurité publique relevant de son territoire de compétence. Cité très attractive, la commune d'Abomey-Calavi, souligne-t-il, reste un nid de refuge de prédilection des bandits et des hors la loi. C'est le lieu pour l'autorité communale de lancer un appel au gouvernement afin qu'il prête main forte aux forces de l'ordre (police, gendarmerie, sapeurs pompiers, etc) en leur donnant les moyens nécessaires pour leur mission de maintien d'ordre et de sécurité.

Au sujet du foncier, le Maire s'est amplement expliqué sur le lotissement, l'autre attente forte des populations. On retient grosso-modo que les travaux suspendus pour y mettre les gardes fous nécessaires à effacer ou à corriger l'image écornée de "ville mafia foncière" collée à la commune d'Abomey-Calavi, seront repris au plus tard le 15 juillet 2016, cette fois-ci, sur toute l'étendue de la commune.

En ce qui concerne la mobilité urbaine, le maire a fait ressortir l'évidence selon laquelle, circuler de 6 heures 30 à 10 heures et de 18 heures à 22 heures sur les axes Calavi-Cotonou et Cotonou-Calavi est un parcours de combattants. Il y a un embouteillage gigantesque qui a amené l'autorité qu'il est à prendre un arrêté qui permette de concert avec la police et la gendarmerie de réglementer la circulation en orientant les usagers de la route aux heures de point, à suivre un plan de circulation clairement défini. La solution définitive proposée par le Maire est la construction d'une voie de contournement qui permettrait de relier en 15 ou 20 minutes au maximum, Cotonou-Calavi ou Calavi-Cotonou. Aussi suggère-t-il sans intention de dénier à Cotonou son statut de capitale économique, la délocalisation de certains ministères de Cotonou vers Abomey-Calavi.

Le volet politique et la polémique autour des chefs lieux de département...

A la question de savoir quelle est la nature des relations actuelles entre la Renaissance du Bénin et le régime de la rupture, le vice président de cette formation politique déclare péremptoirement que les rapports sont au beau fixe. Il soutient mordicus qu'il ne pouvait en être autrement parce que ce parti politique a fait l'option d'être aux côtés de tout régime qui pense le développement du pays. Au sujet du manque d'une déclaration pour formaliser cette volonté, il indique qu'il y a des organes et des réunions préalables qui vont statuer sur la question. Il rappelle à toutes fins utiles que le président Nicéphore Dieudonné Soglo, leader charismatique de la RB, est un grand artisan de la victoire du Président Patrice Talon et de l'avènement de la rupture.

Pour finir, l'invité de Soleil FM a déploré la polémique qui s'enfle autour de la désignation des Chefs lieux de département. En évoquant le cas de Savalou, il invite les uns et les autres à mettre la manière dans leur revendication et à suivre les critères arrêtés par le législateur pour opérer dans la paix et la concorde cette désignation. "Toutes les 77 communes ne peuvent pas être désignées Chefs lieux de départements et on ne pourrait pas non plus aller au Burkina, au Zaïre ou au Togo, pour choisir les chefs lieux des 12 départements", conseille le Député Maire Bada avant de conclure son émission sur une note d'exhortation à la patience à l'endroit des populations et d'invite de chaque entité, État central, État décentralisé, à jouer convenablement, chacun en ce qui le concerne, son rôle pour le mieux-être des administrés.

...

Ambiance exceptionnelle à la cérémonie des couleurs de ce lundi

Ambiance exceptionnelle à la cérémonie des couleurs de ce lundi

Nommés par arrêté communal en date du jeudi 16 juin 2016, les Secrétaires généraux et les Directeurs techniques centraux de la mairie d'Abomey-Calavi ont été présentés ce lundi 20 juin au personnel et ce, en marge de la cérémonie traditionnelle de montée des couleurs. C'est à cœur joie que les agents ont accueilli la nouvelle équipe, celle du nouveau départ mise en place par l'autorité communale. Tour à tour, M. Sébastien Kinsiclounon, nouveau Secrétaire Général et son Adjointe, Mme Aurore Kakpo, le Directeur des ressources financières et matérielles, Elie Mahougnon Mèvo, la Directrice des ressources humaines, Bernadette K. Soglo, le Directeur de l'aménagement et de l'urbanisme, Gélase Hounguè, le Directeur des affaires juridiques, Ferdinand Dossou-Yovo, le Directeur des services à la population, Didier Dénakpo, le Directeur des Services Techniques, Dieu-Donné Mègninnou et le Directeur du développement local et des affaires économiques, César Hounhoui, ont décliné leur identité au personnel de la Mairie. Tout ceci dans une ambiance euphorique qui traduit l'approbation générale des agents relativement au choix des technocrates appelés à la tâche par l'autorité communale Georges Bada.

Il faut signaler que la cérémonie des couleurs de ce lundi 20 juin 2016 a été parrainée par le Deuxième Adjoint au Maire Julien Honfo. Ce dernier a exhorté les cadres et tout le personnel administratif de la Mairie d'Abomey-Calavi, à quelque niveau de responsabilité qu'ils soient, au travail bien fait, à l'exactitude et à la ponctualité.

...

Après une descente d'une délégation du conseil communal d'Abomey-Calavi dans les zones inondées de la commune: Le Maire Bada suggère une gestion participative des inondations

Après une descente d'une délégation du conseil communal d'Abomey-Calavi dans les zones inondées de la commune: Le Maire Bada suggère une gestion participative des inondations

Sortir de son bureau pour constater de visu les dégâts causés par les inondations dans certains arrondissements de la commune. C'est ce qui justifie la tournée initiée ce lundi 20 juin 2016 par le maire Georges Bada. Accompagné de ses adjoints et des cadres de la Direction des services techniques puis de quelques conseillers communaux tels que Noel Toffon, Franck Hessou et Paulin Dossa, l'autorité communale et sa délégation ont exploré les solutions immédiates à moyen ou à long termes qui s'offrent à la commune pour sortir les populations de leur sinistre. Les zones critiques à savoir, le carrefour du tolègba de Godomey, la voie pavée Artico 80 dans les encablures de l'usine d'engrais de Dèkoungbé, le carrefour Gbègningan puis la voie Togoudo dans l'arrondissement de Godomey, la voie d'entrée à Ouèto via le carrefour Tankpè récemment baptisé carrefour de la connaissance, la voie de l'église Ste Bakita devant la buvette Galaxy, ont été les endroits ciblés pour accueillir la délégation communale. A l'étape du carrefour du Tolègba, il a été constaté que les travaux de pavage réalisés ne respectent pas les normes. De sorte que les exutoires des caniveaux sont inexistants. La voie est donc inondée parce que l'eau n'a plus d'issue. La solution immédiate suggérée est de reprendre à cet endroit précis, les travaux de curage. Le CA Germain Cadja-Dodo a quant à lui, suggéré que soit construite un bassin de rétention de l'eau. Une proposition dont la faisabilité sera mise en étude par les techniciens de la Dst. Sur la voie pavée Artico 80, le mal environnemental est le même. L'eau stagne sur la voie sur près d'un kilomètre. A cette étape, parole a été donnée aux usagers notamment au comité constitué par l'ancien Dc Mtpt, Cyriaque Atti-Mama, et le technicien en génie civil, Bruno Boco qui, entre temps, avaient fait le déplacement vers le maire pour mesures urgentes à prendre face aux désagréments que cause aux populations, cet état de choses. En bons connaisseurs, ils ont estimé qu'il y a eu mal donne lors de la réalisation des ouvrages d'assainissement à ces endroits également. L'Agetur a été d'ailleurs indexée ici. Pour sortir du tunnel, ledit comité propose la reprise des caniveaux et leur redimensionnement, la construction d'exutoires pour les eaux. Après l'exposé des membres du comité, le maire Georges Bada a posé deux questions:

Primo, il a demandé aux membres de ce comité, celui avait réalisé les travaux. Sans ambages, M.M Atti-Mama et Boco ont répondu que c'est l'État central. La deuxième question du maire a été de savoir à qui incombe la responsabilité de reprendre les travaux. Leur réponse a été identique. Cette démarche maïeutique du maire, visait à faire toucher du doigt à ses interlocuteurs que la dimension des travaux à réaliser pour un retour à la normale de la situation à ce niveau dépassent les compétences de la mairie. C'est alors qu'il suggère une gestion participative du phénomène des inondations dans la ville d'Abomey-Calavi, ceci sur une note d'invite du gouvernement à prêter main forte à la mairie à travers un programme spécial d'assainissement et de pavage à l'instar de ce qui a été initié dans les communes d'Abomey et de Porto-Novo et à travers la contribution des personnes de bonne volonté. Le maire est allé jusqu'à envisager une téléthon de 1000F au minimum par personne pour venir à bout des inondations dans sa commune. Par ailleurs, il promet de lancer un appel à l'endroit des camionneurs et des promoteurs de carrières de sable lagunaire afin qu'ils volent au secours des sinistrés par des dons de voyages de sable lagunaire. Dieu-Donné Mègninnou, en sa qualité de Dst, a abondé dans le même sens que le maire. Pour lui, le budget de la commune ne peut pas permettre de trouver des solutions définitives aux inondations dans la commune d'Abomey-Calavi. Il a insisté sur l'urgence de doter cette cité dortoir d'un Plan directeur d'assainissement et de pavage.

Comme on peut le constater, l'approche de solutions trouvée par le Maire pour répondre aux sollicitations de ses administrés en ce qui concerne non seulement la voie proposée par le comité Atti-Mama longeant les rails pour être remblayée, le carrefour Togoudo débouchant sur Gbègnigan, et la voie passant devant le complexe hôtelier Galaxie, Ste Bakita et sortant sur Kpota dans l'arrondissement de Calavi Centre administré par Hounsou Bernard est salutaire. Tout le monde est appelé à mettre la main à la pâte. Pourvu que ce cri de citoyenneté et de patriotisme du Maire Bada Georges soit entendu par les gouvernants et les personnes auxquels il est adressé.

...

Deuxième session ordinaire de l'année 2016 du conseil communal d'Abomey-Calavi: Le rapport d'activités du Maire Bada et le compte administratif votés à l'unanimité des Conseillers

Deuxième session ordinaire de l'année 2016 du conseil communal d'Abomey-Calavi: Le rapport d'activités du Maire Bada et le compte administratif votés à l'unanimité des Conseillers

Par déférence à la loi 97-029 du 15 janvier 1999 portant organisation des communes en République du Bénin, le Maire de la commune d'Abomey-Calavi a ouvert ce mardi 21 juin, la deuxième session ordinaire de l'année 2016. Cette assise à laquelle a répondu la quasi totalité des conseillers communaux, va connaître de plusieurs dossiers importants. Mais dans la journée de ce mardi, deux actes primordiaux qui honorent à maints égards le maire, ont été posés par l'unanimité des conseillers présents. Il s'agit d'abord du rapport d'activités du Maire qui est le compendium de toutes les actions à l'actif de l'autorité communale entre deux sessions ordinaires. Il s'agit ensuite et enfin du compte administratif 2015 de la commune qui reste le document par excellence permettant de rendre compte des dispositions financières de l'administration au terme d'un cycle d'exercice. Si au niveau du rapport d'activités du Maire, les conseillers communaux n'ont pas trouvé grand- chose à dire, en ce qui concerne le compte administratif 2015, ils ont fait des observations lumineuses qui permettent de tirer des conclusions relatives à la manière dont il faut dorénavant gérer les finances de la ville. Faut-il le rappeler, ledit compte administratif est excédentaire et présente apparemment une commune financièrement en bonne santé. Cet état de choses est en déphasage avec les besoins d'investissement réels dans la commune, ont fait remarquer plusieurs conseillers, notamment Patrice Hounyéwa, Christophe Aïssi etc. En réponse à ces pertinentes préoccupations, le maire a souligné que cette situation renvoie à l'urgence de doter la commune d'un Planificateur qui pourra rappeler à l'ordre et orienter les actions en faveur de l'amélioration des conditions existentielles des populations.

Il faut également signaler que cette journée inaugurale de la deuxième session ordinaire du conseil communal a été marquée par une délibération sur le fonds Fadec alors orienté vers la construction d'un nouvel hôtel de ville. Ici, la proposition d'affecter ce montant de 380 millions à l'extension du bloc existant, a été battue en brèche par la majorité des conseillers. Il a été retenu que les travaux soient immédiatement démarrés en faisant ce qui est faisable pour la construction du nouveau bloc administratif. Enfin, il est à mentionner qu'en marge de cette session, les nouveaux secrétaires généraux et Directeurs techniques centraux nommés par le maire, ont fait leur baptême de feu.

...

Restitution des rapports d'étude d'impact environnemental, social et de faisabilité technique et économique: Pour une gestion saine, efficace et efficiente des déchets dans la commune d'Abomey-Calavi

Restitution des rapports d'étude d'impact environnemental, social et de faisabilité technique et économique: Pour une gestion saine, efficace et efficiente des déchets dans la commune d'Abomey-Calavi

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités du PUGEMU, notamment dans sa composante B, il a été commis des consultants pour réaliser les études de faisabilité technique, économique et environnementale d'une décharge finale contrôlée dans la commune d'Abomey-Calavi qui fait partie intégrante des 5 communes bénéficiaires des projets du PUGEMU financés conjointement par la Banque Mondiale, le gouvernement et les communes. Ce mardi 23 février 2016, le maire Georges Bada, ses adjoints, les membres du Conseil communal, l'Agence d'exécution des travaux urbains (Agetur ), des cadres techniques du ministère de l'environnement, les agents de la Direction des services techniques et autres acteurs de la chaîne de gestion des aspects d'assainissement et d'urbanisation dans la commune d'Abomey-Calavi, ont été conviés à un atelier à la salle de conférences de la mairie par les groupements ARTELIA/ACEP adjudicataires desdites études. Il était question pour ces groupements de faire une restitution des rapports d'étape des études de faisabilité technique, économique et environnementale d'une décharge finale contrôlée dans la commune d'Abomey-Calavi. Dans son discours inaugural de la séance, le Maire Bada a insisté sur l'importance de ce projet qui participe, dit-il, des dispositions techniques à prendre en vue d'une gestion saine, efficace et efficiente des déchets solides ménagers dans la commune. Il a indiqué que la réussite de ce projet qui engage la santé publique et le cadre de vie de ses administrés, est tributaire du sérieux que les différents acteurs y accordent. Il a rassuré l'assistance de ce que le conseil communal jouera pleinement sa partition pour une concrétisation des objectifs fixés.

A la suite du maire, le Dga Agetur, M. Marcellin Bocove a introduit les missions d'études pour leur présentation. Mais avant, il a fait l'état des lieux en matière de gestion des déchets solides ménagers dans la commune d'Abomey-Calavi. "A Abomey-Calavi, le compteur

en matière de gestion des déchets solides ménagers est encore au point zéro. Même la pré-collecte n'est pas organisée", a déclaré M. Bocove avant de mettre en exergue, le circuit que doivent suivre les ordures, des ménages (la pré-collecte) à la décharge finale en passant par les points de regroupements et les centres de transfert (collecte).

Il est à noter que des observations et contributions de qualité ont été apportées par les participants pour améliorer le rapport dont la mise en oeuvre pourrait satisfaire la préoccupation du Maire Bada à savoir " Laisser une commune saine à la génération future". Il s'agit d'envisager par exemple une contre-expertise pour avoir toutes les garanties nécessaires en ce qui concerne la mise en œuvre de ce projet sur la vie des populations environnantes. A la suite du conseiller communal Théophile Montcho, le maire et ses deux adjoints ont insisté sur la prise en compte des aspects qui ne menaceraient pas la santé des populations.

...

Rechargement et reprofilage des voies d'accès dans la commune d'Abomey-Calavi : Le génie militaire répond favorablement au cri de cœur du maire Bada

												Rechargement et reprofilage des voies d'accès dans la commune d'Abomey-Calavi : Le génie militaire répond favorablement au cri de cœur du maire Bada

L'inondation que connaît la commune d'Abomey-Calavi a eu pour conséquence fâcheuse, la dégradation poussée de certaines voies stratégiques et très sollicitées dans la commune d'Abomey-Calavi. En tournée de constatation dans les arrondissements de Godomey et de Calavi centre le lundi 21juin 2016, le Maire Bada Georges a poussé un cri de cœur et lancé un appel pour un sursaut patriotique et citoyen face à ce sinistre. Pour le maire d'Abomey-Calavi, on ne peut venir à bout du phénomène des inondations que dans une approche de gestion participative et concertée non seulement des autorités communales et gouvernementales mais aussi de toutes les forces vives de la commune et des partenaires au développement. Cette invite de l'autorité communale, a reçu déjà un écho favorable du côté du gouvernement de la rupture via le génie militaire. Prenant la mesure des dégâts causés par les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la commune d'Abomey-Calavi, les hommes du Colonel Bonaventure Vigan-Mèdji, connu pour son sens aiguë de responsabilité et son engagement pour la cause républicaine, ont inspecté le jeudi 23 juin 2016, le carrefour jouxtant la voie pavée de Togoudo et qui tombe sur Gbègnigan et Maria-Gléta sous les pylônes. Le génie militaire à l'occasion, a promis des actions urgentes de rechargement et de reprofilage dudit carrefour et de ses encablures pour rétablir l'état de praticabilité de la voie pour le bonheur des usagers. Il y a de quoi justifier la joie et la satisfaction du maire et à travers lui, de tout le Conseil communal. Le Maire Bada, profitant des assises de la deuxième session ordinaire du Conseil communal qui se sont achevées le jeudi 23 juin 2016 a porté la bonne nouvelle aux Conseillers et sollicité leur déplacement sur le terrain et aux côtés du génie militaire pour lui témoigner leur reconnaissance. Sur les lieux, le génie militaire à travers son Directeur, le Colonel Vigan, a levé un coin de voile sur l'intervention ponctuelle et judicieuse à faire à ce carrefour pour y garantir la libre circulation des biens et des personnes. Le Maire Bada, le CA Germain Cadja-Dodo et tous les Conseillers communaux ont remercié le génie militaire et ont appelé le gouvernement du nouveau départ à aller plus loin. Le premier magistrat de la commune d'Abomey-Calavi a profité de cette aubaine pour appeler toutes les âmes généreuses à emboîter le pas au génie militaire pour des actions plus grandes susceptibles de sortir les populations d'Abomey-Calavi de l'eau. Il faut signaler que le génie militaire commence les travaux samedi prochain. Il promet de travailler d'arrache-pied pied pour qu'en une semaine, tout revienne dans l'ordre.

...

Mesures urgentes de lutte contre les inondations et ses dégâts connexes : Le Maire Bada rend opérationnelle la Plateforme

Mesures urgentes de lutte contre les inondations et ses dégâts connexes : Le Maire Bada rend opérationnelle la Plateforme

NB: Une forte Ă©quipe descend sur le terrain ce samedi

Le Conseil communal d'Abomey-Calavi avec à sa tête le Maire Georges Bada, est sensible et préoccupé par les inondations que connaissent de manière forte, les localités de Togbin Daho, Togbin Kpèvi, Togbin Fandji, Lobozounkpa, etc. Aux fins de voler au secours des sinistrés de ces localités, la première autorité de la commune d'Abomey-Calavi a réactivé la Plateforme de lutte contre les calamités dont la mission est de définir de façon spontanée et coordonnée les stratégies susceptibles de venir à bout des calamités qui surviendraient dans la Commune. Dans le cas d'espèce où l'inondation fait rage où la praticabilité des voies secondaires laisse à désirer, le Maire Bada a mis en branle les différentes structures de la Plateforme à savoir: la police, la gendarmerie, le génie militaire, les sapeurs pompiers, la Croix Rouge, le Centre de promotion sociale, les Services de la santé et de la protection sociale, les cadres de la Direction des Services Techniques, ont été conviés à un sursaut national et à un sursaut communal pour sortir les populations de l'eau et rétablir par endroits l'état de praticabilité de certaines voies stratégiques. A cet effet, le Maire Bada assisté de ces Adjoints a tenu la matinée du vendredi 24 juin 2016, une séance de travail avec tous les acteurs de la Plateforme en vue de la constitution d'une équipe d'évaluation des besoins des populations sinistrées et des dégâts causés par les pluies diluviennes. Au cours de cette séance à laquelle ont participé les représentants de chaque entité de la Plateforme, le Maire a réitéré son appel à une synergie d'actions. Le génie militaire, la police, les sapeurs pompiers, la Croix Rouge, le Centre de promotion sociale, ont chacun en ce qui le concerne, pris l'engagement de jouer sa partition dans cette œuvre d'assistance sociale.

...

Réformes relatives à la mobilisation des ressources propres de la Mairie d'Abomey-Calavi: Séance de vérité entre le Maire Bada et les agents collecteurs

Réformes relatives à la mobilisation des ressources propres de la Mairie d'Abomey-Calavi: Séance de vérité entre le Maire Bada et les agents collecteurs

Les voies à arpenter, les moyens à utiliser pour booster les ressources financières de la commune d'Abomey-Calavi sont et restent non négociables pour le Maire Georges Bada. Au regard du tableau peu reluisant et très peu rassurant que présentent les statistiques des ressources propres mobilisées au titre du premier semestre de l'année 2016, la première autorité de la commune d'Abomey-Calavi, tout le Conseil communal qu'il préside d'ailleurs, a jugé de la nécessité d'opérer des réformes d'envergure que le Maire appelle «une thérapie de choc» dans l'organisation de cette activité communale, pourvoyeuse de ressources pour les caisses de la commune. Il s'agit de repenser en profondeur, le planning de travail, du moins tout le système, en vue d'inverser la tendance baissière de ces ressources pourtant très importantes et d'espérer que la barre budgétaire de plus de 8 milliards Fcfa, sera tutoyée au terme de l'exercice budgétaire 2016. Pour atteindre ces objectifs ô combien nobles mais périlleux, le Maire a commandité une étude de réorganisation de ce névralgique secteur qu'est celui de la collecte des ressources propres de la commune. Les résultats de cette étude ont été restitués le mercredi 29 juin 2016 par son instigateur et ce, à l'entame de la rencontre de vérité qu'il a organisée pour démontrer le bien-fondé de la réforme que son équipe entend faire dans ce névralgique secteur. Laquelle réforme consiste à impliquer les élus locaux et communaux dans la distribution de valeurs inactives et dans le recouvrement des ressources auprès des contribuables. Tenez: "La commune d'Abomey-Calavi est forte d'une population de 700 mille habitants ! Pour quadriller toute la commune d'Abomey-Calavi, l'étude a révélé un besoin réel de 5 mille agents collecteurs pour l'efficience et l'efficacité de cette mission. Or, vous êtes (les agents collecteurs, NDLR) moins d'une centaine en service à la mairie ; plus précisément vous n'êtes que 77. Il reste un gap de plus de 4900 agents à recruter pour pouvoir atteindre convenablement les objectifs. Mais la mairie n'a pas les moyens de faire tout de suite un recrutement de cette envergure. Elle fait donc la politique de ses moyens en agissant sur la fibre de citoyenneté et l'esprit d'engagement des conseillers communaux et locaux qui se sont rendus disponibles pour accomplir la tâche non pas en se substituant aux agents collecteurs que vous êtes, mais en les accompagnant dans leur mission c'est-à-dire en travaillant à vos côtés..." Le décor ainsi planté, aux premières minutes de la séance de ce mercredi, est loin de dissiper les inquiétudes des agents collecteurs. De Richard Adoukonou à Désiré Akpatcho (syndicat) en passant par Édouard Mensah, Médard Zounda, Julien Houngnanlo, Géraldo Essou et Simon Kohinto (syndicat), les inquiétudes d'une substitution des agents collecteurs qui sont des agents assermentés, par des élus de la commune, ont été soulevées. "Mais rien n'en est ; personne ne va perdre son job ! ", a clamé le Maire avant de revenir à la charge, cette fois-ci avec des chiffres à l'appui: " Nous avons pris les rênes de la commune le 03 septembre 2015. En décembre 2015 et janvier 2016, nous avons payé aux agents collecteurs, des primes et des salaires qui sont largement au dessus des ressources qu'ils ont mobilisées. Cette situation est écœurante et nécessite de notre part des mesures idoines. Sans prêter des intentions à qui que ce soit en dépit des dénonciations et des présomptions de suspicion qui nous parviennent, nous avons fait une première expérience au niveau des recettes sur l'exploitation des carrières de sable. Une équipe parallèle de contrôle mis en place a permis de passer les recettes de 100mille francs par jour à 1 million 400 mille. On peut bien s'étonner de la destination journalière de plus d'un million de francs qui n'allaient pas dans les caisses de la commune, mais dans des poches non qualifiées de quelques individus ", raconte avec grand dépit le Maire Bada avant de poursuivre : "Toute personne responsable, soucieuse du développement de notre chère commune, doit parer au plus pressé face à une telle situation ". C'est alors que dans l'arrondissement de Godomey, le Maire a associé aux agents collecteurs, débordés de toute évidence par la masse de travail à abattre, les élus à la base. Et ici également, les fruits portent bien la promesse des fleurs en dépit des quiproquos que l'autorité communale promet de corriger pour que la cohabitation agents collecteurs-élus locaux et communaux se passe dans la paix et la concorde pour l'atteinte des objectifs communs. C'est à cet engagement et à cette dynamique que M. Victor Adimi invite les agents collecteurs. En sa qualité de 1er Adjoint au Maire ayant reçu délégation de pouvoir du Maire pour gérer, au nom de l'exécutif communal, les questions financières de la Mairie, M. Adimi annonce des perspectives heureuses en ce qui concerne la motivation de cette corporation sous l'autorité du Maire Bada. Dans une démarche explicative argumentée et chiffrée, ce dernier a pu convaincre les agents collecteurs de ce que le travail se fera dorénavant dans la paix et la transparence par des équipes mixtes qui se veulent complémentaires pour l'atteinte des objectifs fixés. Aussi, prend-il l'engagement de corriger les couacs pour mettre en place un système de recouvrement dynamique qui pourra booster les ressources propres de la commune d'Abomey-Calavi.

...

Œuvres sociales dans la commune d'Abomey-Calavi: La Mairie vole au secours des handicapés du centre d'Akassato

Œuvres sociales dans la commune d'Abomey-Calavi: La Mairie vole au secours des handicapés du centre d'Akassato

Le handicap n'est pas une fatalité. Plus est, il est impérieux d'accompagner ces âmes qui, en dépit de leurs pathologies physique, oculaire, auditive, etc, refusent la facilité en apprenant et en exerçant des activités génératrices de revenus. Ces deux phrases justifient à maints égards les réelles motivations du Conseil communal présidé par le Maire Georges Bada à faire le mercredi 29 juin 2016, le déplacement du Centre de formation professionnelle des personnes handicapées d'Akassato les bras chargés de présents. La délégation conduite par le Maire, assisté pour la circonstance du 1er Adjoint au Maire, de la présidente de la Commission des affaires sociales, de la Directrice de cabinet, du Directeur des Services à la population, de la Secrétaire générale Adjointe, etc, est allée témoigner de la solidarité et de l'affection de la Mairie d'Abomey-Calavi à cette couche sociale frappée par des handicaps divers mais qui se rend utile pour la société. Les dons apportés par la Mairie aux pensionnaires du Centre d'Akassato sont des équipements matériels pour faciliter la mobilité à quelques handicapés moteurs, et des vivres pour assurer un tant soit peu leur alimentation. Il s'agit de 4 tricycles à elle offerts par le passé par l'Ong Aid, de 3 sacs de maïs, de 2 bidons d'huile d'arachide de 25 litres, d'un carton de lait concentré sucré, d'un carton de tomate en boîte, d'un carton de milo jago, d'un carton de sucre en morceaux puis de trois cartons de macaroni matanti. C'est à coeur joie que MM. Deen Djibril, Hyacinthe Gbégnon et Anthony Nicaise Amécy, respectivement Représentant de la Directrice départementale des affaires sociales Atlantique-Littoral, Responsable du Centre de formation professionnelle des personnes handicapées d'Akassato et Représentant des bénéficiaires, ont accueilli les dons de la Mairie d'Abomey-Calavi. Si pour M. Djibril, l'équipe communale avec à sa tête le Maire a posé un acte utile salutaire en comprenant que «Le handicap n'est pas l'apanage d'une personne ou d'une famille, mais l'affaire de tout le monde, de l'État et de la Mairie aussi». Il ajoute que la personne handicapée ne doit pas être abandonnée. Elle fait partie intégrante de la société et donc mérite d'être traitée avec soins. Le Responsable de ce Centre ne dira pas le contraire. M. Gbégnon témoigne que la Mairie d'Abomey-Calavi est un partenaire sûr sur lequel les handicapés qui y sont internés comptent pour améliorer leurs conditions de vie, de formation et de réinsertion professionnelle. Au nom de ses camarades, M. Amécy, a extériorisé avec éloquence la joie qui l'anime : «Nous sommes débordés de joie. À voir les dons, on ne peut que remercier le Maire et toute son équipe. Nous vous considérons comme un envoyé de Dieu pour venir soulager une grande partie de nos peines», a-t-il déclaré avant de citer Machiavel : « Donner, c'est s'enrichir». Et il termine avec cette prière: « La commune d'Abomey-Calavi vient de donner beaucoup, plaise à Dieu qu'elle s'enrichisse énormément ».

Mais pour le Maire Georges Bada, ce geste est un devoir social que tout le monde, que toutes les âmes généreuses sont appelées à faire à l'endroit de cette couche sociale car, dit-il, «Toute personne est un potentiel handicapé qui s'ignore».

Handicapés d'accord, bons travailleurs aussi...

Une visite guidée du Centre de formation professionnelle des personnes handicapées d'Akassato créé en 1983 permet de constater que les apprenants bien que traînant des handicaps se font former dans plusieurs unités de formation telles que l'unité de cordonnerie, l'unité de tissage de pagnes traditionnels, de lit pico, l'unité de fabrication de savon liquide, l'unité d'agro-pastoral, l'unité d'élevage de volaille et de lapin puis enfin l'unité de culture maraîchère. In situ, on peut voir des articles (chaussures, pagnes, lits...), fabriqués avec l'ingéniosité des personnes handicapées et mis dans le commerce.

Signalons pour finir en faisant mention des doléances des apprenants relatives au rétablissement de la fonctionnalité du château d'eau existant surplace mais en panne. Ainsi, ils pourront "se départir du joug de la Soneb", note avec insistance M. Amécy, porte-parole de circonstance des handicapés. Aussi, fait-il un plaidoyer pour un appui dans le cadre de la réfection des paillotes qui leur servent de salles d'apprentissage.

...
Copyright 2016, webmastered by MASSAURA SARL (www.massaura.manydiscoveries.com) for www.mairie-abomey-calavi.bj