Mairie d'Abomey Calavi

English version

Version française

Actualites

...

3e journée de la tournée du maire dans les structures déconcentrées: Georges Bada et son équipe dans l'univers des corps habillés

3e journée de la tournée du maire dans les structures déconcentrées: Georges Bada et son équipe dans l'univers des corps habillés

Démarrée depuis lundi, la randonnée du maire, de ses adjoints, des membres de son cabinet et des Directeurs centraux de la mairie , s'est poursuivie ce mercredi. Ce sont les hommes en uniforme qui ont eu le privilège de recevoir le maire et la délégation qui l'accompagne. Tour à tour, l'équipe était dans les locaux du Premier bataillon des transmissions, les locaux du commissariat central, le groupement des sapeurs pompiers, la compagnie de gendarmerie de Calavi, les commissariats d'arrondissements de Godomey Hlakome et la Brigade de gendarmerie de Godomey. Face aux agents en charge de la sécurité des biens et des personnes dans la commune d'Abomey Calavi, le maire Bada a déclaré: '' La sécurité est la clé de voûte du développement. Si la sécurité n'est pas garantie, les investisseurs, les opérateurs économiques n'auront pas l'assurance de venir s'installer ici". Le maire a suggéré que la collaboration entre les hommes en uniforme et la mairie soit renforcée à travers la mise en place d'un comité qui réfléchisse et définisse un plan rigoureux de travail. Il ajoute que c'est dans cette synergie et symbiose que les nombreuses doléances des forces de sécurité de l'ordre et de sécurité relatives à leurs conditions de vie et de travail seront satisfaites. La délégation communale poursuit son périple ce jeudi à travers d'autres structures non moins importantes qui, de loin, interviennent dans la chaîne de développement de la commune d'Abomey-Calavi.

...

Le maire d'Abomey-Calavi a poursuivi ce mardi sa descente dans les structures déconcentrées de la commune

Le maire d'Abomey-Calavi a poursuivi ce mardi sa descente dans les structures déconcentrées de la commune

Il Ă©tait successivement au Centre des impĂ´ts et des petites entreprises Cipe 1et 2, au Centre de promotion sociale et Ă  la Circon ion Scolaire de Calavi.

Au Cipe 1 et 2, le message de l'autorité communale est clair. Après avoir félicité les agents des impôts pour le travail titanesque qu'ils abattent en vue de recouvrer les ressources de la commune, le maire les a exhortés à avoir un comportement citoyen et la courtoisie nécessaire à l'endroit des usagers. Le maire note qu'il n'est pas aisé déjà pour le contribuable d'honorer ses redevances et qu'il serait davantage fâché si l'accueil n'est pas agréable. Il les appelle à faire preuve de plus de professionnalisme afin d'accroitre les performances. Au sujet des doléances relatives aux conditions de travail, le maire indique qu'elles seront solutionnées en symbiose ou en synergie avec l'Etat central. "L'Etat central est en perpétuelle compétition avec l'Etat décentralisé. Nous avons le devoir de faire le lobbying nécessaire pour donner satisfaction à vos doléances, ceci dans une symbiose avec l'Etat central", avance -t-il.

Au Centre de promotion sociale d'Abomey-Calavi, le maire n'a pas caché son indignation par rapport au peu d'intérêt accordé à ce secteur par les gouvernants. Tenez, alors qu'il est indiqué qu'un Centre de promotion sociale soit mis à la disposition d'au plus 80mille habitants, le seul qui est à Abomey-Calavi est au service de 700 mille habitants. Et Dieu seul sait que la pauvreté est remarquable dans cette commune. Le maire Bada souligne que c'est une bombe à retardement que de sous-estimer cette couche vulnérable de la société, car, c'est vite arrivé que, n'en pouvant plus, les indigents qui n'ont pas le minimum pour leur survie, créent des situations insurrectionnelles, difficilement gerables. '' L'indigence est un état d'esprit. Nul ne veut être pauvre. Et l'assistance des dirigeants que nous sommes à leur égard est capitale. ",confie-t-il.

La dernière étape de la tournée a été la Circon ion Scolaire d'Abomey-Calavi. Les échanges ont porté sur les conditions de travail des agents et les possibilités de renforcer la collaboration qui doit exister entre les deux entités. Pour le maire, on ne saurait négliger l'éducation dans un

Pays qui aspire au développement. A ce sujet, le maire déclare: "Pour tuer un pays, il faut saquer son éducation". Comme quoi, l'éducation est la béquille sur laquelle repose le développement.

...
...

Lancement des travaux de réalisation de la construction d'une centrale électrique de 120 Mégawatts à Maria Gletta dans l 'arrondissement de TOGBA commune d'Abomey Calavi

Lancement des travaux de réalisation de la construction d'une centrale électrique de 120 Mégawatts à Maria Gletta dans l 'arrondissement de TOGBA commune d'Abomey Calavi

C'est désormais un secret de polichinelle. Toute initiative du Chef de l'État qui concourt à assurer un mieux-être à ses administrés reçoit l' aval , du moins l' adhésion totale du Maire Georges BADA, Maire de la grande commune ABOMEY Calavi. C'est dans cette dynamique qu'il convient de placer la débauche d'énergies que déploie ces derniers jours le maire d'Abomey-Calavi, pour recevoir à coeur joie les projets de développement orientés par le président de la République, le docteur Boni Yayi dans la commune dont il a la charge. En effet, après le lancement des travaux d'assainissement de la voie Cococodji-Hevie, l'après-midi du jeudi 14 janvier 2016, le chef de l'Etat était ce samedi à Maria-Gleta dans l'arrondissement de Togba pour donner le top des travaux de construction d'une centrale électrique de 120 Megawatts. Ceci avec la contribution de la Société Nigériane et internationale dénommée Genesis Energy. On comprend alors la joie du maire Georges Bada lors de son adresse au chef de l'Etat ce samedi: "La commune d'Abomey-Calavi est très honorée par le chef de l'État en ce début de nouvel an. Pour la deuxième fois en une semaine en effet, il est venu dans la commune, les bras chargés de projets pour le bien-être des populations", a-t-il déclaré avant de saluer la vision du chef de l'Etat consistant à résorber le problème de déficit énergétique sous nos cieux.

Il a également réitéré les remerciements du conseil communal et de ses administrés pour le don de 100 lampadaires solaires au profit de l'arrondissement de Hevie. Il est à signaler que le maire Georges Bada a profité de cette opportunité pour échanger avec l'Ambassadeur du Bénin près le Nigeria son Excellence Oyedekpo Mouftaou LALEYE et l'Ambassadeur du Nigeria près le Bénin son Excellence Lawrence Olufemi OBISAKIN tous deux, entre autres importantes personnalités, présents à la cérémonie.

...

Hevie inaugure l'ère des réunions de municipalités tournantes

																								Hevie inaugure l'ère des réunions de municipalités tournantes

Des descentes in situ pour constater de visu les problèmes qui assaillent les populations au quotidien. C'est les raisons qui justifient l'organisation des séances de municipalités tournantes demandée par le collectif des chefs d'arrondissement et acceptée par l'exécutif communal. En effet, la réunion de municipalités est une assise formelle et mensuelle regroupant outre le Maire et ses deux adjoints, les Chefs d'arrondissement, les Directeurs techniques centraux, les Secrétaires généraux puis les chargés de mission. À la session du mois de Décembre, l'option rotative de ces assises à travers les arrondissements, a été unanimement retenue. C'est l'arrondissement de Hevie placé sous la tutelle du jeune et intrépide CA Nathanaël SOKPOEKPE qui a ouvert ce lundi le bal de cette réunion au cours de laquelle se jettent les bases d'orientation des stratégies et actions pour venir à bout des problèmes qui se posent dans les 9 arrondissements. Pour le maire BADA Georges, l'objectif visé par la délocalisation de la réunion de municipalité est de " rapprocher les administrés de l'administration où qu'ils soient". On comprend alors toute la joie qui anime les populations en voyant à leurs côtés, les autorités de la commune. Le CA NATA, a d'ailleurs mis les petits plats dans les grands pour marquer d'une pierre blanche cette séance inaugurale des réunions de municipalités tournantes. Il est à souligner que la session de janvier de cet creuset d'échanges et de partage de vision prospectives pour le développement de la commune d'Abomey-Calavi, a été consacrée au compte rendu rendu relatif à la cérémonie d'échanges de vœux entre le maire et les agents de la mairie dans le cadre du nouvel an et à la commémoration de la fête des religions endogènes, le 10 janvier. Par ailleurs, le maire et ses proches collaborateurs ont amorcé les pistes de solutions pour lever les goulots d'étranglement hérités par la nouvelle équipe communale en ce qui concerne la construction des centres ou sites de regroupement d'ordures ménagères dans le cadre du programme Pugemu. Il a été également question au cours de la séance, d'approfondir les réflexions pour l'organisation dans chacun des 9arrondissement, des cérémonies d'échanges de voeux de nouvel an. Enfin, il a été convenu que la prochaine réunion de municipalité se tiendra dans l'arrondissement de Zinvie.

...

Présentation de voeux du maire Georges Bada au conseil communal et au personnel de la mairie d'Abomey Calavi

												Présentation de voeux du maire Georges Bada au conseil communal et au personnel de la mairie d'Abomey Calavi

Des voeux de bonheur, de réussite, de santé et surtout d'accomplissements et d'engagements. C'est l'essentiel des voeux formulés par le maire Georges Bada à l'endroit du conseil communal et du personnel de la mairie d'Abomey Calavi. C'était à l'occasion de la tradionnelle présentation de voeux. Elle s'est tenue ce vendredi 8 janvier à la résidence privée de l'actuel locataire de l'hôtel de ville. Dans un décor relooké pour la circonstance, les 37 conseillers communaux ont pris place. A leurs côtés, les agents de la mairie, le personnel administratif et des services déconcentrés. Mais aussi les différents corps constitués de la commune dont les rênes sont conduites depuis 4 mois déjà par une nouvelle équipe issue de 5 chapelles politiques. Une équipe dont le dynamisme spontané et la proactivité ont été salués par le syndicat des travailleurs de la commune à travers son Secrétaire Générale Simon Kohinto. Après quatre mois, beaucoup de réformes ont été engagées. Des actions dont entre autres l'adoption d'un règlement intérieur, l'installation des chefs d'arrondissements et même l'adoption du budget communal avec un accroissement ambitieux et objectif. Un bilan conséquent dressé par le secrétaire Général de la Mairie Raoul Gléssougbé. Ceci dénote de la bonne foi du maire et de son équipe. Mais avec humilité le maire Georges Bada y voit dans son allocution le début d'un engagement au développement de la ville. Il a fait des promesses, pris des engagements. Il se dit même prêt à consentir des sacrifices, fournir des efforts pour qu'Abomey-Calavi poursuive le chemin du développement. Des voeux bénis par les sages, notables et têtes couronnées avec qui rendez vous est d'ailleurs pris pour le dimanche prochain pour la fête du vaudoun qu'accueille pour la première fois l'arrondissement de Ouèdo dans la commune d'Abomey Calavi. Un rendez-vous cultuel et culturel auquel le Maire Georges BADA invite tous les béninois.

...

Message de voeux du Maire d'Abomey-calavi, Georges BADA à ses administrés.

Message de voeux du Maire d'Abomey-calavi, Georges BADA à ses administrés.

Citoyens et citoyennes d'Abomey-calavi

Nous voici dans une nouvelle année et je me fais le devoir de m'adresser à chacun de vous. Faisons en sorte que cette année 2016 soit plus belle, plus généreuse et plus pacifique...et si nous ne le faisons pas pour nous, faisons le pour nos enfants, nos frères et soeurs qui ont placé leur confiance en nous.

Je voudrais en cette occasion solennelle souhaiter aux populations des neuf arrondissements de la commune que j'ai l'insigne honneur de diriger, mes sincères voeux de paix, de santé, de bonheur, de prospérité mais surtout d'écoute et de compréhension.

Ces voeux s'adressent également à l'ensemble des agents communaux et des services déconcentrés, aux membres des confessions religieuses et aux acteurs de la société civile.

Vous aimez vote cité, nous allons vous la faire aimer davantage. C'est pourquoi, je ne cesserai jamais de vous répéter qu'une seule mission nous reste à accomplir: aller encore plus loin dans les réformes, les réflexions pour des innovations, des actions et des partenariats aux fins de mettre notre commune au firmament des communes émergentes d'ici et d'ailleurs.

Mais une commune qui bouge, des habitants qui s'engagent, une agglomération qui se développe et se fait remarquer de manière positive suppose, quelque part, des hommes et des femmes passionnés, motivés, disponibles et animés de valeurs humanistes indéniables.

Ils sont tous autour de moi et si je ne peux les citer tous, je voudrais ici les remercier pour leur disponibilité et leur sens de l'engagement pour le rayonnement de notre commune.

Au-delà, retenons qu'il y a 37 conseillers pour la commune d'Abomey-calavi, 37 hommes et femme qui depuis quelques mois, donnent de leur temps, de leur compétence, de leur savoir-faire au service de leurs semblables.

je voudrais remercier aussi les cadres et responsables des services déconcentrés qui sont des collaborateurs précieux et efficaces pour l'atteinte des objectifs d'amélioration des conditions de vie de nos populations.

Quant aux acteurs de la société civile et aux têtes couronnées, je voudrais leur exprimer toute notre reconnaissance pour la veille citoyenne qu'ils organisent afin de rendre performante l'administration communale.

Par ailleurs, permettez-moi de remercier nos compagnes ou compagnons qui supportent cette vie un peu particulière, celle d'un élu du peuple, jamais disponible, jamais là quand il le faut.

Aujourd'hui, la commune d'Abomey-calavi fait de plus en plus peau neuve et nous conforte dans nos rêves des premiers instants de la prise des rênes de sa destinée le 3 septembre 2015.

Et pour gérer efficacement ce vent de modernisme qui souffle sur notre commune, la nouvelle équipe que je dirige a lancé une bactérie de réformes tant dans le domaine foncier que dans la gestion efficace et efficiente des affaires publiques communales.

Nous irons encore plus loin par une meilleure définition des rôles, des qualifications y afférentes ainsi que les programmes de renforcement des capacités nécessaires pour répondre efficacement à l'environnement administratif.

Je souhaite que nous puissions ensemble poursuivre notre route commune durant cette nouvelle année et pourquoi pas pendant toute notre mandature.

Pour finir, je vous réitère à tous ainsi qu'à vos proches, mes voeux les meilleurs pour l'année nouvelle.

Bonne et heureuse année 2016!

je vous remercie!

Signé Georges BADA, Maire de la Commune d'Abomey-calavi.

...

Le maire Bada en symbiose avec les religions endogènes

Le maire Bada en symbiose avec les religions endogènes

Le maire Bada en symbiose avec les religions endogènes

La première autorité de la commune d'Abomey-Calavi est en parfaite harmonie avec les gardiens des religions endogènes. C'est du moins le sens qu'il convient de donner à la gigantesque rencontre qu'il a tenue ce mardi 29 décembre 2015 avec les dignitaires du culte vodoun, les têtes couronnées et autres gardiens des temples. Venus des 9 communes de l'Atlantique et du Littoral, ces conservateurs de nos valeurs endogènes ont fait leurs civilités au Maire. Ils ont affublé leur fils Georges Bada d'une pluie de prières et de bénédictions diverses et lui ont garanti leur soutien pour la réussite de la mission qui lui a été assignée. En cette occasion solennelle, le maire a convié ses hôtes de circonstance à des comportements vertueux car, ajoute t-il, "Les gardiens des religions endogènes sont capables du meilleur et de ce que je ne veux pas dire". Ces propos ont été fortement ovationnés par les dignitaires du vodoun. Ils ont salué le franc-parler, l'appel à l'union au sein de leur communauté et surtout l'humilité dont a fait montre le premier magistrat de la commune d'Abomey-Calavi. Pour le porte-parole des vodounons, "le maire est un digne fils de Bada, une famille très attachée à la tradition". Après les avoir exhortés à prier pour que la paix règne au Bénin et plus particulierement dans la commune d'Abomey-Calavi, le maire a gratifié ses hôtes d'une enveloppe consistante pour les soutenir et leur permettre d'acheter des colas pour les cérémonies et libations diverses.

...

DĂ©claration du maire Bada Ă  l'atelier de validation du Tableau de bord social de la commune d'Abomey-Calavi: " Nous devons ĂŞtre au pas pour ne pas naviguer Ă  vue"

DĂ©claration du maire Bada Ă  l'atelier de validation du Tableau de bord social de la commune d'Abomey-Calavi:

DĂ©claration du maire Bada Ă  l'atelier de validation du Tableau de bord social de la commune d'Abomey-Calavi: " Nous devons ĂŞtre au pas pour ne pas naviguer Ă  vue"

Il se déroule actuellement à la salle de conférence de la mairie d'Abomey-Calavi, un atelier pour étudier et valider le Tableau de Bord Social de la commune au titre de l'année 2013. Nouvel héritier du patrimoine administratif de cette commune phare, le maire Bada à l'ouverture de cet atelier, n'a pas caché son dépit par rapport au retard criard accusé dans l'élaboration de ce document qui, à n'en point douter, est d'une importance en ce sens qu'il est et reste un baromètre pour les autorités communales de prendre des décisions. Le maire s'en indigne: " Pourquoi sommes nous encore au Tableau de bord social de 2013 alors que l'année 2016 pointe déjà le nez?", s'interroge le Maire avant de poursuivre: " Nous devons être au pas pour ne pas naviguer à vue" . Pour l'autorité, il serait suicidaire de travailler au developpement de la cité en travaillant au pifometre. Il suggère que ses collaborateurs se mettent dorénavant dans la dynamique d'une vision prospective, c'est à dire, aller déjà aux prévisions par rapport à 2016. À cet effet, le Maire a lancé les points focaux pour la mise à disposition des données statistiques et autres indicateurs pour l'élaboration du Tableau de Bord Social 2014. En ce qui concerne le TBS 2013, il a été validé sous réserves des amendements à porter au document par un comité mis en place à cet effet.

...
...

Réunion de municipalité à Abomey-Calavi: Le maire Georges Bada et les conseillers prennent des options sérieuses

Réunion de municipalité à Abomey-Calavi: Le maire Georges Bada et les conseillers prennent des options sérieuses

Réunion de municipalité à Abomey-Calavi: Le maire Georges Bada et les conseillers prennent des options sérieuses

Par déférence aux textes régissant le fonctionnement des communes, le Maire Georges Bada a tenu ce jour, jeudi 17 décembre 2015, sa réunion de municipalité comptant pour le mois en cours. Il s'agit d'une rencontre mensuelle regroupant, outre les deux membres de l'Executif Communal, les chefs des 9 arrondissements sous sa tutelle, les Directeurs des services centraux, le Secrétaire Général et son Adjoint et les membres du cabinet. Au cours de la séance, le maire a partagé avec les CA, ses appréhensions relatives aux conventions de vente soumises à sa signature mais qui n.ont requis au préalable le visa ni des CA, ni des Chefs quartiers ou villages. Le Maire estime que cette situation est une bombe à retardement puisque, de sa position de maire, il ne peut s.assurer de l.existence physique des parcelles dont on lui demande de signer les conventions. Sur la question, les CA ont apostrophé le nouveau Code domanial et foncier qui, en l'état ne facilite pas la tâche dans ce sens. Ils ont suggéré que le Maire mette d'une part son expérience d'ancien parlementaire dans la balance et d'autre part qu'il fasse le lobbying nécessaire au niveau de l'Ancb afin qu'une nouvelle lecture de cette loi soit faite. La première autorité de la commune d'Abomey- Calavi a pris l'engagement de faire tout ce qui est en son pouvoir pour qu'une formule qui donne à la décentralisation tout son sens (le pouvoir à la base) soit trouvée avant l'apurement de la période transitoire qui s'acheve en 2018. Mais en attendant, le maire, pour mesure de prudence, a instruit son chargé de mission aux activités foncières afin qu'il transmette aux CA pour vérification, toutes les conventions de vente à lui parvenues et qui n'ont pas fait le circuit de base.

Cette séance, comme à l'accoutumée a été une opportunité pour les différents CA de passer en revue les problèmes qui assaillent au quotidien leurs administrés. On retient grosso modo les problèmes relatifs aux voies d'accès, aux lotissements dont la mesure de suspension, aux dires des CA, commence à trop durer puis enfin, les problèmes liés aux conditions de travail de certains CA et à la non installation de certains chefs quartiers et villages, dont Agamadin et ce, pour indisponibilité de résultats.

En réponse aux préoccupations des CA, le maire a fait dire par le DST qu'il y a un vaste programme de reprofilage des voies en cours et que les difficultés des populations seront conjuguées sous peu au passé. De même, instruction a été donnée à la Direction financière pour que les problèmes de réfection de bureaux et de moyens de déplacement des CA soient réglés au plus tôt. Par ailleurs, le Secrétaire Général a été instruit pour faire la démarche utile pour avoir les résultats qui restants au niveau de la Cena.

En ce qui concerne le sempiternel problème de lotissement, le maire a réitéré son engagement à lever la mesure courant janvier 2016. De même, il annonce le lancement de la procédure d'appel d'offres pour le démarrage du lotissement de l'arrondissement de Zinvié en début de la même année 2016. Signalons qu'il a été envisagée, la délocalisation des réunions de municipalité dans les arrondissements. La toute prochaine est annoncée pour se tenir à Hevié.

...

Tournée statutaire du Préfet des départements de l'atlantique et du littoral Épiphane Quenum, et séance de formation des élus locaux initiée par la Jeune Chambre Internationale BÉNIN

Tournée statutaire du Préfet des départements de l'atlantique et du littoral Épiphane Quenum, et séance de formation des élus locaux initiée par la Jeune Chambre Internationale BÉNIN

Journée chargée pour l'équipe communale d'Abomey-calavi ce mercredi 9 décembre 2015. D'abord la rencontre dans le cadre de la tournée statutaire du Préfet des départements de l'atlantique et du littoral Épiphane Quenum puis la séance de formation des élus locaux initiée par la Jeune Chambre Internationale BÉNIN. Il est à retenir en ce qui concerne la tournée statutaire du Préfet que ce dernier après avoir écouté les doléances des populations présentées par le Maire Georges BADA a pris le ferme engagement d'accompagner la nouvelle équipe communale dans ses nombreuses réformes visant à conforter les caisses de la commune, mettre la commune sur l'orbite du développement, y mettre un bémol à l'insécurité pour garantir la sécurité des biens et des personnes, et enfin faire d'Abomey-calavi une ville à statut particulier. Un voeu cher au maire Georges BADA. L'après midi a été consacrée à cette formation initiée par la JCI BÉNIN sur l'analyse et l'identification des besoins de leur communauté en vue d'y apporter des solutions durables. La formation vise également à permettre une bonne mobilisation des ressources pour la réalisation des projets de développement durables. Conscients de ce qu' un besoin mal identifié à cause de la non implication des populations elles mêmes, ne dure pas dans le temps, les 37 élus de la commune ont alors tous répondu présents à ladite formation prévue pour durer 3 jours.

...

Le Maire Georges BADA a reçu la mission de suivi-évaluation du Projet d'aménagement urbain et d'appui à la décentralisation PAURAD

Le Maire Georges BADA a reçu la mission de suivi-évaluation du Projet d'aménagement urbain et d'appui à la décentralisation PAURAD

Dans son souci de voir aboutir tous les chantiers de pavage et d'assainissement en cours d'exécution dans la commune d'Abomey-calavi, le Maire Georges BADA a reçu ce mardi 8 décembre 2015 la mission de suivi-évaluation du Projet d'aménagement urbain et d'appui à la décentralisation PAURAD, projet financé par la Banque Mondiale, une délégation de l' Agetur en sa qualité de maître d'ouvrage délégué et une équipe technique de la mairie sur les différents chantiers en cours, en vue de constater le niveau d'avancement des travaux, répertorier les goulots d'étranglement pour y apporter les solutions adéquates. A l'issue de cette descente conjointe, le constat n'est pas des plus reluisants. Alors même que les ressources sont déjà disponibles, il est remarqué qu' aussi bien au niveau du chantier suite carrefour Kpota au carrefour Aitchedji d'une longueur de 1000 mètres linéaires, du chantier carrefour aitchedji vers Ouèdo d'une longueur de 450 mètres linéaires et du chantier prolongement Togoudo au carrefour T d'Alègléta d'une longueur de 800 mètres linéaires, les chantiers sont au ralenti. Un retard du le plus souvent à une mauvaise organisation interne des entreprises en charge des travaux et à l'épineux problème de déplacement des réseaux de la Soneb et de la Sbee. L'exécution physique sur ces différents chantiers varie entre 10 et 21% pour un taux de consommation de 35%. Une situation que dénonce le Maire Georges BADA qui a invité les différents acteurs impliqués dans ces projets de pavage à faire diligence pour que les travaux puissent finir dans les délais prescrits qui sont de 6 mois. Lors de la séance de restitution qui a suivi cette visite et qui s'est tenue dans la salle de conférence de la mairie, les différentes entreprises ont promis mettre les bouchées doubles pour exécuter des travaux de qualité et dans le strict respect des délais contractuels. A préciser que les autres composantes qui prennent en compte le pavage et l'assainissement de la voie carrefour Arconville- carrefour satellite en passant par devant l'hôpital de zone, ainsi que la voie carrefour satellite - carrefour Aitchedji en passant par Fécécam seront lancées début février 2016. C'est dire que d'ici fin mars 2016, Abomey-calavi arborera un nouveau visage sous le leadership éclairé du Maire Georges BADA et de son équipe communale

...

DISCOURS D’INVESTITURE DE l’honorable GEORGES BADA, MAIRE ENTRANT DE LA COMMUNE D’ABOMEY-CALAVI

												DISCOURS D’INVESTITURE DE l’honorable GEORGES BADA, MAIRE ENTRANT DE LA COMMUNE D’ABOMEY-CALAVI

A l’entame de cette cérémonie, je voudrais convier l’assistance à sacrifier avec moi à un devoir de mémoire et d’hommage. Je voudrais très respectueusement vous inviter à observer une minute de silence en mémoire des personnes qui, depuis plus d’une décennie, ont cru en ce combat mais qui malheureusement, ne sont plus de ce monde pour être témoins de sa concrétisation. Je veux nommer entre autres, notre très cher regretté Papa Barthélemy LOKO GBESSIN, un intrépide combattant, conseiller communal de la Renaissance du Benin mort en 2008,( minute de silence.....)(Merci)

Excellence, Madame le Ministre en charge de la DĂ©centralisation,

Honorables Députés à l’Assemblée Nationale,

Monsieur le Préfet de l’Atlantique et du Littoral,

Monsieur le Maire de la Ville de Cotonou, Cher Président Lehady Vinagnon SOGLO,

Monsieur le Maire Sortant de la Commune d’Abomey-Calavi, cher grand frère, Colonel Patrice ComlanHounsou Guede,

MonsieurLiamidi de Dravo 1er Maire de la Commune de Calavi de l’ère de la Décentralisation

Messieurs les Maires des communes sœurs ici présents,

Mesdames et Messieurs les membres du Conseil communal d’Abomey-Calavi,

Messieurs les Adjoints au Maire et Chefs d’Arrondissements ici présents,

Mesdames et Messieurs les membres de l’Administration communale, Chers Collaborateurs,

Mesdames et Messieurs les représentants des Structures Partenaires,

Distinguées têtes couronnées, hauts dignitaires, sages et notables

de la commune d’Abomey- Calavi,

Vaillantes populations de notre chère commune, Abomey-calavi,

Mesdames et Messieurs de la Presse,

Chers invités, tous en vos rangs, grades et qualités,

Grande est la joie qui m’anime ce jour où je reçois des mains de mon grand-frère, Patrice HOUNSOU-GUEDE, les attributs qui me confèrent le titre de Maire de la Commune d’Abomey-Calavi pour les cinq (5) ans à venir.

En cette occasion, ô combien solennelle, je m’en voudrais de ne pas remercier Dieu, l’alpha et l’oméga , Grand Architecte de l’Univers, pour sa clémence et pour sa magnificence. Sans Lui, rien n’est possible.

Je me dois de témoigner, toute ma reconnaissance à la population d’Abomey-Calavi qui, depuis l’avènement de la Décentralisation, a eu deux rendez-vous manqués, respectivement en 2003 et en 2008. Justice vient d'être faite et le parti de la Renaissance du Benin a enfin pris le gouvernail pour conduire la destinée de la Commune d’Abomey-Calavi. Ceci n’aurait été possible sans le soutien très apprécié de nos partenaires politiques que nous tenons vivement à remercier ici.

C’est aussi le moment d’affirmer toute ma gratitude à ma petite famille, mes parents et à ma grande famille AGANNA BADA pour tout cet accompagnement moral lors de ces jouxtes âprement discutés.

C’est le lieu de remercier également le Président du parti la Renaissance du Benin, Lehady Vinagnon SOGLO, Maire de la ville de Cotonou, ainsi que tous les membres du bureau politique qui ont bien voulu rehausser de leur présence, la cérémonie de ce jour.

Mes remerciements vont également à l'endroit de Mr Luc Setondji ATROKPO Maire de la commune de Bohicon, a l’honorable Aladji MALEHOSSOU et a tous ceux qui ont contribué d’une façon ou d’une autre à notre accession à la tête de la Mairie de la commune d’ Abomey Calavi. Permettez moi de mettre un accent particulier sur le soutien indéfectible de la Présidente du parti UDBN, je veux nommer l’honorable Claudine Afiavi PRUDENCIO.

Abomey-Calavi a soif du développement. Mon équipe et moi en avons pleinement conscience. Au nom de tout le Conseil communal, je prends solennellement l’engagement d’honorerla confiance que les populations ont placée en nous. Je veux surtout pouvoir compter sur la collaboration et la complicité positive de toutes les forces vives de la Commune pour écrire les précieuses pages d’un « Calavi nouveau »

Mesdames et Messieurs les autorités politico-administratives et morales ici présentes,

Dans la nouvelle fonction qui est la mienne, je sais que la mission exaltante qui attend mon équipe et moi est ardue ; mais elle n’est pas impossible car, « A cœur vaillant, rien d’impossible ». La contribution de toutes les entités politiques qui constituent les organes dirigeants de la Commune, j’en suis persuadé, ne me fera pas défaut. Je crois très sincèrement que les uns et les autres ont compris que les élections sont terminées, que les blouses de partis politiques (FCBE, AND, UN, PRD et RB/RP) jadis arborées, ont été raccrochées dans les armoires au profit des costumes étiquetés « Développement, Développement, Développement ». Ce n’est qu’à ce prix que nous aurions marqué notre passage à la tête de cette commune. Convaincu que le développement de notre chère commune a toujours été une préoccupation du grand frère, le colonel Patrice Hounsou Guede, Maire sortant, je compterai naturellement sur ses bons conseils, pour poursuivre l’œuvre qu’il a entamée. Je crois que l’équipe sortante a fait de son mieux.....

Nul doute qu’il reste beaucoup de chantiers sur lesquels les populations nous attendent. Comme par exemple, au premier plan, le sempiternel problème des terres.

Je sais que nos concitoyens ont soif et faim d’une sécurité foncière, que les acquéreurs qui viennent s’installer ici, ont besoin que les lopins de terre qu’ils acquièrent à la sueur de leur front soient protégés. Je ferai de la sécurité foncière une priorité parmi les priorités de mon action communale.. A cet effet, je veillerai à la relance des opérations de lotissement et à la correction des injustices sociales qu’elles ont engendrées par le passé. Le Conseil communal que je préside va s’efforcer de corriger l’image de vivier des conflits domaniaux collée à notre chère Commune. Calavi doit finir avec cette mauvaise réputation.

Mesdames et Messieurs,

Chers concitoyens,

Mon action communale se décline également autour des axes qui concernent le cadre de vie des populations. En effet, il est de notoriété publique que la propreté de la ville, la gestion des déchets solides et ménagers, l’inondation des rues et des habitations, l’électrification et l’adduction d’eau potable, sont entre autres, lesproblèmes qui se posent avec acuité dans la commune d’Abomey-Calavi. A ces problèmes, vient se greffer l’impraticabilité des voies d’accès aux agglomérations, ce qui constitue des goulots d’étranglement que mon équipe et moi s’efforcerons de trancher.

Comme on se plaît à dire, « La voie du développement passe par le développement de la voie ». Nous attacherons donc du prix à la synergie d’actions nécessaires avec l’Etat central et les partenaires à la Coopération Décentralisée en vue du pavage des voies et de l’assainissement de la ville à travers la construction d’ouvrages de qualité.

Par ailleurs, dans le domaine de la salubrité, notre programme de développement local va mettre un accent sur la modernisation de l’embarcadère de Calavi afin d’en faire un site d’attrait touristique, générateur de devises à la commune. Aussi, allons-nous définir une politique appropriée de gestion des déchets solides ménagers en sensibilisant nos administrés à s’abonner aux structures de pré-collecte avec lesquelles la ville va signer des partenariats. J’attacherai également du prix à la sauvegarde de notre environnement et au maintien, sinon à l’amélioration du statut de « ville verte » concédé à notre Commune à l’ère de mon prédécesseur. Si Abomey-Calavi, en raison de sa proximité quasi fusionnelle avec Cotonou, ne peut échapper à son destin de ville dortoir, elle doit maîtriser sa destinée de ville agréable ou le logement , le commerce, les loisirssont largement accessibles ainsi que les services socio-éducatifs et socio-sanitaires. Pour tout dire d’un mot, le statut de ville dortoir doit faire gagner à Abomey-Calaviune économie florissante avec une population épanouie.

Populations d’Abomey-Calavi,

Mes chers Concitoyens,

Le devoir nous appelle ; et nous n’avons aucun intérêt à jouer contre l’avenir de notre Commune. Pour ma part, ma volonté d’impulser un nouvel élan au processus de développement local n’est plus à marchander. C’est pourquoi, sur

Le plan de la gouvernance locale :

Je fais de la Gestion axée sur les résultats (GAR) un outil de travail. Le personnel administratif que je veux travailleur, compétent et performant, a l’obligation de résultats et de compte rendu. C’est à ce prix qu’il va nous permettre d’être en phase avec les desideratas de nos mandants. La gestion de la commune d’Abomey-Calavi sera calquée sur le modèle participatif avec à la clé une franche collaboration avec les pôles consultatifs que nous aurons à mettre en place dans chacun des 9 Arrondissements de notre commune.. Je veux citer Godomey- Akassato- Zinvie- Togba- Ouedo- Hevie- Glo Djigbe- Kpanroun- et l’arrondissement central de Calavi

Sur le plan socio-Ă©ducatif et sanitaire :

Elu 4 fois député de la 6ème circon ion électorale comprenant la Commune d’Abomey-Calavi avec ces 650.000 habitants, j’ai eu l’occasion de toucher du doigt les difficultés que rencontrent les acteurs de l’école et des centres de santé à offrir des services de qualité à nos administrés. J’ai eu plusieurs fois l’occasion de constater de visu que dans la commune d’Abomey-Calavi, il y a dans bien d’écoles, un manque criard de salles de classes et de mobiliers scolaires. Les centres de santé également souffrent d’un manque d’équipements sanitaires. Il est donc de notre devoir d’accompagner ces secteurs névralgiques et vitaux du développement. Toujours dans ce registre, nous nous engageons à construire des modules de classes et à doter des écoles en équipements scolaires. De même les centres de santé recevront dans la mesure des moyens de la ville, d’appui en matériels sanitaires.

Sur le plan de l’économie locale :

C’est une évidence que le développement local ou le développement tout court, est tributaire de l’activité économique. Conscient de cet état de chose, mon équipe s’engage à organiser dans un meilleur délai, une table ronde des opérateurs économiques d’Abomey-Calavi. Il s’agit d’une assise au cours de laquelle, les potentialités économiques de la ville seront évaluées. Aussi, l’occasion sera propice à la création d’un répertoire de ces ressources humaines qui constituent à n’en point douter, des maillons indispensables dans la chaîne de modernisation de la Commune.

En outre, il est important de souligner le rôle que jouent les femmes danscette titanesque œuvre. Faut-il encore le rappeler, les marchés représentent pour nos braves femmes le lieu où elles développent des activités génératrices de revenus. Nous tâcherons de construire des marchés de proximité afin de leur permettre de faire aisément leurs activités commerciales. De même, en matière d’infrastructure marchande, un ambitieux projet me tient à cœur. Il s’agit dans la perspective de la construction de l’aéroport de Glo-Djigbé, de chercher les financements nécessaires pour construire un marché de haut standing au cœur de la Commune. Ainsi, le marché Dantokpa ne sera plus une destination obligée pour les producteurs de fruits et autres commerçants de produits vivriers venant des localités environnantes.

Sur le plan du sport,de la culture et des loisirs :

En vue d’assurer l’épanouissement de la jeunesse et l’amélioration de la santé des populations, nous développerons le sport de masse. Ceci passe par la réhabilitation ou la réalisation d’infrastructures sportives et leur dotation en équipements adéquats. Aussi, envisageons-nous après des compétitions inter-arrondissements, la mise en place d’une équipe communale de football. Celle-ci va de temps en temps livrer des compétitions contre leurs homologues des communes sœurs. De même, d’autres jeux et loisirs tels que le domino, la belotte, le scrabble, etc, seront développés. Des espaces de divertissement seront créés pour les familles et les personnes de troisième âge. Nous créerons une zone franche de loisirs et de divertissement.De la même manière, des festivals culturels seront régulièrement organisés pour, d’une part, créer des moments de réjouissance aux populations, et d’autre part, détecter les talents artistiques dont regorge la Commune.

Sur le plan de la Sécurité :

Jusqu’à un passé récent, la Commune d’Abomey-Calavi est citée comme le refuge de prédilection des malfrats après leurs forfaits dans les villes environnantes. Je salue au passage les forces de sécurité publique qui ont mis en place un dispositif sécuritaire de grande facture, permettant ainsi de réduire de façon substantielle l’insécurité dans la ville. Je veux compter sur leur collaboration pour renforcer les actions devant mettre hors d’état de nuire ces hors la loi qui mettent en mal la quiétude de nos paisibles populations. Policiers, Gendarmes, hommes en uniforme, en vos grades et qualités, je vous salue.

Nous tiendrons particulièrement rigueur aux usagers de la route qui ne respectent pas le Code de la Circulation Routière, notamment en ce qui concerne les stationnements des véhicules et des parkings réservés aux gros porteurs dans la ville.La veille sera permanente pour ce qui est des indélicats qui n’hésitent pas à détruire les infrastructures construites à grands frais. Nous devons mettre fin à l’incivisme.

Sur le plan de la diplomatie communale

Aucune Commune ne peut aspirer au développement si elle fonctionne en autarcie. Notre quinquennat communal sera placé sous le signe d’une offensive diplomatique qui inclut en premier lieu la Coopération Décentralisée,et en second lieu l’intercommunalité. Il sera question pour nous d’aller en quête de villes partenaires à l’Extérieur du pays afin qu’elles nous accompagnent dans notre mission. En outre, nous veillerons plus que jamais à la concrétisation du Projet « Le Grand Cotonou » qui place les villes d’Abomey-Calavi, de Cotonou et de Sèmè-Podji dans une dynamique collégiale de développement. Aussi, faisant partie intégrante de l’Association des Communes de l’Atlantique et du Littoral (ACAL), notre Commune fera-t-elle l’effort de tirer les dividendes de cette solidarité intercommunale.

Mesdames, Messieurs,

Chers concitoyens,

Chers collaborateurs,

Je ne saurais conclure mes propos relatifs à notre ambition pour la Commune d’Abomey-Calavi sans vous dire un mot sur cette réforme nécessaire à apporter à l’administration locale qui me tient vraiment à cœur. Il s’agit d’une innovation à l’endroit des étudiants d’Abomey-Calavi. En effet, notre ville a la chance d’abriter ce haut lieu du savoir fort de plus de 85 mille âmes. Il est constaté que pour la légalisation de leurs actes, ces étudiants se rabattent sur les arrondissements de Cotonou. Je m’engage à ouvrir le plus tôt possible les échanges avec le Rectorat afin de mettre en place sur le campus, une annexe de l’Arrondissement qui se chargera de traiter sur place les pièces des étudiants.

J’ai également la noble ambition de doter notre commune universitaire d’une bibliothèque moderne et de grande envergurebénéficiant des nouvelles technologies de l'information et de la communication.

Voilà Mesdames et Messieurs, quelques actions qui vont meubler l’exercice de ce mandat que les populations ont bien voulu nous confier.

Je compte sur chacun et surtous pour gagner le pari.

Je ne saurais mettre un terme à cette allocution sans dire du fond de mon cœur, un grand merci au Président d’honneur de ma formation politique la Renaissance du Benin, Son Excellencele Président Nicéphore Dieudonné SOGLO et a son épouse, Mme la Présidente Rosine Vieyra SOGLO qui ont guidé mes pas et qui demeurent mes sources profondes d’inspiration. Infiniment Merci.....

Vive la Commune d’Abomey-Calavi,

Vive la DĂ©centralisation

Vive le BĂ©nin, je vous remercie

Abomey-Calavi, le 03/09/2015

...
...

Relance des travaux de lotissement dans la commune d'Abomey-Calavi: Vendredi exceptionnel de fĂŞte dans l'arrondissement d'Akassato

Relance des travaux de lotissement dans la commune d'Abomey-Calavi: Vendredi exceptionnel de fĂŞte dans l'arrondissement d'Akassato

Relance des travaux de lotissement dans la commune d'Abomey-Calavi: Vendredi exceptionnel de fĂŞte dans l'arrondissement d'Akassato

(Le maire Bada plaide pour la transparence, la justice et l'équité dans la conduite des opérations)

Comme annoncé précédemment sur ce même forum, les travaux de lotissement et de recasement ont effectivement repris dans la commune d'Abomey-Calavi par l'autre bout de l'arrondissement d'Akassato. Longtemps attendue, la cérémonie ayant consacré officiellement la levée de la mesure de suspension décrétée quelques semaines après son installation par l'organe exécutif de la commune d'Abomey-Calavi présidé par le Maire Georges Bada, est désormais une réalité; un moment de grande satisfaction doublée d'un ouf de soulagement pour les populations. Disons d'emblée que ce vendredi 20 mai 2016 a été un jour exceptionnel de fête non seulement pour le maire et son staff, mais aussi pour le CA Apollinaire Hounguè et ses administrés. Rappelons-le tout de suite, le plus périlleux héritage légué au Conseil communal d'Abomey-Calavi, troisième mandature, c'est celui foncier. La première autorité de cette cité ne s'en cache d'ailleurs pas pour peindre le rocambolesque tableau: "Sur 5 coups de file que je reçois par jour, 4 ont pour objet, des plaintes relatives au foncier ". C'est dans le souci de diagnostiquer les maux qui minent ce névralgique secteur et d'identifier les voies et moyens appropriés pour les résorber que les opérations de lotissement et de recasement ont été suspendues sur toute l'étendue du territoire de la commune d'Abomey-Calavi. On comprend alors la liesse générale des populations et la portée du message d'exhortation à la transparence, à la justice et à l'équité adressé à l'assistance et à l'attention des différents acteurs par le Maire et bien d'autres personnes qui sont intervenues en marge de l'événement qui marque un nouveau départ dans la gestion des affaires foncières dans la commune d'Abomey-Calavi. Ouvrant le bal des interventions au nom des sages et notables d'Akassato, Adodé Houssou salue la clairvoyance des autorités communales qui, sous la férule du maire Georges Bada, ont compris que les populations ont soif d'une réorganisation du secteur foncier pour écrire les pages du développement de la commune d'Abomey-Calavi. Il se réjouit de ce que Akassato soit le point de départ du nouveau départ amorcé dans le domaine du lotissement et du recasement.

A la suite de M. Houssou, Jean-Marie Kpotanmè, Sa Majesté Zounton, Apollinaire Hounguè, Richard Koundé et Georges Bada se sont succédé au pupitre pour porter à l'assistance des messages allant dans le sens de sensibiliser et d'exhorter les différents acteurs à l'engagement et à la détermination pour la réussite des réformes visant à rétablir la sécurité foncière sur tout le territoire de la commune d'Abomey-Calavi. Pour le premier intervenant au nom des comités de lotissement d'Akassato, l'équipe Bada a eu l'ingéniosité de vouloir changer les donnes dans la gestion du foncier à Abomey-Calavi pour un réel développement de la cité. M. Kpotanmè garantit à la forte délégation du maire composée de la majorité des membres du Conseil communal, des cadres de l'administration communale et des Chargés de mission du maire, la partition des comités de lotissement pour la réussite d'un lotissement nouvelle génération, dépourvu des dysfonctionnements et des irrégularités observés par le passé dans d'autres arrondissements de la commune. Sa Majesté Zounton, a été plus explicite. Il a mis le doigt sur les travers qu'il faut éviter pour ne pas faire échouer la réforme inspirée par l'expérience d'un ancien parlementaire qui connaît parfaitement les désidératas des populations dans ce domaine clé. L'autorité morale souhaite qu'après le lotissement nouvelle formule, les jeunes puissent retrouver leur espace pour les terrains de sport, que les espaces réservés pour la construction d'infrastructures socio- communautaires (marchés, centres de santé, voies secondaires, etc), ne soient point bradés par des tierces au grand dam des populations; enfin, que les sites cultuels et culturels soient conservés pour l'harmonie de la cité. Tel fut le plaidoyer du roi d'Akassato; un plaidoyer qui reçoit pleinement l'assentiment des populations administrées par le Chef d'arrondissement Apollinaire Hounguè. Pour ce dernier, c'est un plaisir et une marque d'honneur que les travaux de lotissement suspendus dans les 9 arrondissements de la commune, soient repris en premier à Akassato. Abondant dans le même sens que le roi, il a indiqué que si les opérations de lotissement étaient une danse, il urge que les pas de danse changent dorénavant, puisque la cadence a changé avec l'équipe Bada. Pour lui, il faut finir avec les scandales rocambolesques en matière foncière, lesquels scandales ont justifié la décision de suspension des travaux de lotissement par l'exécutif communal pour y mettre les balises nécessaires susceptibles de garantir la justice, la transparence et l'équité dans la conduite de ces opérations qui engagent la paix et la stabilité dans la commune. Aux urbanistes et aux géomètres, le CA Akassato indique comme crédo :"la satisfaction diligente des populations dans la transparence ".

M. Richard Koundé, Directeur départemental de l'habitat et de l'urbanisme, bras technique armé sur lequel s'est appuyée la mairie pour conduire les réformes foncières, après avoir fait la genèse de toutes les dispositions prises par les autorités communales depuis la suspension, de l'installation du Comité technique d'analyse (Cta) à la mise en place de la Commission d'Experts urbanistes et juristes chargée du suivi avec les autorités à la base des recommandations du Cta en passant par la validation du rapport d'étape par le Conseil communal, après cette genèse disions-nous, le Ddhu a indiqué en ce qui concerne les réformes sur le lotissement que le maire a fait tout ce qui est en son pouvoir et a porté lesdites opérations à un point charnière de non retour. Il ajoute que si les recommandations du Cta sont suivis, avec l'accompagnement des Experts urbanistes et hommes de droits sollicités pour la bonne cause, les populations seront satisfaites dans les conditions des plus meilleures: "Il n'y aura plus de bagarres sur les périmètres à lotir ou à recaser, plus de double recasement ni d'interventions inappropriées sur les réserves administratives et étatiques", ajoute-t-il. Voilà qui introduit si bien le maître d'orchestre de cette réforme qui vise à redonner espoir aux acquéreurs, aux propriétaires terriens et aux investisseurs; une réforme qui vise à faire d'Abomey-Calavi, une cité dortoir habitable en toute sécurité et garantissant la sûreté de l'investissement et donc le développement. A l'entame de ses propos, le Maire Georges Bada, puisque c'est de lui qu'il est question, a peint un tableau cauchemardesque mais réel de la situation ayant motivé la mesure de suspension: " Il établit une complicité générale de tous les acteurs dans le mal foncier que connaît la commune d'Abomey-Calavi. En revanche, il souhaite également un sursaut général pour que dorénavant, plus rien ne se passe comme avant dans ce secteur. Pour la première autorité de la commune, des Experts géomètres aux chefs villages en passant par les urbanistes, les membres des comités de lotissement et les cadres de l'administration communale, chacun doit jouer convenablement sa partition pour un lotissement juste, transparent et équitable, gage d'une quiétude sociale dans la commune. Il faut dire que les acteurs disposent rigoureusement d'une période de 12 mois au plus tard pour parachever le lotissement et le recasement de la 2ème tranche d'Akassato. Dans ce registre de redistribution des rôles et responsabilités, le maire annonce que désormais, les mutations de noms se feront à la mairie et non dans les cabinets de géomètres. Un dispositif sera mis en place surplace à cette fin. En attendant d'étendre la levée des mesures de suspension aux autres arrondissements, Akassato peut s'estimer heureux de renouer avec les activités foncières sous de nouveaux auspices.

...

Réunion tournante de municipalité à Akassato: L'initiative novatrice du maire Bada impacte et épate les élus à la base

Réunion tournante de municipalité à Akassato: L'initiative novatrice du maire Bada impacte et épate les élus à la base

Réunion tournante de municipalité à Akassato: L'initiative novatrice du maire Bada impacte et épate les élus à la base

"Désormais, je ferai également le tour des 14 villages de mon territoire de compétence, pour la tenue des Conseils locaux ". Ainsi s'exprimait ce vendredi 27 mai 2016, le chef d'arrondissement d'Akassato, Apollinaire Toudonou Hounguè. C'est en effet l'arrondissement administré par ce dernier qui a abrité l'édition du mois de mai de la réunion statutaire de municipalité. Il faut le rappeler tout de suite, la première autorité d'Abomey-Calavi a imprimé une nouvelle dynamique à ce cadre de concertation et d'échanges entre l'Organe Exécutif de la commune (le maire et ses adjoints), les 9 Chefs d'arrondissement, les Directeurs techniques et centraux et les différents Chargés de mission du maire. Cette nouvelle dynamique s'illustre par la délocalisation de cette rencontre mensuelle des quatre murs de la mairie, pour effectuer des descentes itinérantes dans les arrondissements. L'objectif du maire en prenant cette initiative, c'est de toucher de doigt et de constater de visu avec ses collaborateurs les plus proches que sont les Chefs d'arrondissements, les problèmes qui assaillent au quotidien les différentes localités de la commune. Dans l'arrondissement d'Akassato ce vendredi, le menu des échanges n'a pas changé outre mesure. Après le mot de bienvenue du CA qui s'est engagé à prendre exemple sur le maire en ce qui concerne les prochains conseils locaux sur son territoire, il s'en est suivi le discours d'ouverture du maire. Ce dernier a rappelé que les élus à la base, notamment les chefs quartiers et villages, constituent la colonne vertébrale de l'action communale pour une réussite de la décentralisation. Dans ses propos liminaires, le numéro 1 de la commune d'Abomey-Calavi a insisté sur l'inévitable collaboration et la synergie active qui doivent exister entre les différentes forces vives de la commune. Le maire Georges Bada a exhorté les chefs quartiers et villages à intégrer dans leurs habitudes, la tenue des registres de naissance, de décès, d'entrée de personnes étrangères, d'infrastructures socio- communautaires existantes (écoles, marchés, centres de santé, points d'adduction d'eau, etc) et celles à construire pour assurer un mieux-être aux populations.

Ces objectifs poursuivis par les autorités communales impactent positivement le développement de la commune et justifient à maints égards la pluie de satisfecit décerné au maire Bada par les chefs villages et les différents élus locaux qui sont intervenus pour la circonstance pour inventorier les problèmes auxquels ils sont confrontés dans leurs villages respectifs; des problèmes qui ont noms, la dégradation des voies d'accès, le manque d'infrastructures scolaires et ou sanitaires, l'insécurité grandissante, la non électrification des localités, la non relance des opérations de lotissement par endroits, etc.

Par ailleurs, les assises d'Akassato ont été consacrées à un bilan d'exécution des recommandations issues de la dernière réunion de municipalité tenue à Godomey. Cette étape est essentiellement marquée par un compte rendu général fait par le Secrétaire général de la mairie et un compte rendu particulier et sectoriel qui porte les griffes de M. Dieu-Donné Mègninou, Directeur des Services Techniques (Dst) de la mairie. Globalement, les CA se disent satisfaits de l'intervention de la Dst dans leurs arrondissements en matière de rechargement et de reprofilage des voies. Toutefois, certains CA ont souhaité que les agents de cette Direction stratégique les associent plus que par le passé aux interventions c'est-à-dire au déroulement des travaux dans leur arrondissement.

Enfin, au titre des questions diverses, il a été soulevé les agissements de deux chefs quartiers, notamment celui de Togbin Kpêvi et de Maria-Gléta, respectivement dans les arrondissements de Godomey et de Togba. Lesquels comportements portent entorse à la nécessaire collaboration que ces derniers sont appelés à entretenir avec leur hiérarchie. Une fois évoqués, ces sujets ont déchaîné les ardeurs. Le maire, en bon stratège a suggéré et obtenu le consentement de l'assemblée pour que dans un cercle plus restreint, ces dossiers d'incompréhension des rôles soient vidés pour l'harmonie du groupe. Pour lui, et cela est juste, le linge sale se lave en famille. Il faut mentionner que l'arrondissement de Togba est unanimement retenu pour abriter la prochaine réunion de municipalité, celle du mois de juin 2016.

...

32ème Journée nationale de l'arbre dans la commune d'Abomey-Calavi: Le Maire Bada et son Conseil engagés pour une cité verte et attrayante

32ème Journée nationale de l'arbre dans la commune d'Abomey-Calavi: Le Maire Bada et son Conseil engagés pour une cité verte et attrayante

32ème Journée nationale de l'arbre dans la commune d'Abomey-Calavi: Le Maire Bada et son Conseil engagés pour une cité verte et attrayante

Grande mobilisation ce mercredi 1er juin 2016 autour du maire Georges Bada et de ses adjoints. Déférant à la tradition qui consiste à mettre des plants en terre chaque 1er juin de l'année, les Conseillers communaux, les élus locaux et le staff administratif de la mairie d'Abomey-Calavi ont fait le déplacement du Ceg Ahossougbéta dans l'arrondissement de Togba pour dérouler aux côtés des élèves, du corps enseignant et des populations, un programme alléchant de commémoration de cette journée auréolée par la présence de l'autorité préfectorale, Épiphane Quenum. En cette circonstance, la première autorité d'Abomey-Calavi a insisté sur l'importance que revêt l'arbre pour l'existence humaine et le développement de la communauté. A l'en croire, la journée nationale de l'arbre est «Une opportunité officielle pour reboiser et rendre notre cité plus verte et attrayante afin de contribuer de manière significative à la lutte contre les effets néfastes des changements climatiques et contribuer ainsi aux actions inspirées de la Conférence des Parties Cop 21». Le maire Bada a, par la même occasion, exhorté les populations à observer un suivi des plants mis en terre afin qu'ils croissent et jouent les rôles vitaux qui sont les leurs dans une cité qui se veut moderne. Ainsi, conformément au thème de la 32ème édition qui stipule: «Plantons et entretenons beaucoup d'arbres aujourd'hui pour mieux vivre demain», le Maire lance à ses administrés, un appel à planter assez d'arbres afin de créer des parcs verts d'attraction, des microclimats dans tous les villages et quartiers de ville. C'est à ce prix, ajoute-t-il, qu'ils pourront contribuer, un tant soit peu, à la réduction des effets dévastateurs des changements climatiques et de promouvoir la sauvegarde de l'environnement, la lutte contre la pollution, ainsi que la préservation de la biodiversité. Le président du Conseil communal d'Abomey-Calavi n'a pas manqué de réitérer son engagement personnel et l'engagement de tous les élus (communaux et locaux) à réaliser plus d'espaces verts, de parcs de randonnée , de sorte que la commune d'Abomey-Calavi soit une « belle cité verdoyante et moins chaude où la qualité de l'air est thérapeutique». Enfin, le maire a remercié les ONG partenaires de la commune, notamment l'ONG Arbre de vie, l'ONG Credi, les Yeh Bénin, les ONGs Cosgac, Sos, pour leur appui et accompagnement constants dans le processus d'édification d'une cité verte où l'environnement garantit la santé et le mieux-être aux populations. L'Ong Arbre de vie de Patrice Alakpato, par le biais de son représentant à la cérémonie commémorative de l'arbre a promis que leur structure se rendra disponible chaque fois de besoin si l'enjeu est la sauvegarde de notre environnement.

Pour finir son adresse à l'assistance, le Maire a annoncé que 3500 plants acquis sur fonds propres de la mairie vont être mis en terre sur un espace de 2 hectares dans les encablures du Ceg Ahossougbéta. De quoi justifier la joie qui anime la Directrice du Collège ayant accueilli les manifestations et la satisfaction de M. Pierre Gbegnon, Chef d'arrondissement de Togba. Si pour la responsable du Ceg, ce reboisement massif va dissiper un tant soit peu la hantise qui se vit dans cet établissement du fait de l'érosion du sol, pour le CA, le maire a une vision prospective du développement de la cité dont il a la charge; laquelle vision se traduit par les actes d'envergure qu'il pose au profit de la communauté d'Abomey-Calavi.

La phase protocolaire de cette commémoration s'est achevée par la remise officielle au Maire du Plan communal de reboisement par le Préfet de l'Atlantique et du Littoral, Épiphane Quenum. Mais avant, il a dit tout le bien de l'arbre qu'il considère comme un facteur principal de vie en ce sens qu'il offre des avantages sur le plan environnemental, sanitaire, écologique, économique et phytosanitaire. Après quoi, il a convié toute l'assistance à faire le précieux geste à savoir: planter les arbres sous le regard attentionné et averti des agents des eaux et forêts.

...

Construction d'un monument baptisé "Rond point de la connaissance» au carrefour Tankpè: Le maire Bada matérialise son passage à la tête de la commune d'Abomey-Calavi

Construction d'un monument baptisé

Construction d'un monument baptisé "Rond point de la connaissance» au carrefour Tankpè: Le maire Bada matérialise son passage à la tête de la commune d'Abomey-Calavi

Point de confluence des trois arrondissements que sont Godomey, Togba, et Calavi, le carrefour Tankpè, offre une certaine visibilité dont le charme ne peut s'extérioriser que par l'érection d'infrastructure appropriée. Ayant compris cette heureuse réalité, le maire de la commune d'Abomey-Calavi a décidé de construire en cet emplacement stratégique de la ville qu'il dirige, un prestigieux et splendide monument au nom duquel il rebaptise le carrefour Tankpè qui devient dorénavant, «Rond point de la connaissance» avec la bénédiction de l'autorité de tutelle. Ce mercredi 1er juin 2016, le Maire Georges Bada et le Préfet de l'Atlantique et du Littoral Épiphane Quenum, entourés des chefs d'arrondissements et des membres du Conseil communal, ont procédé officiellement à l'inauguration de ce chef-d'œuvre qui fait la fierté de la commune et sème la joie au cœur des populations. Un travail d'artiste extrêmement fin a été fait pour ériger en ce lieu, une statue qui offre un attrait touristique indéniable. En marge de l'inauguration du monument du « Rond point de la connaissance» ce mercredi, l'homme qui a eu cette initiative, c'est-à-dire la première autorité d'Abomey-Calavi, a décliné les réelles motivations qui l'ont conduit à opter pour cette monture et pour ce nom de baptême du monument. Selon les explications de l'autorité en effet, "La connaissance est la plus grande soif d'un pays et par ricochet d'une commune". Il indique que le développement d'une commune, est tributaire du bagage intellectuel, du savoir-faire, du savoir-vivre, du savoir-entreprendre et du savoir-innover des ressources humaines investies de la mission de l'administrer. A travers ce monument, l'autorité communale lance un message d'exhortation imagée à l'endroit de la jeune génération afin qu'elle fasse de la quête de la connaissance, une préoccupation importante et permanente. C'est à ce prix et à ce prix seulement, que l'avenir du pays et des communautés à la base, sera assuré.

Épiphane Quenum, autorité de tutelle des 9 communes du département de l'Atlantique et du Littoral, n'en pense pas le contraire. Pour lui en effet, les grands hommes laissent toujours des traces indélébiles dès lors qu'il leur est confiée une parcelle de pouvoir. Il dit que la réalisation de cet ouvrage à mettre à l'actif du Conseil communal présidé par le Maire Georges Bada est une œuvre salutaire. Effectivement, pour les chefs d'arrondissements de Godomey, Germain Cadja-Dodo, de Togba, Pierre Gbegnon et de Calavi Bernard Hounsou, le maire Georges Bada a fait œuvre utile car, avec l'érection de ce monument, le carrefour Tankpè rebaptisé «Rond point de la connaissance», a changé de visage et offre une visibilité attrayante.

Images inauguration du monument Rond point de la connaissance

...
Copyright 2016, webmastered by MASSAURA SARL (www.massaura.manydiscoveries.com) for www.mairie-abomey-calavi.bj