Mairie d'Abomey Calavi

English version

Version française

Actualites

Renforcement de la politique nationale de l'eau dans la commune d'Abomey-Calavi : Le Maire Bada et le SG Kinsiklounon en Italie pour des partenariats fructueux

																								Renforcement de la politique nationale de l'eau dans la commune d'Abomey-Calavi : Le Maire Bada et le SG Kinsiklounon en Italie pour des partenariats fructueux

Les activités du Projet d'appui à la mise en œuvre de la politique nationale de l'eau dans la commune d'Abomey-Calavi se clôturent sur une bonne note de l'autre côté de l'Italie. C'est le moins qu'on puisse dire pour traduire l'espoir suscité par les échanges que le No 1 de la commune d'Abomey-Calavi et le patron de l'Administration communale ont eus du 15 au 20 juillet 2017 avec les autorités Italiennes. Le Maire Georges Bada et le SG Sébastien Kinsiklounon, puisque c'est d'eux deux qu'il est question, ont été invités à Sardaigne dans le cadre du Projet ''Go Bénin'' qui s'illustre dans la commune d'Abomey-Calavi par la réalisation, sur financement de l'Union Européenne, de plusieurs forages, de points et de château d'eau et autres Adductions d'eau villageoise (Aev), déjà fonctionnels, notamment dans des villages des arrondissements de Kpanroun et de Zinvié.



Ce Projet qui vient d'être clôturé, à maints égards, revêt une importance capitale pour le Maire d'Abomey-Calavi, M. Georges Adédjoyé Bada. En ce sens que son principal objectif est d'offrir aux populations, des possibilités de se ravitailler en eau potable via des sources indiquées et de leur permettre ainsi d'éviter certaines maladies hydriques alors monnaie courante du fait de la qualité exécrable de l'eau qu'elles consommaient.

Comme on peut le constater, c'est d'une question de santé publique qu'il s'agit. On comprend alors toute l'offensive diplomatique déployée par les deux Ambassadeurs de la commune d'Abomey-Calavi en Italie aux fins de renforcer ce partenariat portant sur un sujet vital : l'eau.



L'occasion faisant le larron, le Maire Bada et le SG Kinsiklounon ont saisi cette opportunité, pour explorer à la faveur de plusieurs visites officielles, des possibilités de signer, dans le cadre d'une coopération décentralisée forte, dynamique et )prometteuse, des accords de partenariat gagnant-gagnant avec des villes Italiennes. Dans cette perspective, la délégation communale a été accueillie et installée le dimanche 16 juillet 2017 à l'aéroport de Elmas par le duo Félix et Maria Antonietta. Après les civilités d'usage en de pareilles circonstances, le Maire et le SG de la Mairie d'Abomey-Calavi ont eu droit dès le lendemain 17 à une séance de travail avec le PDG de l'ENAS et son staff de Direction. A l'issue de cette séance, la délégation a effectué un tour de ville au cours duquel le barrage de Tirso a été visité sous le guide éclairé du PDG de l'ENAS et des partenaires Italiens. Le point d'orgue de l'exécution du programme de cette journée a été la cérémonie de clôture du Projet de mise en œuvre de la politique nationale de l'eau au Bénin (Go-Bénin).



Le mardi 18 juillet 2017, la préoccupation du Maire Georges Bada et du Secrétaire Général Sébastien Kinsiklounon, a été la quête des contacts nécessaires en vue de mettre en route un partenariat de développement et de co-prospérité entre la Mairie d'Abomey-Calavi et la Région de Sardaigne. Ce fut une occasion pour les défenseurs de la bonne cause de la commune d'Abomey-Calavi en Italie, de vendre chère leur cité en présentant secteur par secteur, les opportunités qu'elle mettrait dans la balance si ce partenariat se concrétisait. En revanche, la partie Italienne a également fait rêver leurs hôtes. Ceci en marge non seulement de la rencontre d'échanges que les futurs partenaires ont eus sous la férule du Dr. Filippo Spanu, Assesseur Régional chargé des affaires générales du personnel et de la réforme de la Région de Sardaigne mais aussi à l'occasion de la visite guidée de l'unité de potabilisation et de la zone touristique de Villassimius.



Aussi, l'exploration des opportunités de coopération décentralisée a-t-elle amené la délégation communale d'Abomey-Calavi en mission en Italie, à avoir le mercredi 19 juillet 2017, une rencontre formelle avec le Directeur de l'Association Italienne des Communes de la Sardaigne (ANCI Sardaigne). De même, une rencontre a été effective ce même jour entre le Vice-Maire de Cagliari et les autorités de la commune d'Abomey-Calavi. Ce fut une opportunité pour les sommités des deux villes de revisiter et d'actualiser aux fins de finaliser, les clauses du projet de jumelage entre les deux communes.



Il faut mentionner pour finir, qu'à son tour, la délégation Italienne est aussi attendue au Bénin dès le 20 juillet 2017. Elle profitera certainement de cette aubaine pour visiter les chefs-d'œuvres réalisés dans la commune d'Abomey-Calavi dans le cadre du Projet Go-Bénin.

...

En visite de travail au Bénin : La Présidente de la Confédération Suisse inaugure un module de classes construit sur le Fadec à Abomey-Calavi

												En visite de travail  au Bénin : La Présidente de la Confédération Suisse inaugure un module de classes construit sur le Fadec à Abomey-Calavi

La Coopération Suisse est et reste un Partenaire Technique et Financier privilégié qui assiste le Bénin en matière de construction d'infrastructures socio-communautaires de base via le Fonds d'appui au développement des communes (Fadec). En visite de travail au Bénin, Son Excellence Doris Leuthard, Présidente de la Confédération Suisse, a procédé aux côtés de l'Autorité préfectorale, des Conseillers Communaux d'Abomey-Calavi et des membres du gouvernement, à l'inauguration, à l'Ecole Primaire Publique de Dèkoungbé dans l'arrondissement de Godomey, d'un module de 3 classes avec bureau et magasin construit sur le Fadec 2015. Cette cérémonie, on ne le dira jamais assez, vient donner la preuve aux Partenaires Suisses que la Commune d'Abomey-Calavi, sous la férule du Maire Georges Bada, oriente les ressources Fadec vers leur destination réelle. Le Premier Adjoint au Maire, Victor Adimi, dans son mot de bienvenue à la délégation Suisse, l'a souligné. Il a fait remarquer que la Coopération Suisse, fait œuvre utile en matière de stratégies de développement du Bénin en général et de la Commune d'Abomey-Calavi en particulier. Et pour cause ! Elle contribue à la prospérité d'un secteur névralgique qui est un gage irréfutable pour le développement. " Pour tuer une Nation, il faut tuer son éducation, disait l'autre. En investissant dans le secteur de l'éducation, la Suisse promeut donc le développement du Bénin, le développement de la commune d'Abomey-Calavi'', a déclaré le No 2 de la Commune d'Abomey-Calavi avant d'exprimer au nom du Conseil Communal et des populations bénéficiaires, toute sa gratitude aux Partenaires Techniques et Financiers qui, d'une manière ou d'une autre, contribuent à sortir les communautés à la base du sous-développement, ceci sous l'assistance et le contrôle de la Commission Nationale de Gestion des Finances Locales (Conafil). Il a, pour finir, pris l'engagement que le joyau qui vient d'être construit et équipé avec une bagatelle de 30 millions Fcfa, sera utilisé à bon escient afin de donner véritablement une bouffée d'oxygène aux écoliers et écolières de l'Epp Dèkoungbé dès la rentrée prochaine. Aussi, souhaite-t-il que ces Partenaires ne s'arrêtent pas en si bon chemin dans l'accompagnement des communautés à la base.



Remerciements et gratitude, sont également les mots forts du ministre en charge des enseignements maternel et primaire. A la suite du Premier Adjoint au Maire, M. Salimane Karimou, a exprimé de vive voix la reconnaissance du gouvernement du nouveau départ pour les nombreuses sollicitudes que la Coopération Suisse accorde au Bénin en vue de l'amélioration de l'accès, de l'équité et de la qualité de l'offre éducative. Le Ministre a réitéré l'engagement selon lequel, l'entretien, la protection et la bonne utilisation du joyau, ne souffriront d'aucune insuffisance. La Présidente de la Confédération Suisse se dit quant à elle honorée de l'hospitalité et de l'accueil à elle réservés sur le territoire de la commune d'Abomey-Calavi. Elle répond avec humilité aux remerciements adressés à la Coopération Suisse par les Autorités béninoises (Mairie, Gouvernement) en déclarant que c'est la manifestation, non seulement de liens historiques, mais aussi de liens amicaux entre le Bénin et la Suisse. Mme Doris Leuthard indique que la Coopération Suisse, dans son Plan d'action, fait de l'accès des populations aux services sociaux de base, notamment de l'éducation, sa priorité. Son souhait est que les enfants profitent pleinement de ces nouvelles salles de classes et qu'à l'école comme en famille, leur éducation soit assurée dans des conditions optimales d'existence.

...

Coopération décentralisée : L'axe Abomey-Calavi-Shadrinsk renforcé

												Coopération décentralisée : L'axe Abomey-Calavi-Shadrinsk renforcé

Et de deux pour le Maire Georges Bada! Après avoir réussi avec brio la signature du protocole de jumelage entre la ville d'Abomey-Calavi et la Mairie de Shadrinsk en Russie et scellé l'axe de co-prospérité en affaires entre les opérateurs économiques vivant sur le territoire d'Abomey-Calavi et ceux de la Russie à travers un mémorandum, le Maire de la commune d'Abomey-Calavi, à la tête d'une délégation composée des Conseillers communaux comme Chantal Houenha, Léopold Zinsou et Séverin Dossou-Yovo, a foulé une deuxième fois dans l'espace de deux mois, le sol Russe et ce, depuis le lundi 10 juillet 2017. Les Ambassadeurs de la commune d'Abomey-Calavi en Russie, ont pour mission de réchauffer les liens de coopération établis quelques mois plus tôt avec la commune de Shadrinsk. Loin d'être donc un voyage de plaisance, cette mission communale en Russie vise à renforcer l'axe Abomey-Calavi-Shadrinsk qui connaît ainsi un début prémonitoire d'un lendemain rassurant. Il faut le rappeler tout de suite, cette mission a été d'ailleurs sollicitée par les autorités au plus haut niveau de la Mairie de Shadrinsk, notamment le Maire, Chef de l'Administration Municipale, Mme. Lyudmila Nikolaevna Novikova via l'Ambassadeur du Bénin en Russie, Son Excellence, René Koto Sounon. La lettre de mission de la délégation de la Commune d'Abomey-Calavi en Russie est bien achalandée, avec en point d'orgue, le secteur de l'éducation. Dans le cadre du partenariat de jumelage, un Mémorandum d'accord a été signé avec une grande Université de la ville de Shadrinsk l'Universite pédagogique D'Etat de la ville de Shadrinsk. Étant donné que la Mairie d'Abomey-Calavi abrite la plus grande Université du Bénin, l'occasion est tout trouvée par le Maire Georges Bada et sa suite pour vendre les mérites de cette Université en Russie et de poser les jalons pour une collaboration franche et fructueuse entre ces deux espaces estudiantins dans une approche Nord-Sud. Au nom de la commune d'Abomey-Calavi et de l'Université Pédagogique d'Etat de Shadrinsk, le Maire Georges Adédjoyé Bada et le Recteur Artur Ruslanovitch Dziov, ont respectivement signé le protocole d'accord qui ouvre les portes de l'Université d'Abomey-Calavi et celles de Shadrinsk aux Étudiants et Cadres des deux Administrations communales pour leur formation et le renforcement de leurs capacités intellectuelles et ou professionnelles. Dans la même veine, la délégation communale, sous la direction du Maire Lyudmila Nikolaevna Novikova, a visité une école maternelle pour s'imprégner des bons soins que les autorités de Shadrinsk prennent à l'éducation de cette couche. Ce fut une occasion de partage de riches expériences pour la Présidente de la Commission chargée des Affaires sociales, culturelles et sportives, Mme Chantal Houenha, connue pour son attachement à la cause du monde scolaire, étant entendu qu'elle est enseignante de profession.



Il faut mentionner que la délégation conduite par le No 1 de la commune d'Abomey-Calavi, a également visité l'école de musique, le musée d'histoire régionale et le Centre d'artisanat Kourya Shadrikha aux fins de s'imprégner des atouts touristiques et de toucher du doigt les potentialités artisanales et culturelles de cette ville de la Russie.



Le moins qu'on puisse dire est que cette mission communale des Ambassadeurs de la commune d'Abomey-Calavi en Russie, intervient à point nommé pour booster le niveau et la qualité des relations intercommunales mises en route à travers la signature d'un accord de jumelage.

...

Inauguration de la maison des jeunes et lancement de la construction de modules de classes Ă  Djigbo: Le Maire Bada honore ses engagements vis-Ă -vis des populations de Kpanroun

												Inauguration de la maison des jeunes et lancement de la construction de modules de classes Ă  Djigbo: Le Maire Bada honore ses engagements vis-Ă -vis des populations de Kpanroun

Déférant à son principe de gestion participative de la commune d'Abomey-Calavi, le Maire Georges Bada et ses deux Adjoints, les Chefs des 9 arrondissements, les Directeurs techniques centraux de l'Administration communale et autres Chargés de Missions, sont, ce vendredi 30 juin 2017, en grande famille avec les Chefs villages, les élus locaux et populations de Kpanroun. Et pour cause! C'est l'arrondissement dont M. Étienne Kpossou a la charge, qui a eu l'honneur d'accueillir, après Hêvié, la deuxième série des réunions tournantes de municipalité qui, à n'en point douter, est une innovation de l'équipe Bada qui fait école dans d'autres communes du Bénin. Cette démarche qui répond à l'approche participative de la gouvernance locale, induit forcément la reddition de compte et l'inventaire par les populations elles-mêmes, des problèmes qui les assaillent au quotidien. C'est dans cette optique que le 18 novembre 2016, en marge de la première série de cette réunion de municipalité, la population de Kpanroun, par l'entremise du CA et des Chefs villages, a exprimé beaucoup de doléances au Maire et à sa délégation : pas d'écoles, pas d'eau potable, pas d'électricité, non disponibilité d'une maison des jeunes pour des manifestations culturelles et des loisirs sains dans l'arrondissement de Kpanroun, etc. Face à ces doléances, le Maire Georges Bada, au nom du Conseil Communal, a fait des promesses dont les réalisations font déjà la fierté du CA Kpossou et de ses administrés. Parole d'autorité, parole d'honneur! Les engagements pris par le Maire sont progressivement en train d'être satisfaits. Ce vendredi, la remise de site pour la construction d'un module de deux classes avec bureau et magasin dans le village de Djigbo est effective. Elle a été officiée dans une liesse populaire par le Maire et le collège des Chefs d'Arrondissements. En ce qui concerne les difficultés liées à l'eau potable, elles peuvent être conjuguées au passé avec le concours de l'ONG Go-Bénin et l'appui financier de l'Union Européenne qui ont construit des forages à Bozoun, à Kpanroun-Dodomey. Aussi, faut-il parler des 3 forages de Hadjanaho et de Djigbo qui sont dorénavant une réalité.



Dans ce registre d'engagements tenus par le Maire, il faut également souligner et mettre un point d'orgue sur la maison des jeunes de Kpanroun déjà construite sur Fonds d'appui au développement des communes. L'inauguration et la mise en service de ce joyau, ont été effectives ce vendredi 30 juin 2017. Les Associations de jeunes de Kpanroun en sont ravies et manquent de mots pour saluer la vision développementiste du Maire Georges Bada et de son Conseil Communal.



Par ailleurs, il faut faire mention de ce que, dans le cadre de cette réunion de municipalité qui va se poursuivre prochainement dans l'arrondissement de Godomey, les cadres et personnalités de Kpanroun, ont officiellement transmis au Maire, le rapport d'une journée de réflexion qu'ils ont faite le 16 juillet 2016 sur des questions de développement des différents villages de Kpanroun. Pour le Maire Bada, ce document d'une importance capitale, servira non seulement de base pour l'élaboration du Plan de Développement Communal (PDC 3ème Génération) de la commune d'Abomey-Calavi, en cours de finalisation mais aussi de boussole pour l'orientation stratégique des actions en faveur du mieux-être des communautés de Kpanroun. A l'amélioration des conditions de vie de ses administrés, le CA Étienne Kpossou y tient comme à la prunelle de ses yeux. C'est pour cette raison qu'il demande au Maire Georges Bada de porter parce qu'il est petit, l'arrondissement de Kpanroun sur sa tête pendant qu'il tient 4 arrondissements dans sa main gauche et 4 autres dans sa main droite.

...

Délibération sur l'affaire 39 hectares à la 2ème session ordinaire du Conseil Communal d'Abomey-Calavi : Le Maire Bada crève un abcès vieux de 12 ans (Il refuse de faire obstruction à une décision de justice )

												Délibération sur l'affaire 39 hectares à la 2ème session ordinaire du Conseil Communal d'Abomey-Calavi : Le Maire Bada crève un abcès vieux de 12 ans (Il refuse de faire obstruction à une décision de justice )

Depuis ce mardi 28 juin 2017, s'est ouverte conformément aux textes sur la décentralisation, la 2ème session ordinaire de l'année 2017 du Conseil Communal d'Abomey-Calavi. Sous la férule du Maire Georges Bada, plusieurs faits non moins importants, ont marqué la journée inaugurale de ces assises statutaires, à savoir la présentation par le Maire de son Rapport d'activité et son adoption à l'unanimité par le Conseil Communal, la présentation synthétique du Compte Administratif exercice 2016 par Noël Matokoo Bogninou, président de la Commission chargée des Affaires économiques et financières et son adoption par tous les Conseillers présents et représentés puis enfin, la présentation par Patrice Hounyéwa, Président de la Commission chargée des affaires domaniales et environnementales du rapport de la Commission ad'oc mise sur pied par le Maire pour connaître de la nébuleuse affaire de 39 hectares dans l'arrondissement central de Calavi et celui d'Akassato. Il faut le préciser tout de suite, cette présentation "lumineuse" du Président Hounyéwa assortie d'une délibération conséquente à la majorité écrasante des Conseillers Communaux (35 sur 37) est la consécration d'un exploit réalisé par le Conseil Communal d'Abomey-Calavi, 3ème mandature.



En effet, depuis 2005, il existe une décision du Tribunal, un arrêt pour exécution et une attestation de non appel qui définissent clairement les ayants-droits et les modalités de dédommagement relatives à cette affaire. Mais depuis lors, cette décision n'a pas été mise en exécution. Les Conseillers communaux alors présidés par Liamidi Houénou de Dravo (1ère mandature) et le Colonel à la retraite Patrice Hounsou-Guêdê (2ème mandature), n'ont pu, pour des raisons diverses, diversément appréciées et appréciables, donner force à la loi. La gestion communale étant une continuité, cet héritage de l'équipe communale dont le Capitaine est Georges Adédjoyé Bada, a frappé fort en obtenant à la faveur de sa session ordinaire du mois de juin, le quitus de l'Organe délibérant, aux fins de crever et de soigner une fois pour toutes, ce vieil abcès de 12 ans d'âge. Mais avant, un débat général a été ouvert sur ce dossier qui a fait et continue de faire couler beaucoup d'encre et de salive. A l'entame de ce débat, le Conseiller Communal Lazare Gnonlonfoun, Doyen d'âge du Conseil Communal, a soulevé une motion de procédure à savoir qu'aucun membre de la Commission ad'oc n'intervienne sur le rapport présenté. Cette requête a été unanimement saluée et appréciée par les Conseillers sauf Pierre Houézo qui estime que ses observations n'auraient pas été prises en compte lors des travaux en Commission. "Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude", rétorque le Maire à la suite d'un valse de désapprobation qui a accompagné cette déclaration de l'ex Chef quartier Pierre Houézo, membre de la Commission ad'oc. A ses dépens, le débat a été donc engagé. Tour à tour, les élus communaux, Christophe Ayissi, Franck Oswald Hessouh, Germain Cadja-Dodo, Lazare Gnonlonfoun, Félix Dossa Dansou et Nathanäel Sokpoékpé, ont pris la parole pour saluer le formidable travail abattu par la Commission ad'oc et la clarté du rapport qu'elle a fait sur ce dossier de 39 hectares en mettant d'une part à leur disposition, tous les éléments de preuves attestant d'une part de ''l'autorité de la chose jugée'' sur la propriété incriminée et d'autre part des concessions assez louables et favorables à la Mairie, faites par la Commission. Pour les intervenants, le Conseil Communal présidé par le Maire Georges Bada étant légaliste, ne saurait faire obstruction à une décision de justice qui plus est, laisse des portes de sorties heureuses aux structures qui se trouvent encore sur le domaine à savoir la Direction de l'ex Carder Atlantique, la Ceb, le domaine du Wapp, le Commissariat Central, le Ceg et le terrain de sport de Zopah, etc, qui ne seront pas touchées lors de l'exécution de cette décision de justice. De même, il est convenu que de 600, la superficie des parcelles soit ramenée à 400 et qu'à l'hectare, 5 parcelles soient accordées aux ayants-droits dans la Zopah et 6 à l'hectare dans la Zoca. Il n'en fallait pas plus pour décerner un satisfecit au Maire Georges Bada, à l'Exécutif et à tout le Conseil Communal qu'il dirige pour l'audace, la clairvoyance et la justice sociale qui sont de mise, depuis que l'administration communale a changé de main.



Toutes ces belles appréciations, n'ont pas empêché Pierre Gbégnon, Chef d'Arrondissement de Togba, d'émettre des réserves par rapport à cette affaire dite de 39 hectares: " Je constate que c'est un dossier pré-cuit. Mais cela ne doit pas nous empêcher de prendre de la hauteur et de prendre, en tant que Conseillers, des décisions qui seront opposables plus tard à la Mairie" . Dans son intervention, le CA de Togba craint un double dédommagement des bénéficiaires de cette décision de justice datant de 2005. Sans les exhiber, il indique que des preuves de ce que les ayants-droits avaient été déjà dédommagés, existent. Des appréhensions dissipées très tôt par les compléments d'informations et d'explications du Président de la Commission chargée des Affaires Domaniales et Environnementales, Président du COGEF et Rapporteur de la Commission ad'oc, Patrice Hounyéwa et le Maire de la commune d'Abomey-Calavi, Georges Adédjoyé Bada. Lesquelles clarifications ont d'ailleurs amené le CA Pierre Gbégnon à revoir sa copie et à voter favorablement à cette délibération qui met un terme à un comportement qui laisse croire que Abomey-Calavi est une commune voyou, irrespectueuse d'une décision de justice. En tout cas, le Maire Georges Bada et son Conseil Communal veillent au grain. Pour le reste du débat, le Conseiller Hessouh renvoie la partie qui se sent lésée dans cette affaire devant la justice. " Nous ne sommes pas au Tribunal ici. Je vais jouer convenablement mon rôle de Conseiller Communal en respectant et en faisant respecter une décision de justice '', a-t-il déclaré entre autres comme explications de vote.

...

Réunion mensuelle entre structures déconcentrées de l'Etat et les Services de la Mairie d'Abomey-Calavi : Le plaidoyer des élus pour des prestations satisfaisantes de la Sbee et de la Soneb

												Réunion mensuelle entre structures déconcentrées de l'Etat et les Services de la Mairie d'Abomey-Calavi : Le plaidoyer des élus pour des prestations satisfaisantes de la Sbee et de la Soneb

La réunion de commandement entre les responsables des structures déconcentrées de l'Etat, les cadres de l'administration communale et les Chefs d'arrondissements, pour le compte du dernier lundi du mois de mai 2017, s'est tenue ce 29 mai sous l'égide de M. Georges Bada, Maire de la commune d'Abomey-Calavi. Dans la convivialité habituelle, les participants à cette séance statutaire, ont échangé sur des questions qui visent in fine, l'amélioration des conditions de vie des populations. Pour la réunion de ce lundi 29, outre les points traditionnels liés à la sécurité, à la circulation des biens et des personnes à travers le fonctionnement des feux tricolores, de l'éclairage public et autres sur le territoire de la commune d'Abomey-Calavi, un point d'orgue a été mis sur les dispositions pratiques à prendre pour que les prestations de la Sbee et de la Soneb soient améliorées. Il faut le faire observer tout de suite, plusieurs intervenants, notamment les Chefs d'arrondissements de Godomey, d'Akassato, de Calavi-Centre, les Adjoints et même le Maire, ont condamné les Sociétés en charge de la fourniture d'énergie et d'eau dans la commune. Ils ont exprimé leur dépit par rapport aux services qu'elles offrent aux populations ; lesquels services laisseraient à désirer. Le souci du Maire et de son staff de commandement étant de faire en sorte que soient changées les donnes en cette matière, des bouchées doubles ont été mises pour partager avec les Directeurs régionaux de la Sbee et de la Soneb, des préoccupations relatives aux névralgiques secteurs d'énergie et d'eau.

Pour le CA Germain Cadja-Dodo de Godomey, il est inconcevable que bien que l'eau que boivent les populations de Cotonou et de ses environs provienne d'Abomey-Calavi, la disponibilité de ce liquide vital n'est pas effective sur toute l'étendue du territoire de la commune. Il a été appuyé dans cet ordre d'idée par M. Victor Adimi, Premier Adjoint au Maire. En ce qui concerne la Sbee, le CA de Godomey déplore, à l'instar de son collègue Appolinaire Hounguè, CA d'Akassato, l'excès de zèle dont feraient montre certains agents de la Sbee dont le fort est d'opérer, sans exlusive, des coupures intempestives.



En réponse à ces légitimes préoccupations, le Directeur Départemental de la Soneb a avancé qu'il y a une politique nationale en cours de finalisation en vue de l'extension du réseau d'eau de toutes les communes en général, celle d'Abomey-Calavi en particulier. Mais en attendant, il exhorte les uns et les autres à la patience et annonce que l'année 2018 sera une année charnière pour traduire dans la réalité, tous les projets du gouvernement en matière d'extension des réseaux d'eau.



Pour son collègue de la Sbee, il serait inconvenant de vouer aux gémonies la Sbee et ses responsables parce qu'ils essayent vaille que vaille de travailler à rendre heureux, à satisfaire leur clientèle. Il justifie les anomalies dans les services que fournit la Sbee par le fait que, des bandits, en quête de gains faciles, en quête de cuivre à vendre aux travailleurs de fer usager, vandalisent les installations de la Société et causent ainsi des désagréments aux populations. ''Une défaillance survenue dans les installations engendre la défaillance de tout le système", fait-il observer. C'est pour cette raison que le Directeur régional de la Sbee appelle à un sursaut citoyen aux fins de décourager à jamais, ces cas d'incivisme et de vol qui viennent gripper la machine de production d'énergie dans la commune d'Abomey-Calavi. Toujours est-il dit que de part et d'autre, l'engagement est total pour insuffler un nouvel élan aux secteurs d'énergie et d'eau dans cette commune à forte croissance démographique dont les besoins en services de qualité et en services socio-communautaires, ne cessent également de croître à un rythme exponentielle. C'est le lieu de souligner pour finir, que les représentants des Services des Impôts, à la faveur de cette séance, ont rappelé aux contribuables que dès le 1er juin, et ce, durant 45 jours, le recouvrement forcé des impôts va commencer sur toute l'étendue de la commune d'Abomey-Calavi.

...

Développement Communal 3ème Génération de la Commune d'Abomey-Calavi: Le Conseil Communal s'approprie la démarche méthodologique

												Développement Communal 3ème Génération de la Commune d'Abomey-Calavi: Le Conseil Communal s'approprie la démarche méthodologique

Top, c'est parti. D'ici la fin de la première quinzaine du mois d'août 2017, la commune d'Abomey-Calavi sera dotée de son Plan de Développement Communal 3ème Génération. Après les travaux préparatoires relatifs à la mise en place du Comité de Pilotage et du Comité Technique parachevée par le recrutement du collège d'Experts, cette opération est entrée depuis le vendredi 26 mai 2017 dans sa phase active. Sous la férule du Maire Georges Bada, le Conseil Communal a été entretenu sur la feuille de route à observer, c'est-à-dire sur le plan de cadrage méthodologique qui tiendra lieu de caneva à suivre dans la mise en place de cet outil, boussole du développement de la commune d'Abomey-Calavi.



A cette cérémonie qui réunit tous les acteurs autour d'une même table pour recueillir leurs observations et contributions sur ce plan stratégique opérationnel, la première Autorité de la commune d'Abomey-Calavi a été, on ne peut plus explicite sur les enjeux socio-communautaires, économiques et environnementaux de ce document phare. Il fait en effet observer que le PDC 3ème Génération est sous contraintes du temps, puisque le déblocage du Fadec (Fonds d'appui au développement des communes) y est conditionné. Toutefois, il ajoute que cette contrainte n'appelle pas à une précipitation des acteurs et à la production d'un travail bâclé.



Il recommande vivement que ce document réponde réellement aux aspirations des populations et que ces dernières soient en amont et en aval impliquées dans le processus afin de se sentir concernées. Sur ce point, le collège d'Experts Planificateurs, Environnementalistes, Economistes, Géographes, Sociologues, conduit de main de maître par Fortuné Déguénon, rassure. Pour ces Techniciens du Groupement Triomph Afrique Group Eco-Plan, la démarche à adopter par l'équipe de réalisation de cet instrument qu'est le PDC sera totalement participative et inclusive. Cette volonté transparaît déjà clairement dans la méthodologie communicationnelle utilisée pour faire approprier le plan stratégique opérationnel, au Conseil Communal. Ce fut une opportunité d'échanges sur le sujet; des échanges assortis de propositions concrètes pour lancer définitivement le processus d'élaboration du PDC 3ème Génération de la Commune d'Abomey-Calavi.

...
...
...

Signature de la Convention État-Communes pour un développement intégral et harmonieux : Le Maire Bada obtient à l'unanimité le quitus du Conseil Communal d'Abomey-Calavi

												Signature de la Convention État-Communes pour un développement intégral et harmonieux : Le Maire Bada obtient à l'unanimité le quitus du Conseil Communal d'Abomey-Calavi

Faisant suite à la rencontre qu'il a eue le vendredi 05 mai 2017 avec le président de la République, au palais de la Marina, dans un cadre plus élargi à savoir, le Grand Nokoué, le Conseil Communal d'Abomey-Calavi, a tenu ce mercredi 17 mai 2017, une session extraordinaire. Réunis autour du Maire Georges Bada, les Conseillers Communaux ont passé aux peignes fins les contours du document type portant Convention entre le gouvernement du Président Patrice Talon et la commune d'Abomey-Calavi. Il a été question d'une analyse minitieuse, article par article du projet de Convention, aux fins de faire de pertinentes observations qui éclaireraient les lanternes des futurs partenaires que sont l'Etat et la Commune. Il faut le dire tout de suite, le projet d'asphaltage est une réforme du gouvernement du nouveau départ qui vise à engager les communes dans une nouvelle dynamique pour impacter davantage les populations à la base. Dans son discours inaugural de la session extraordinaire, le Maire Georges Bada s'est évertué à le souligner. Il n'a pas non plus manqué de saluer la démarche participative et inclusive imprimée à cette initiative depuis le sommet de l'Etat. Pour la première autorité de la commune d'Abomey-Calavi en effet, il s'agit là d'une volonté manifeste du gouvernement à apporter une assistance soutenue aux communes pour la réalisation de projets urbains phares vu la modicité des moyens dont les communes disposent, lesquels moyens ne leur permettent pas de répondre aux desideratas de leurs administrés. Le No 1 de la commune d'Abomey-Calavi, après avoir souligné qu'il sera question dans l'approche gouvernementale de donner une vitalité au Partenariat Public-Privé (PPP) en impliquant les communes dans le processus global de développement, conclut qu'il s'agit d' ''Un mariage de raison entre l'Etat et les communes aux fins de renforcer le processus de recherche de financement de leurs activités dans les domaines d'assainissement et d'aménagement, de gestion des déchets solides ménagers, de construction d'infrastructures marchandes et autres infrastructures socio-communautaires de base (écoles, centres de santé, routes etc).



Comme toute innovation d'ailleurs, cette nouvelle approche de gouvernance, a suscité de vives appréhensions et de grandes inquiétudes au sein du Conseil Communal suite à la communication présentée sur les points clés de ladite Convention par M. Dansou Dossa Félix, Président de la Commission chargée de la Coopération décentralisée. Jaloux de leur autonomie, des Conseillers Communaux ont levé la voix pour avertir que ce partenariat État-Communes, ne doit pas être le moyen tout trouvé pas le gouvernement pour s'adjuger les prérogatives dévolues par la loi aux communes. ''Autrement, c'est tué la décentralisation'', insistent à démontrer, arguments à l'appui, les Distingués Conseillers, Sébastien Dohou, Patrice Hounyéwa, Christophe Ayissi, Gbégnon Pierre, pour ne citer que ceux-là. Ils suggèrent que la Convention, à défaut d'être amendée à certains égards, soit assortie de recommandations mentionnées dans un rapport de séance pour servir de mémoire et de balises pour les actions futures à mener dans le cadre de ce partenariat. La grosse inquiétude est liée aux Cadres Techniques qui seront chargés de mettre en œuvre les clauses de ce contrat. Mais très tôt, cette peur bleue va être dissipée avec magnanimité par le Maire et plusieurs autres Conseillers Communaux tels que Noël Toffon, Germain Cadja-Dodo, Nathanäel Sokpoékpé, Bernard Hounsou, Malick Tokpo, Gilbert Agon, Florent Ezrou, etc. Si pour le Maire Georges Bada, la Constitution et les lois républicaines sont toujours de vigueur et de rigueur pour canaliser et quadriller, tel un garde-fou, cette Convention naissante entre l'Etat et les communes, pour Noël Toffon, porte-parole du Conseil Communal, il s'agit d'un mécanisme de formalisation du partenariat qui existait entre l'Etat et les Communes et qui a montré par endroits ses limites à travers la gestion approximative par ailleurs du Fonds d'appui au développement des communes (Fadec). Nathanäel Sokpoékpé et Germain Cadja-Dodo, respectivement CA de Hêvié et de Godomey, vont renchérir: " Il ne s'agit pas de rejeter cette réforme mais de l'accepter à bras ouverts pour l'évaluer à l'aune des résultats''. C'est alors que quitus a été donné au Maire, à l'unanimité des Conseillers présents et représentés afin qu'il appose, au nom de la Commune, sa signature sur le document portant Convention entre l'Etat et la Commune d'Abomey-Calavi pour la réalisation de projets urbains d'envergure. Et pour prouver sa bonne foi à accompagner toutes les belles initiatives du gouvernement du Président Patrice Talon, le Conseil Communal a rendu publique, une motion de soutien dont lecture a été donnée par le président de la Commission chargée de la Communication, Porte-parole du Conseil Communal, Noël Toffon. Tout ceci dans une ferveur rythmée par l'hymne nationale chantée en chœur par l'assistance pour donner à la cérémonie, toute sa solennité.



Reddition de compte oblige...

Après avoir évacué le seul point inscrit à l'ordre du jour de la session extraordinaire, le Conseil Communal a eu droit en points divers, à un compte rendu du voyage du Maire et de trois Conseillers Communaux en Russie la semaine écoulée. Il ressort de ce compte rendu que la délégation communale a fait preuve d'une diplomatie offensive pour décrocher d'une part, la signature d'un accord de jumelage entre la commune d'Abomey-Calavi et la la commune sœur Russe appelée Shadrinsk et d'autre part, pour signer un mémorandum d'entente entre l'Association des hommes d'affaires Russes et leurs homologues basés sur le territoire de la commune d'Abomey-Calavi.

Le CA Germain Cadja-Dodo a en outre, fait part au Conseil Communal de ce qu'il appelle "l'invasion du territoire de la commune d'Abomey-Calavi par la commune sœur de Ouidah via Cococodji''. A ce sujet, le Maire informe qu'il y a un cadre formel piloté par l'Autorité préfectorale qui connaît de ce dossier de limites entre les communes voisines. Il rassure que la situation sera décantée sous peu, pour que les populations, tout en sachant qu'elles sont filles et fils du même pays le Bénin, sachent où commence et où s'arrête leur limite territoriale.test

...

Retombées du dernier voyage du Maire Bada et de trois Conseillers Communaux: La Russie grandement ouverte aux hommes d'affaires d'Abomey-Calavi (Un mémorandum signé dans ce sens)

																								Retombées du dernier voyage du Maire Bada et de trois Conseillers Communaux: La Russie grandement ouverte aux hommes d'affaires d'Abomey-Calavi (Un mémorandum signé dans ce sens)

Outre l'accord de jumelage de la ville d'Abomey-Calavi avec la commune sœur Russe appelée Shadrinsk, le Maire Georges Bada et le trio qui l'a suivi aux fins de défendre, tels des Ambassadeurs, les couleurs de la commune d'Abomey-Calavi en Russie, ont également frappé fort dans un autre domaine. Aux côtés du Maire qui est le Chef de Délégation, MM. Christophe Ayissi, Emmanuel Koï et Pierre Houézo, ont ramené au bercail un gros cadeau qui vient renforcer à maints égards, l'axe Bénin-Russie, à travers le mariage Abomey-Calavi-Shadrinks d'une part et les énormes opportunités qui découleront du partenariat entre les Hommes d'affaires et investisseurs Russes et ceux de la commune d'Abomey-Calavi. En effet, après avoir fouetté la coopération décentralisée pour en extraire un précieux fruit, la délégation communale a réussi sous la houlette et le savoir faire de Monsieur Serge Phocas Odunlami - Vice président chargé des relations internationales de AVANTI (qui a rendu d'ailleurs possible la signature des divers accords) à ouvrir les portes de la Russie aux hommes d'affaires de la commune d'Abomey-Calavi et vice-versa. Ceci se matérialise par la signature d'un mémorandum d'entente entre l'Association des hommes d'affaires et investisseurs Russes et leurs homologues basés sur le territoire de la commune d'Abomey-Calavi.



Sous l'ingéniosité de Son Excellence René Koto, Ambassadeur du Bénin en Russie qui n'a ménagé aucun effort pour faciliter les contacts pour ses compatriotes), M. Georges Bada et M. Alexander V. Mandt ont signé, ce samedi 13 mai 2017, et ce, respectivement en qualité de Maire de la commune d'Abomey-Calavi puis en tant que Vice-Président de l'Association des Hommes d'affaires et investisseurs Russes (AVANTI), ce document qui faciliterait dorénavant les échanges commerciaux et impulserait une nouvelle dynamique dans l'acceptation de la destination Abomey-Calavi par les hommes d'affaires et investisseurs Russes. En revanche et au terme du protocole d'accord économique qui a été signé, la possibilité est également offerte aux Hommes d'affaires de la commune d'Abomey-Calavi, de se rendre en Russie pour des transactions économiquement rentables et légalement acceptables. De même, ceux de la Russie peuvent se rendre à Abomey-Calavi pour explorer les nombreuses opportunités et potentialités d'affaires et d'investissement dont cette commune dispose.



Au demeurant, si l'une ou l'autre des deux parties prend des initiatives à mettre en œuvre sur le territoire voisin, la seconde partie se doit, selon les clauses du mémorandum, de lui faciliter l'accès au marché d'une part, de lui créer d'autre part les conditions optimales de sécurité, de sûreté et de réussite de ses ambitions. L'Association que préside M. Rahman Shah Magomedovitch Yansukov et la commune dont le premier citoyen est M. Georges Bada se sont formellement engagés dans ce sens. Des engagements pour la co-prospérité et la contribution réciproque et à bon escient des Hommes d'affaires et investisseurs au développement de leurs communes respectives et par ricochet, de leurs pays respectifs. La première délégation des hommes d'affaires Russes frappent déjà à la porte de notre commune et sera conduite très bientôt à Abomey Calavi par Monsieur Serge Phocas Odunlami - Vice président chargé des relations internationales de AVANTI que la délégation communale félicite pour sa disponibilité et son savoir faire.

...

En mission d'étude avec 3 Conseillers Communaux en Russie: Le Maire Bada décroche le jumelage entre la commune d'Abomey-Calavi et la ville de Shadrinsk

																								En mission d'étude avec 3 Conseillers Communaux en Russie: Le Maire Bada décroche le jumelage entre la commune d'Abomey-Calavi et la ville de Shadrinsk

L'offensive diplomatique du Maire Georges Bada fonctionne à plein régime.



Depuis le lundi 08 mai 2017, une délégation de la Mairie d'Abomey-Calavi conduite par le Maire, a foulé le sol Russe. Embarqué de Cotonou le dimanche 07 mai, les quatre Ambassadeurs de la cité de Fofo Djaka que sont le Maire Georges Bada, le Chef d'Arrondissement de Zinvié, Christophe Ayissi et les Conseillers communaux Emmanuel Koï et Pierre Houézo, sont allés en Russie pour une mission d'étude. Accueillis par son Excellence Monsieur l'ambassadeur du Benin en Russie 🇷🇺 Monsieur Koto René et son personnel, la délégation communale s'est sentie très honorée. Consciente du fait qu'aucune collectivité locale ne saurait émerger en opérant sa politique de gouvernance locale en autarcie, la première Autorité de la commune d'Abomey-Calavi a actionné depuis peu son arsenal diplomatique sous la bonne conduite de l'Ambassadeur du Benin en Russie 🇷🇺 en faisant également peser dans la balance le riche carnet d'adresses à son actif après deux décennies de vie parlementaire. Une offensive diplomatique somme toute, qui a amené plusieurs membres du Conseil Communal et Cadres techniques de l'Administration communale à faire des voyages vers les pays du Nord, notamment la Chine et l'Inde, l'Afrique du Sud et des pays de la sous-région comme le Ghana, pour des échanges d'expériences sur des secteurs clés et spécifiques de développement. Aussi, ces voyages visent-ils à donner un sens à la coopération décentralisée en projetant des partenariats entre la Commune d'Abomey-Calavi et des communes sœurs de l'étranger. Le déplacement de la délégation de la commune d'Abomey-Calavi vers la Russie, se situe dans cette dynamique. Ce n'est donc pas en touristes que les élus de la commune d'Abomey-Calavi sont allés vers les autorités de la commune de DMITROV, une commune dont les rênes sont tenues par le Maire Gavrilov Valery Vasylevich, lui qui a réservé à ses hôtes un accueil chaleureux en leur faisant vivre le 09 Mai la fin de la deuxième guerre mondiale.



Selon certaines indiscrétions, le terrain a été suffisamment balisé pour qu'au terme de la randonnée des élus communaux d'Abomey-Calavi en Russie, un accord de partenariat gagnant-gagnant soit signé entre la Commune d'Abomey-Calavi et son homologue de Shadrinsk. De quoi renforcer le dispositif interinstitutionnel progressivement mis en place sous l'Autorité et la clairvoyance du Maire Georges Bada pour impulser le développement de la commune d'Abomey-Calavi et insuffler un mieux-être pour les populations à la base.



Ce qui est déjà formel, c'est la signature d'un accord de jumelage entre la ville d'Abomey-Calavi et la ville de Shadrinsk de la Région de Kurgan, Fédération de Russie. Suivant les clauses de cet accord, les deux villes vont dorénavant coopérer dans les domaines de l'économie, de la science et de l'innovation technologique, de la culture et de l'éducation, ainsi que dans d'autres secteurs d'intérêts communs qui faciliteraient, in fine, l'émergence des deux villes sœurs. Il faut le préciser, le document portant les signatures de Georges A. Bada et de Liudmila Novikova, respectivement Maire de la commune d'Abomey-Calavi et Chef de l'Administration de la ville de Shadrinsk, scelle le pacte d'une coopération bilatérale entre les deux communes. Il les engage dans une approche concertée dans la gestion des relations commerciales et technologiques et se veut une feuille de route à observer par les promoteurs d'entreprises qui disposent désormais d'un cadre institutionnel leur permettant de faire aisément de l'importation et de l'exportation sans discontinue dans les deux pays. A travers cet accord de partenariat, la couche juvénile aura également sa part. Ceci à travers des activités culturelles et sportives, des expositions d'arts et autres manifestations, sources de brassage et d'opportunités d'affaires entre les opérateurs économiques locaux partageant les deux territoires. D'une durée de deux ans renouvelables, cet accord de jumelage reste et demeure le point d'ancrage des possibilités offertes à la commune d'Abomey-Calavi de s'ouvrir sur la grande Russie et à la ville de Shadrinsk de s'ouvrir sur le Bénin.

...

Remise de sites pour la construction de modules de classes, de marchés et travaux d'ouverture de voies dans la commune d'Abomey-Calavi : Le Maire Bada inscrit Togba dans la dynamique d'un développement intégral

																								Remise de sites pour la construction de modules de classes,  de marchés et travaux d'ouverture de voies dans la commune d'Abomey-Calavi : Le Maire Bada inscrit Togba dans la dynamique d'un développement intégral

La journée du vendredi 05 mai 2017, a été bien chargée pour le Maire Georges Bada et ses collaborateurs. L'arrondissement de Togba placé sous l'autorité du CA Pierre Gbégnon, a été le théâtre d'une série d'actions inspirée par le Conseil Communal d'Abomey-Calavi, sous la clairvoyance de son président ; des actions d'impacts réels sur les conditions de vie des populations vivant dans cette localité. En effet, profitant de la réunion mensuelle de municipalité tenue à Togba, l'Autorité communale a procédé au lancement de plusieurs chantiers de construction d'infrastructures socio-communautaires de base notamment la remise de sites pour la construction d'un module de trois classes doté de bureau, de magasin et entièrement équipé en mobiliers (tables-bancs) par la Mairie à l'Ecole Primaire Publique de Tankpè Tanmey, la pose de pierre pour la construction du petit marché de Tankpè, et de la remise de site pour la construction d'un module de trois classes avec bureau et magasin au complexe scolaire de Houéga-Agué. Les deux infrastructures éducatives à réaliser, le sont sur financement du Fonds d'appui au développement des communes (Fadec) non affecté 2016. Elles seront rigoureusement inaugurées dans 4 mois au plus tard et ce, conformément aux cahiers de charges suivant lesquels les entreprises adjudicataires se sont engagées.



A l'Epp Tankpè Tanmey où l'Autorité communale a entamé son périple, les réalisations vont coûter un peu plus de 28 millions Fcfa contre 20 au Complexe scolaire de Houéga-Agué. Dans la première école, c'est-à-dire à Tankpè Tanmey, il faut dire que l'infrastructure à réaliser vient à point nommé pour corriger une situation visiblement déplorable car, en plein 21ème et dans une localité située à quelques encablures du centre-ville, des écolières et écoliers continuent d'étudier dans des salles de classes construites en matériaux précaires et dans une indécence totale, à la limite choquante. La communauté scolaire et administrative de Tankpè Tanmey (enseignants, parents d'élèves, autorités locales) n'ont pas raté cette occasion pour porter de vive voix leurs doléances au Maire et à sa délégation. On retient grosso modo le manque d'eau et d'électricité dans la localité, l'inexistence de latrines dans l'école pour permettre aux enfants de se mettre à l'aise en cas de besoin. Le Maire Georges Bada a été particulièrement sensible à cette dernière doléance. Dans son adresse aux populations, l'Autorité communale a donné la promesse de faire le plaidoyer nécessaire auprès du Conseil Communal afin qu'un complément de fonds soit fait à l'entreprise représentée pour la circonstance par M. Hébert Gnanglè en vue de réaliser des latrines au profit des usagers de cette école. Pour le Maire de la commune d'Abomey-Calavi, ''Les enfants sont l'avenir de la commune, l'avenir de la Nation. Et en tant qu'Autorité, le devoir appelle à assurer leur instruction, leur éducation dans des conditions décentes''. C'est avec grande joie que les populations ont accueilli cette promesse du Maire Georges Bada, une promesse qu'elles ont saluée par des applaudissements nourris.



Sur le site du petit marché de Tankpè, prières et bénédictions, chants et danses, expressions d'une allégresse des grands jours, ont accueilli la délégation communale. Pour avoir pensé à la construction d'un cadre devant les abriter pour l'exercice de leurs activités génératrices de revenus, le Maire Georges Bada Georges Bada a été adulé. Dame Isabelle Houédjissin, à la suite du Chef d'Arrondissement Pierre Gbégnon, a indiqué que ''le Maire Bada est à la fois un homme de développement et un homme de parole''. Mme Houedjissin ajoute que les femmes lui en revaudront pour ses actions de développement à la tête de la commune d'Abomey-Calavi. Ici, le Maire a projeté le pavage du marché et son extension suite à une expropriation dans un dialogue franc et sincère avec les présumés propriétaires qui se retrouvent sur le site.



Il faut dire qu'avant de se rendre respectivement au complexe scolaire de Houéga-Agué pour la remise de site et au siège de l'arrondissement pour la réunion de municipalité, le Maire a procédé au lancement officiel des opérations d'ouverture de voies à Fifonsi, une opération qu'il juge salutaire et pour laquelle il encourage les acteurs à ne pas s'arrêter en si bon chemin car, selon lui, "Sans voies, il n'y a point de développement ''. Une autre manière de dire que "La route du développement, passe par le développement de la route".

...

Après le décès de Sa Majesté Gbédji, roi Agassa-Hossou: Les hommages de la Mairie d'Abomey-Calavi à un haut dignitaire

												Après le décès de Sa Majesté Gbédji,  roi Agassa-Hossou: Les hommages de la Mairie d'Abomey-Calavi à un haut dignitaire

Autorité morale et politique, personne ressource et leader d'opinion, Sa Majesté Gbédji, roi Agassa-Hossou, de son vivant, l'a été. 72 heures après qu'il est fauché par la mort, le Maire de la Commune d'Abomey-Calavi, M. Georges Bada, à la tête d'une délégation assez représentative, le jeudi 04 mai 2017, s'est rendu au domicile privé du défunt pour rendre à ce haut dignitaire, les hommages de la commune dont il a la charge et présenter par la même occasion à sa famille, les condoléances de la commune. A cette occasion solennelle, le Maire n'a pas caché son regret face à cette disparition qui, à l'en croire, constitue une grosse perte pour la commune et au delà de la commune, pour le département de l'Atlantique et le Bénin en général.



Comme si c'était hier, on se souvient encore de ses percutantes et rationnelles interventions lors des Assemblées publiques, de ses objectives et constructives critiques assorties de propositions en faveur du développement de la commune d'Abomey-Calavi. C'est à juste titre que la Mairie d'Abomey-Calavi a honoré sa mémoire par un déplacement du Maire, de ses Adjoints et des cadres de l'Administration communale ayant à sa tête, le Secrétaire Général, Sébastien Kinsiklounon.



L'histoire renseigne que feu Gbédji, roi Agassa-Hossou, est de mère BADA. Il fut le 1er Maire de l'ère révolutionnaire par désignation de 1974 à1975; soit 11 mois de rênes. C'est lui qui avait eu en mains les destinées de la commune d'Abomey-Calavi avant l'arrivée aux affaires du 1er Maire élu de la commune, Romain BADA (1975-1990), de regrettée mémoire.



La vie de l'illustre disparu sera ponctuée par le décès tragique de ses deux parents, le même jour, dans un terrible accident de voiture dont il sera l'unique rescapé.

...

Vie des Associations communales: L'Acal veut renaître de ses cendres

												Vie des Associations communales: L'Acal veut renaître de ses cendres

L'Association des communes de l'Atlantique et du Littoral (ACAL), après avoir brillé de mille feux à sa création en 2006, sombre depuis 2008 dans une léthargie. La structure faîtière des communes d'Allada, de Ouidah, de Sô-Ava, de Tori-Bossito, de Toffo, de Zè, de Kpomassè, d'Abomey-Calavi et de Cotonou, connaît des dysfonctionnements caractérisés par l'inaction ou l'inactivité. C'est pour repartir sur de nouvelles bases, du moins prendre un nouveau départ que par deux fois déjà, l'organisation d'une session extraordinaire de l'Association a été souhaitée. Sans succès. Mais ne voulant pas que l'Acal meurt de sa belle mort, les communes membres de cette Association ont fait pressions sur elles- mêmes pour sonner l'effectivité de cette assise qualifiée de celle du "nouveau départ ''.



Les Maires des communes de Ouidah, d'Allada, de Kpomassè, de Zè, de Sô-Ava, de Tori-Bossito et les deux représentants de la municipalité de Cotonou (les Chefs du 7ème et du 12ème arrondissement), ont fait ce mercredi 03 mai 2017, le déplacement de l'hôtel de ville d'Abomey-Calavi pour la tenue de cette réunion tant attendue aux côtés du Maire Georges Bada. Après les civilités d'usage faites par le Maire de la ville hôte, parole a été donnée au Maire d'Allada, Michel Acclehinto pour décliner les réels mobiles de cette session extraordinaire. Sans langue de bois, le président en exercice de l'Acal a peint un tableau illustratif de ce que l'Acal est totalement dans l'ornière. En effet, il est statutairement prévu que l'instance dirigeante de l'Acal, se réuniisse une fois par trimestre en session ordinaire. Mais force est de constater que ladite réunion statutaire ne s'est jamais tenue. Le président de l'Acal conclut que l'Association est moribonde et qu'elle risque de disparaître si rien n'est fait, si on ne pare pas au plus pressé. Dans les détails, il décrit et décrie une Association des communes de l'Atlantique et du Littoral sans Secrétariat Permanent, sans personnel, sans siège fixe, et donc sans mémoire. Toutes choses qui justifient l'urgence d'un déclenchement du processus de la renaissance de l'Acal pour être en phase avec les exigences de l'Association nationale des communes du Bénin (Ancb) dont sont membres, les 9 communes de l'Acal.



A l'issue de la réunion extraordinaire de ce mercredi, on retient comme résolutions, l'engagement des Maires des communes à ressusciter l'Acal, à la faire renaître de ses cendres. Tirant leçons des nombreuses retombées que tirent les Associations de communes telles que l'Adecob du Borgou, l'Ucoz du Zou, le GIC des Collines, l'Acal pense dorénavant qu'il faille changer de fusil d'épaules. Et pour se faire, un comité de 5 membres présidé par le Maire d'Allada, a été mis sur pied. Ledit comité a pour mission de faire le toilettage des textes et d'organiser sous peu une Assemblée générale de l'Acal en vue du renouvellement de ses instances. Il est à mentionner que le Maire Michel Acclehinto, a hérité ce poste de son prédécesseur Mathias Djigla, Maire d'Allada déchu. Aussi, faut-il signaler que la session extraordinaire de l'Acal s'est tenue dans la grande convivialité même si elle a coïncidé avec les travaux de la deuxième journée de la première session extraordinaire du Conseil Communal d'Abomey-Calavi. Les Maires et les autres responsables des structures décentralisées des départements de l'Atlantique et du Littoral, ont d'ailleurs saisi cette aubaine pour des salutations fraternelles, amicales aux Conseillers Communaux d'Abomey-Calavi dans la salle de délibération du Conseil Communal. C'est l'expression vivace de l'intercommunalité.

...

Première session extraordinaire de l'année 2017 du Conseil Communal d'Abomey-Calavi : De nouvelles options pour la mobilisation et la sécurisation des ressources propres

Première session extraordinaire de l'année 2017 du Conseil Communal d'Abomey-Calavi : De nouvelles options pour la mobilisation et la sécurisation des ressources propres

Sur demande des Conseillers Communaux, le Maire de la Commune d'Abomey-Calavi a convoqué une session extraordinaire pour se pencher sur des dossiers de grande importance qui n'ont pas pu être épluchés à la faveur de la première session ordinaire du Conseil Communal tenue en mars 2017. Ladite session a été ouverte ce mardi 02 mai 2017 par le Maire Georges Bada et s'est essentiellement tablée, au titre de la première journée, sur des stratégies à mettre en œuvre pour la mobilisation et la sécurisation des ressources propres de la commune. Le premier point inscrit à l'ordre du jour de la session appelle à un débat assez nourri sur les nouvelles tarifications des prestations de la Mairie à homologuer par le Conseil Communal. En effet, suite à la présentation d'un rapport par Noël Matokoo Bogninou, président de la Commission chargée des Affaires économiques et financières, les élus communaux ont pris la parole pour amender les nouveaux tarifs pour lesquels la Commission, la Direction des Services à la Population (Dsp), la Direction des ressources financières et matérielles (Drfm) et la Direction de l'aménagement et de l'urbanisme (Dau), sollicitent le quitus du Conseil Communal. Il faut le signaler tout de suite, les tarifs des prestations de la Mairie vont connaître les jours à venir une modification à la hausse en raison du contexte socio-économique induit non seulement par les réformes au sommet de l'Etat, notamment la libération des espaces publics qui a réduit l'assiette fiscale de la commune, en raison de la nécessité pour la Mairie de se conformer aux nouvelles donnes de la loi des finances exercice 2017 et enfin, en raison d'un souci d'harmonisation, à quelques exceptions près, des tarifs appliqués par les communes voisines à Abomey-Calavi à savoir: Cotonou et Ouidah. La réforme communale concerne les taux appliqués pour l'inhumation à domicile, la réservation de tombes, l'achat de tombes, les coûts des prestations pour l'occupation du domaine public à des fins de manifestations bruyantes, la tarification des enseignes lumineuses et autres plaques publicitaires, les taux des prestations relatifs aux affaires foncières et domaniales (mutation , compulsion, affirmation, etc.)



Pour examiner ce dossier dans toute sa profondeur, le Maire Georges Bada a suggéré que les pertinentes observations et les précieux amendements verbalement portés au document par plusieurs Conseillers au cours des débats, soient reversés par écrit à la Commission des affaires économiques et financières qui se chargera de les répercuter sur les Directions techniques citées supra en vue d'une proposition objective de tarification soutenable et tenable par les populations. Mais en attendant de communiquer ces nouveaux tarifs et en attendant qu'une délibération du Conseil Communal ne soit prise sur ce dossier, ce mercredi 03 mai 2017, des Conseillers Communaux, Noël Toffon, Étienne Kpossou et Léopold Zinsou en l'occurrence, ont suggéré que préalablement, des séances de sensibilisation et de communication soient Initiées en direction des couches socio-professionnelles concernées par cette réforme dont la finalité est d'avoir les moyens pour faire face aux problèmes qui assaillent au quotidien les populations et annihilent leur développement. A ce sujet, le No 1 de la commune d'Abomey-Calavi rassure en affirmant péremptoirement que des dispositions seront prises pour que, avant son application, les tenants et aboutissants de cette réforme soient expliqués et ressassés dans ses moindres détails aux populations. Il s'agit de faire en sorte que ces dernières ne reçoivent pas cette nouvelle tarification des prestations comme un choc brutal.



L'autre dossier qui a focalisé l'attention des Conseillers Communaux d'Abomey-Calavi à l'ouverture de la première session extraordinaire du Conseil Communal d'Abomey-Calavi ce mardi, c'est comment et quoi faire pour maximiser d'une part et sécuriser d'autre part les ressources propres de la ville d'Abomey-Calavi. Pour y parvenir, l'expertise d'une structure panafricaine dénommée UPS a été sollicitée par la Mairie. Cette Société créditée d'un savoir-faire indéniable, a des bras techniques en Inde et entend fait profiter les atouts de cette technologie à la commune d'Abomey-Calavi. En phase expérimentale dans le plus grand marché du département de l'Atlantique (Cococodji ) depuis le mois de décembre 2016, les techniciens et managers de la Société UPS ont été conviés à présenter en session du Conseil Communal, une communication sur l'assistance technique et informatisée qu'elle apporte à la Mairie dans la collecte électronique des taxes. Sous le guide éclairé de M. Amos Avocè, les Conseillers ont eu droit à des informations sur le fonctionnement des TPE et sur les énormes avantages qu'ils offrent aux autorités communales en matière du suivi et de la traçabilité des recettes engrangées par la ville. Avec le nouveau dispositif mis en place, l'évasion fiscale sera conjuguée au passé et les maigres ressources de la commune qui allaient dans des poches non indiquées, seront sécurisées et utilisées à bon escient. Plusieurs Conseillers Communaux, notamment Franck Hessouh, Igor Alignon, le premier Adjoint au Maire, Victor Adimi qui ont eu la chance d'effectuer un voyage d'études en Inde sur la question, de même que le CA d'Akassato, Apollinaire Hounguè et ses homologues de Calavi Centre et de Ouèdo, Bernard Hounsou et Gilbert Agon, de même que le deuxième adjoint au Maire, Julien Honfo, le Président de Commission Paulin Dossa, ont approuvé la pertinence de ce projet. Toutefois, ils ont émis des inquiétudes sur sa durabilité dans le temps et surtout sur les charges qu'il va induire à la commune. Pour dissiper ces inquiétudes légitimes, le manager Amos Avocè a déclaré : "Je suis un jeune, béninois de surcroît. Je ne saurais engager mon pays dans un marché de dupe. UPS est une société panafricaine créée et animée par des Béninois, des Africains. Nous avons importé la technologie indienne pour élargir le champ d'actions de cette Société '', déclare-t-il avant de poursuivre : '' Nous sommes des prestataires de services. On ne va pas offrir notre expertise ni à un haut, ni à un bas prix. Mais au juste prix.''



L'autre appréhension que le Maire a tenue à lever, est relative au principe d'unicité de caisse. L'autorité communale a insisté sur le fait qu'après la collecte électronique des taxes marchandes, les agents collecteurs sont appelés à se rendre au niveau des régisseurs auxiliaires pour la conversion des recettes qu'ils ont faites en valeurs inactives. A ce sujet, M. Avocè dira: "Nous ne collectons pas l'argent pour le compte de la Mairie. Nous mettons à la disposition de la Mairie, le dispositif lui permettant d'améliorer et de sécuriser ses recettes''.



Mentionnons pour finir qu'en marge de cette session extraordinaire du Conseil Communal d'Abomey-Calavi, le Maire a partagé avec les Conseillers communaux des activités pour lesquelles ils sont appelés à cadrer leur calendrier pour le reste de la semaine. Il s'agit de la programmation d'une communication du Magistrat Togbonon sur le code foncier et domanial en vigueur, prévue pour le jeudi 04 mai 2017 et d'une séance de travail avec le Chef de l'Etat prévue au palais de la présidence sur le Programme d'Actions du Gouvernement dans l'après-midi du vendredi 05 mai 2017.

...

Le Maire Georges Bada à propos des doléances du 1er Mai des syndicats d'Abomey-Calavi: ''Nous devons rechercher le juste milieu entre nos revendications et les besoins de la population ''

												Le Maire Georges Bada à propos des doléances du 1er Mai des syndicats d'Abomey-Calavi: ''Nous devons rechercher le juste milieu entre nos revendications et les besoins de la population ''

Le Synatrac et le Syntracom/AC, deux syndicats de la commune d'Abomey-Calavi, ont sacrifié, ce lundi 1er mai 2017, à la tradition consistant à présenter à l'employeur, les doléances des employés pour une amélioration de leurs conditions de vie et de travail.



Au nom des travailleurs de la commune d'Abomey-Calavi, Fulgence Aguiar et Simon Kohintho ont tour à tour dressé à l'autorité communale, un chapelet de doléances. On en retient grosso modo une demande d'assurance maladie pour les agents, le paiement des moins perçus sur salaire, le paiement des allocations familiales, l'octroi de subventions aux syndicats, la dotation des Secrétaires Administratifs d'Arrondissement en moyens de déplacement, la construction de cantine pour les agents, la construction de garage, de salle de repos pour les conducteurs de véhicules administratifs et les Agents collecteurs, l'augmentation jusqu'à la hauteur de 5 millions du budget traditionnellement alloué pour l'organisation de la fête du 1er mai, etc. Si pour le Synatrac, beaucoup d'efforts ont été consentis par l'Autorité communale, même si beaucoup de choses restent encore à faire pour éviter d'éventuels conflits entre l'employeur et les services administratifs sous sa tutelle, pour le Syntracom c'est l'apocalypse. Pendant que Fulgence Aguiar reconnaît les qualités intrinsèques "d'ardent artisan infatigable du développement " du Maire Georges Bada, Simon Kohintho estime que l'élan pris par l'Autorité communale en début de mandat serait annihilé par son entourage.



Le Maire Bada soucieux des conditions de vie de ses administrés...

En réponse aux déclarations des deux syndicats maisons, le Maire Georges Bada lance un appel à la patience, à la bonne foi des Agents communaux pour reconnaître que des pas ont été franchis dans le sens de l'amélioration de leurs conditions de vie et de travail, en dépit de la modicité des moyens dont dispose la commune, lesquels moyens ont été encore réduits au niveau central par la diminution des Fonds d'appui au développement des communes (Fadec) et la réduction de l'assiette de mobilisation des ressources propres induite par la libération des espaces publics. Pour le Maire, la gestion d'une commune n'est pas chose aisée car il faut travailler au quotidien à rechercher le juste milieu entre les légitimes revendications des travailleurs de l'administration communale et les besoins fondamentaux de la population. Celle-ci, ajoute-t-il, a élu le Maire et les différents Conseillers dans l'espoir que ces derniers vont leur permettre de vivre mieux, de leur assurer un mieux-être. C'est à juste titre que le Conseil Communal d'Abomey-Calavi, a su faire un arrimage entre l'amélioration des conditions de vie et de travail des agents communaux et les œuvres qui impactent les populations.



Si au premier pallier, cela se manifeste et se manifestera par l'extension du bloc administratif existant, avec à la clé, la construction sous peu d'un deuxième niveau de bâtiment doté de bureaux, de toilettes et d'équipements permettant au personnel d'assurer le service public dans des conditions optimales, au second pallier, cet engagement se témoigne par le lancement de plusieurs chantiers de construction d'infrastructures socio-communautaires de base ( écoles, marchés, forages adductions d'eau, maisons des jeunes...) en complément de celles déjà inaugurées (gendarmerie, hangars dans les marchés, salles de classes dotées d'équipements mobiliers, etc).



Au regard de tout ce qui précède, au regard de la délicatesse et de l'immensité de la tâche, le Maire Georges Bada convie les travailleurs à se ceindre les reins, à travailler en harmonie, avec sens de responsabilité et esprit de suite, gage du développement de la cité de rêve qu'est Abomey-Calavi. Les droits d'accord, mais les devoirs aussi.

...

Conseil des Ministres du 26 avril 2017

Conseil des Ministres du 26 avril 2017

Le Conseil des Ministres s’est réuni mercredi, le 26 avril 2017, sous la présidence de Monsieur Patrice TALON, Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement. Au cours de la séance, le Conseil a approuvé plusieurs dossiers.

I. Au titre des mesures normatives.



Le Conseil des Ministres a adopté le projet de décret portant agrément au régime « B » du Code des investissements de la Société TINCY BOULANGERIE SA, pour son projet d’implantation d’une deuxième chaîne de production de pains et de viennoiseries à Gbégamey, dans la Commune de Cotonou.

II. Au titre des communications.



2.1 Mise en œuvre de l’accord relatif au statut de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) sur le territoire de la République du Bénin.

Le Conseil des Ministres a entendu une communication présentée par le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, relative au statut de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

2.2 Prise en charge de l’opération de recensement-paiement des personnels militaires et civils des Forces Armées Béninoises et des fonctionnaires de la Police Nationale, prévue en avril 2017.

Le Conseil des Ministres a examiné une communication du Ministre de la Défense nationale, relative à l’opération de recensement-paiement des personnels militaires et civils des Forces Armées Béninoises et des fonctionnaires de la Police nationale courant avril 2017.

A cet effet, les services compétents du Ministère de la Défense nationale organiseront cette opération sur toute l’étendue du territoire national.

Le Conseil des Ministres a approuvé la communication et instruit le Ministre de l’Economie et des Finances de mettre à la disposition de la Direction du Service de l’Intendance des Armées, les ressources financières nécessaires à son bon déroulement.

2.3 Sécurisation des installations de production d’électricité de Maria-Gléta.

Le Ministre de l’Energie, de l’Eau et des Mines, le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, le Ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance locale et le Ministre de la Défense nationale, ont présenté au Conseil des Ministres, une communication relative à la sécurisation des installations de production d’électricité de Maria-Gléta.

Compte tenu du caractère très sensible desdites installations, ainsi que des investissements réalisés et ceux à venir, le site de production d’électricité de Maria-Gléta mérite d’être sécurisé en permanence.

En approuvant la communication, le Conseil des Ministres a décidé de prendre les mesures appropriées pour sécuriser le site de Maria-Gléta. A cet effet, le Ministre de l’Energie, de l’Eau et des Mines, le Ministre de la Défense nationale, le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique et le Ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance locale, ont été instruits de prendre les dispositions nécessaires pour sensibiliser et impliquer les populations riveraines dans la mise en œuvre des mesures ainsi prises.

Le Ministre de l’Economie et des Finances mettra à la disposition du Ministre de l’Energie, de l’Eau et des Mines, les ressources financières nécessaires pour assurer la sécurisation desdites installations.



2.4 Résolution des difficultés de fonctionnement de l’Institut national pour la Promotion de la Femme.

Le Ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence, a présenté au Conseil des Ministres, une communication relative à la résolution des difficultés de fonctionnement de l’Institut national pour la Promotion de la Femme (INPF).

Créé par décret n°2009-728 du 31 décembre 2009, avec pour mission de promouvoir la participation et la contribution de la femme béninoise à la vie publique et politique, l’INPF est confronté, depuis janvier 2016, à des difficultés de fonctionnement auxquelles il convient de remédier afin de lui permettre de relancer ses activités.

Le Conseil des Ministres, après avoir pris la mesure des solutions aux divers problèmes institutionnels, administratifs et financiers de l’Institut, a approuvé la communication et instruit le Ministre de l’Economie et des Finances, de mettre à la disposition de l’INPF, les ressources nécessaires pour le règlement de ses difficultés.

Par ailleurs, le Ministre du Travail, de la Fonction publique et des Affaires sociales a été instruit de mettre en place un comité chargé de faire des propositions de réformes sur l’avenir institutionnel de l’INPF afin de lui permettre de contribuer, de façon optimale, au renforcement des capacités de la femme, en tant qu’actrice à part entière du développement économique et social de notre pays.

2.5 Approbation de la feuille de route pour la mise en œuvre de la réforme du sous-secteur de l’hydraulique urbaine au Bénin.

Le Ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence a présenté au Conseil des Ministres, une communication relative à l’approbation de la feuille de route pour la mise en œuvre de la réforme du sous-secteur de l’hydraulique urbaine au Bénin.

Le sous-secteur de l’approvisionnement en eau potable (AEP) en milieu urbain au Bénin est caractérisé par certaines difficultés qui influencent négativement l’objectif d’un accès universel à l’eau potable en 2021. On peut citer notamment :

- les difficultés à répondre aux attentes des populations ;

- la capacité limitée d’absorption des crédits par la SONEB ;

- le faible taux de recouvrement sur l’administration publique ;

- le taux limité de la desserte en eau potable ;

- les difficultés techniques pour alimenter en eau les zones de socle cristallin ;

- l’insuffisance d’investissement dans le sous-secteur ;

- la faible capacité d’autofinancement des investissements par la SONEB.

Le Gouvernement, à travers son Programme d’action, a décidé de faire résolument face à ces difficultés en vue de résoudre la problématique de l’accès à l’eau potable à l’horizon 2021.

De façon spécifique, il est prévu de desservir, pour le milieu urbain et péri-urbain, environ 2.700.000 personnes supplémentaires à travers la réalisation de plusieurs projets de renforcement, d’extension, de densification, de réhabilitation des infrastructures et systèmes d’alimentation en eau potable. Il en va de même pour la mise en service de plus de 280.000 branchements particuliers, la production additionnelle de 164.250 m3 d’eau potable par jour et l’augmentation des capacités de stockage de 20.000 m3.

En approuvant cette communication, le Conseil des Ministres a chargé le Comité Technique mis en place à cet effet, de mettre en œuvre la feuille de route de la réforme du sous-secteur de l’hydraulique urbaine, en concertation avec le Conseil d’Administration, la Direction générale, les partenaires sociaux, la société civile et les partenaires techniques et financiers du sous-secteur de l’eau.

Le Ministre d’Etat Secrétaire Général de la Présidence, le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, le Ministre de l’Economie et des Finances et le Ministre de l’Energie, de l’Eau et des Mines ont été instruits de prendre les dispositions nécessaires pour faciliter les missions du Comité technique, ainsi que la poursuite et la finalisation des travaux de mise en place d’une Autorité de Régulation et de scission de la SONEB en deux entités, à savoir une société de patrimoine et une société d’exploitation.

2.6 Organisation d’une rencontre au Bénin.

Le Conseil des Ministres a marqué son accord pour la tenue, dans notre pays, de la session 2017 de la réunion du Bureau de la Conférence des Ministres de l’Education des Etats et Gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN), prévue à Cotonou, du 8 au 10 mai 2017.

2.7 Participation du BĂ©nin Ă  des rencontres internationales.

Le Conseil des Ministres a autorisé la participation de notre pays :

- au 2ième forum du projet de Surveillance de l’Environnement pour la Sécurité en Afrique (MESA) qui se tiendra à Dakar, au Sénégal, du 24 au 28 avril 2017 ;

- à la 40ième session de la Conférence de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), qui se tiendra à Rome, en Italie, du 3 au 8 juillet 2017.

2.8 RĂ©unions statutaires.



Le Ministre du Tourisme et de la Culture a soumis au Conseil, qui l’a approuvée, la participation de son ministère aux différentes réunions statutaires au titre de l’année 2017.

2.9 Comptes rendus de missions à l’étranger.



Les comptes rendus suivants de la participation de notre pays à des rencontres internationales ont été approuvés. Il s’agit :

- du sommet pour le partenariat, la paix et l’émergence, qui s’est tenu à Bamako, au Mali, du 13 au 14 janvier 2017 ;

- de l’élection du Bénin à la présidence du Comité Technique Spécialisé (CTS) n°8 de la Commission de l’Union Africaine sur la Fonction Publique, le Développement Urbain, les Collectivités Locales et la Décentralisation, au cours de sa deuxième session qui a eu lieu à Addis-Abeba, en Ethiopie, du 7 au 9 décembre 2016.

Enfin, le Ministre des Sports a rendu compte au Conseil, qui l’en a félicité, de l’élection de notre pays, pour un mandat de deux ans, à la présidence de la Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports de l’Organisation internationale de la Francophonie (CONFEJES).



Fait Ă  Cotonou, le 26 avril 2017.

Le Secrétaire Général du Gouvernement,

Edouard OUIN-OURO

...

Conseil des Ministres du 19 avril 2017

Conseil des Ministres du 19 avril 2017

Compte rendu du Conseil des ministres

Au cours de la séance, le Conseil a approuvé plusieurs dossiers.



Au titre des mesures normatives

Le projet de décret suivant a été adopté :



Projet de décret portant nomination des membres du Conseil d’Administration de l’Agence béninoise pour l’Environnement (Abe).

Le mandat des membres du Conseil d’administration de l’Agence Béninoise pour l’environnement (Abe) est arrivé à expiration.

Le Conseil des Ministres a donc adopté le présent décret portant nomination des nouveaux membres et instruit le ministre du Cadre de vie et du développement Durable, de prendre les dispositions nécessaires pour leur installation.

Au titre des communications.



2.1 Situation financière de l’Ambassade du Bénin à Bruxelles.



Le Conseil des ministres a examiné une communication du Ministre des

Affaires étrangères et de la Coopération, relative à la situation financière de l’Ambassade du Bénin à Bruxelles.

Il s’agit d’une accumulation de dettes irrégulièrement contractées dans le cadre du fonctionnement de l’Ambassade. Ces dettes envers quatre organismes belges, d’un montant total de 32 1 769,25 euros, requièrent un règlement dans les meilleurs délais, afin de préserver les relations de coopération entre le Royaume de Belgique et notre pays.

Le non-règlement de ces dettes risque par ailleurs de compromettre les efforts de mobilisation de ressources et/ou de leurs garanties, actuellement en cours pour la mise en œuvre du Programme d’actions du gouvernement.

En approuvant la communication, le Conseil des ministres a autorisé le

Ministre de l’Economie et des Finances, à mettre à la disposition de l’Ambassade du Bénin à Bruxelles, par procédure d’urgence, les ressources nécessaires pour le règlement des dettes envers les quatre institutions belges concernées.

Dans le même temps, le Conseil des Ministres a autorisé la mise sur pied d’une commission d’enquête spéciale, dirigée par l’Inspection générale des finances, qui se rendra dans de brefs délais à Bruxelles, pour vérifier la gestion administrative et financière du Chef de mission sortant au cours de la période concernée et proposer des mesures administratives conséquentes.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération et le Ministère de l’économie et des finances assureront conjointement la mise en œuvre diligente des mesures sus évoquées.



2.2 Organisation d’une rencontre au Bénin.



Le Conseil des ministres a marqué son accord pour la tenue, dans notre pays, du séminaire national sur les enjeux, défis et perspectives du droit d’auteur et des droits voisins au Bénin, qui aura lieu à Cotonou, du 19 au 21 avril 20 17.

2.3 Participation du BĂ©nin Ă  des rencontres internationales.

Le Conseil des Ministres a autorisé la participation de notre pays :

– à la visite de travail d’une délégation béninoise, à Olso, en Norvège, qui se déroulera, du 27 au 28 avril 2017, dans le cadre des négociations pour le financement du démantèlement des installations situées en mer sur le champ pétrolifère de Sèmè ;

– à la formation sur le thème : « l’interministériel et le processus normatif H, qui se déroulera à Paris, en France, du 19 au 30 juin 2017 ;

– aux réunions de la quarante-quatrième (44ème) session du Conseil des

Ministres des Affaires Etrangères de l’Organisation de la Coopération islamique (Cmae/Oci), qui se tiendra à Abidjan, en Côte d’Ivoire, courant les mois d’avril et juillet 2017.



2.4 RĂ©unions statutaires.



Le Conseil des ministres a marqué son accord pour la participation aux différentes réunions statutaires, au titre de l’année 2017, des ministères suivants :

– Ministère de l’Intérieur et de la sécurité publique ;

– Ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche.



2.5 Comptes rendus de missions à l’étranger.



Les comptes rendus suivants de la participation de notre pays à des rencontres internationales ont été approuvés, il s’agit :

– de la dix-neuvième (19ème) session des négociations intergouvernementales Bénino-Allemandes, qui s’est tenue à Berlin, en Allemagne, du 21 au 22 septembre 20 16 ;

– de la réunion sur la feuille de route pour la fièvre aphte use en Afrique de l’Ouest, qui s’est tenue à Lomé, au Togo, du 7 au 8 septembre 20 16 ;

– de la douzième (12ème) édition du marché africain de Distribution du contenu du programme audiovisuel (Discop Africa), qui s’est tenue à Abidjan, en Côte d’Ivoire, du 30 mai au 2 juin 2016 ;

– de la formation interrégionale sur les systèmes de management de la qualité, le renforcement en audit interne et le contrôle assurance/qualité des laboratoires, qui s’est déroulée à Bogor, en Indonésie, du 12 au 16 décembre 2016.

Le Conseil des ministres a également approuvé le compte rendu des missions itinérantes de délivrance de passeports ordinaires biométriques aux Béninois de l’extérieur, qui se sont déroulées dans certains pays d’Afrique, d’Europe, d’Amérique et d’Asie, du 8 août au 5 octobre 2016.



2.6 Agréments pour nomination d’ambassadeurs



Le Conseil des ministres a donné son agrément pour la nomination de quatre nouveaux ambassadeurs étrangers près le Bénin.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a été instruit des dispositions d’usage à prendre pour la suite découlant de ces agréments.

III. Au titre des mesures individuelles.

Des nominations ont été prononcées à la Présidence de la République et au Ministère de la Défense nationale.



3.1 Au Cabinet militaire du président de la République :



Chargé de mission du président de la République

Colonel Yaya SoumaĂŻla ;

Chef de la division législation et contentieux

Lieutenant-colonel Ossah H. Pierre ;

Chef de la division Gendarmerie et des forces paramilitaires :

Lieutenant-colonel Boko Firmin ;

Chef du service sécurité des Systèmes d’information et de Communication :

Chef de bataillon Hounton Saturnin ;

Chef de la division Air :

Commandant Alapini Josélyro Gildas.



3.2 Au Ministère de la Défense nationale ;



Directeur de cabinet :

Colonel Kérékou Homère Montan ;



Directeur adjoint de cabinet :

Colonel Fassinou Vincent ;



Secrétaire général :

Colonel Vigan-MĂ©dji Bonaventure ;



Secrétaire général adjoint :

Colonel Adandédjan Blaise ;



Conseiller technique aux affaires maritimes :

Capitaine de Vaisseau Gonsallo F. J. d’Assise ;



Directeur de l’administration et des finances :

Intendant militaire de 1ère classe Hounkpè Antoine ;



Directeur de la coopération militaire et des opérations de maintien de la paix :

Colonel Alizannon S. Mathias ;



Conseiller technique juridique :

Intendant militaire de 1ère classe Koda Alidou ;



Conseiller technique aux relations extérieures :

Kohoungo Eké Apollinaire ;



Inspecteur général des Armées :

Colonel Sanni Bachabi Abdoul Baki ;



Inspecteur général des Armées adjoint :

Intendant Militaire de 1ère classe Chanhoun M. José ;



Attaché de défense adjoint près la Mission permanente du Bénin à New York :

Colonel Adjaho Antoine ;



Directeur de l’organisation et du personnel des Armées adjoint

Intendant Militaire de 1ère classe Assogba Alfred ;



Directeur du service de santé adjoint des Armées :

Médecin Colonel Ahouanvoéké Léonce ;



Directeur du matériel des Années Adjoint :

Lieutenant-colonel Sacca Alassane;



Directeur du Renseignement militaire adjoint :

Colonel Dassi Doctrové ;



Conseiller technique aux sports et loisirs du Chef d’Etat-major Général :

Colonel Medet O Chimato ;



Conseiller technique aux opérations du Chef d’Etat-major Général :

Colonel Tetedé Idjouola.



Fait Ă  Cotonou, le 19 avril 2017

Le Secrétaire général du gouvernement,

Edouard Ouin-Ouro

...

Désensablement manuel et mécanisé des voies dans la commune d'Abomey-Calavi : Quand les transporteurs de sable sabotent les actions du Maire Bada

																																				Désensablement manuel et mécanisé des voies dans la commune d'Abomey-Calavi : Quand les transporteurs de sable sabotent les actions du Maire Bada

Depuis quelques semaines, les entreprises adjudicataires des travaux de désensablement, de décapage et de balayage des rues se trouvant sur le territoire de compétence du Maire d'Abomey-Calavi, sont à pieds d'œuvre.



Sur instructions de la première Autorité de cette ville, la Direction des Services Techniques met les bouchées doubles pour que soit rétabli, l'état de propreté de la ville. Dans la matinée de ce jeudi 27 avril 2017, un tour de ville sur la Route Inter-Etats Godomey-Pahou, permet de constater l'effectivité du désensablement mécanisé. Les engins balayeurs sont en pleine activité sous le contrôle et le regard attentionné des agents de la DST dépêchés surplace.



Ce tour de ville a également permis de déplorer l'œuvre de sabotage d'une telle opération de salubrité par les sabliers. Faut-il le dire avec regret, si de notoriété publique, l'eau est l'ennemi No 1 de la route, son ennemi No 2, ce sont ces transporteurs de sable lagunaire qui opèrent dans un désordre inde ible. Non contents de détruire les feux tricolores, d'endommager les routes, les panneaux de signalisation et autres infrastructures réalisées à grands frais, ces gros porteurs qui s'investissent dans le transport du sable, n'ont aucune peine à faire traîner du sable sur les routes balayées par la Mairie avec l'argent du contribuable. S'il est vrai que le sable est un matériau incontournable dont on a besoin pour assurer les travaux de construction des édifices dans la ville d'Abomey-Calavi et de ses environs, il n'en demeure pas moins vrai que ceux qui se chargent du transport de ce matériau doivent prendre les précautions nécessaires pour ne pas annihiler, voire saboter, les efforts consentis par les autorités communales pour rendre propres et attrayantes, les voies de la commune. Les bâches de couverture exigées aux sabliers, sont souvent mal mises, si elles ne sont pas déchirées ou placées à moitié pour faire semblant d'observation des règles ou pour tromper la vigilance des forces de l'ordre et de sécurité.



Il faut le rappeler, ces dernières ont été instruites par le Maire Georges Bada pour verbaliser sans complaisance, tous les contrevenants à cette mesure de protection du sable, à laquelle doivent déférer les camionneurs en circulation. C'est le lieu d'inviter une fois encore les sabliers à faire preuve de civisme et à avoir des comportements qui ne seront pas interprétés comme une manière de saboter l'action communale. Ils peuvent certes se faire de l'argent par l'entremise de leurs activités d'exploitation de sable sans pour autant créer des dépenses supplémentaires à la ville qui déjà, n'a pas encore les moyens suffisants pour résoudre les problèmes qui assaillent au quotidien les populations.

...
Copyright 2016, webmastered by MASSAURA SARL (www.massaura.manydiscoveries.com) for www.mairie-abomey-calavi.bj