Mairie d'Abomey Calavi

English version

Version française

Actualites

Programme gouvernemental de nettoyage et de sécurisation des plages : Le Préfet Codjia et le Maire Bada s'engagent pour un heureux aboutissement

																								Programme gouvernemental de nettoyage et de sécurisation des plages : Le Préfet Codjia et le Maire Bada s'engagent pour un heureux aboutissement

Le nettoyage systématique et la sécurisation optimale des plages font partie intégrante de la gigantesque œuvre de salubrité publique initiée par le gouvernement du nouveau départ. Par déférence aux instructions de la Haute Autorité relative au rétablissement de la propreté au niveau des plages pour en faire des sources pourvoyeuses de devises via l'activité touristique, le ministère en charge du cadre de vie, la Préfecture de l'Atlantique et la Mairie d'Abomey-Calavi, ont conjointement procédé, ce mercredi 14 décembre 2016, au lancement de la campagne de salubrité dans le Département de l'Atlantique, à la plage de Togbin. Cette opération, outre les ouvriers sollicités pour la circonstance, a drainé beaucoup de monde.



Les Chefs d'Arrondissements, les élus communaux et locaux de la commune d'Abomey-Calavi, se sont massivement mobilisés autour du Maire Georges Bada et du Préfet Jean-Claude Codjia, signe de leur engagement à œuvrer pour un heureux aboutissement de ce programme gouvernemental qui va régler in fine une question de santé publique. C'est d'ailleurs sur le volet sanitaire qu'a insisté l'Autorité préfectorale à l'entame de son discours inaugural de la campagne. Il indique qu'une santé saine est tributaire d'un cadre de vie sain.



C'est pourquoi il a exhorté les populations à adhérer massivement à ce programme gouvernemental, au même titre que le Maire et tout son Conseil Communal. Aussi, met-il un point d'orgue sur les questions sécuritaires et touristiques que va régler l'aménagement des plages qui servent, dans leur état actuel, de nids de refuge des larcins et autres fumeurs de chanvre indien, hypothéquant ainsi la quiétude des populations et des touristes qui y vont pour leur repos. L'aspect économique de cette réforme n'est pas occulté par le Préfet. Avant lui, Germain Cadja-Dodo et Georges Bada, respectivement Chef d'Arrondissement et Maire de la commune d'Abomey-Calavi, ont salué le bien-fondé de cette volonté du gouvernement à rendre propres, attractives et sécurisées, toutes les plages qui se retrouvent sur le territoire national. Ils promettent de ne pas marchander leur engagement et leur détermination à accompagner l'autorité préfectorale, le ministère du cadre de vie en particulier, le gouvernement du Président Patrice Talon en général afin que soient atteints les objectifs fixés en initiant ce programme de nettoyage et de sécurisation des plages. Il est à signaler que le deadline fixé par le gouvernement en Conseil des Ministres pour la finalisation des travaux d'aménagement des plages dans les Départements du Littoral, de l'Atlantique, de l'Ouémé et du Mono est le 20 décembre 2016.

...

Opérations de recensement en vue de la réorganisation du marché de Cococodji : Les femmes adhèrent massivement à la réforme du Maire Bada

																																				Opérations de recensement en vue de la réorganisation du marché de Cococodji : Les femmes adhèrent massivement à la réforme du Maire Bada

Dans le souci d'engager des réformes qualitatives dans la gestion des marchés relevant de son territoire de compétence, Georges Bada, Maire de la commune d'Abomey-Calavi, a sollicité des Experts pour procéder au recensement de tous les usagers. Ceci, en prélude aux grands travaux de réhabilitation qu'il entend faire faire, pour rendre assainis et mieux vivables ces lieux qui abritent les installations des femmes pour leurs activités commerciales quotidiennes. Cococodji, plus grand marché de la commune d'Abomey-Calavi, a servi de site-pilote à cette opération.



Une évaluation à mi-parcours de ce recensement démarré depuis le 1er décembre 2016 pour durer deux semaines, permet de noter un grand engouement des femmes à se faire enrôler dans la base de données ouverte aux fins de constituer en amont le fichier des usagers du marché avant le démarrage des travaux de reconstruction. En effet, en dépit des poches de résistance inhérentes à toute réforme, 198 femmes se sont faites enrôlées le premier jour où l'opération a été lancée. Le lendemain, soit le vendredi 02 décembre 2016, deux cent quatre-vingt-trois (283) femmes, ont inscrit leurs noms dans le fichier.



Le jeudi 08 décembre 2016 , trois cent quatre-vingt-dix femmes (390) ont porté leurs noms dans la base de données. Toutes choses qui traduisent le fait que les femmes ont massivement adhéré à cette réforme de l'autorité communale qui, in fine, va permettre d'une part aux femmes, d'avoir les conditions optimales favorables à l'exercice de leurs activités génératrices de revenus et d'autre part à la Mairie d'Abomey-Calavi d'éviter la fuite des recettes à travers le contrôle strict des services de recouvrement des patentes et autres taxes dans le compte de la commune.c'est à ce prix que les caisses de la Mairie seront renflouées et les moyens disponibles pour répondre aux sollicitations ô combien nombreuses des populations.

...
...

Paiement des impĂ´ts et autres taxes dans la commune d'Abomey-Calavi : Le Maire Bada montre le chemin en honorant ses obligations fiscales

Paiement des impĂ´ts et autres taxes dans la commune d'Abomey-Calavi : Le Maire Bada montre le chemin en honorant ses obligations fiscales

La sensibilisation par l'exemple. C'est l'interprétation la plus simpliste qu'on peut donner à l'acte posé ce lundi 31 octobre 2016 par la première autorité de la commune d'Abomey-Calavi. Le Maire Georges Bada, puisque c'est de lui qu'il est question, a montré le chemin de la bonne citoyenneté à ses administrés en faisant par lui-même le déplacement du Centre des Impôts des petites entreprises (CIPE1), pour le paiement de ses impôts au titre de l'année qui tire à sa fin.



Muni de son avis d'imposition, le premier citoyen de la commune d'Abomey-Calavi est allé verser dans les caisses, plus de 700 mille francs CFA, constituant la redevance fiscale à lui calculée pour ses fonciers bâtis et non bâtis. Pour lui d'ailleurs, cet acte qu'il a posé est une obligation à laquelle doivent déférer toutes les populations d'Abomey-Calavi qui rêvent d'un développement de cette cité. Se fondant sur le fait que ''Sans argent, l'honneur n'est que maladie'', conscient de ce que l'amélioration des conditions existentielles de chaque citoyen de la commune d'Abomey-Calavi est tributaire de la contribution de tous, via le paiement des impôts et autres taxes auxquelles ils sont assujettis, le Maire Georges Bada lance un appel solennel pour un regain de civisme fiscal dans la ville dont il a la charge.



En donnant ce lundi le bel exemple de régularité vis-à-vis des fiscs, le numéro 1 de la commune d'Abomey-Calavi entend ainsi susciter le même engouement et le même dévouement au niveau des deux autres Adjoints au Maire, des Chefs d'arrondissements, des élus communaux, des Chefs quartiers et des élus locaux, à lui emboîter le pas aux fins d'avoir des raisons suffisantes et nécessaires de dire au citoyen lambda '' J'ai payé mes impôts, et toi?''. En revanche, le Maire Georges Bada se porte garant de ce que ces impôts seront utilisés à bon escient. Ils seront effectivement utilisés pour les besoins de services de la communauté. Toute chose qui constitue un facteur de motivation des uns et des autres à accompagner le Conseil Communal dans sa vision. Pour le Maire Bada, honorer à ses obligations fiscales est un gage pour un développement harmonieux et durable de la cité.

...
...

Investiture du Président de la République du Cap Vert: Le Maire Georges Bada, hôte spécial de Son Excellence Jorge Carlos d'Almeida Fonseca

Investiture du Président de la République du Cap Vert: Le Maire Georges Bada, hôte spécial de Son Excellence Jorge Carlos d'Almeida Fonseca

Le scrutin présidentiel en date du 02 octobre 2016 dans la République du Cap Vert, a été sanctionné par la victoire de Son Excellence Jorge Carlos d'Almeida Fonseca. La cérémonie officielle qui le consacre dans ses nouveaux attributs, a lieu le jeudi 20 octobre 2016 devant un parterre de personnalités, d'autorités politico-administratives, de parents et d'amis venus de divers pays. Au nombre des hôtes spéciaux du nouvel élu du Cap Vert, figure en bonne place, la première autorité de la Commune d'Abomey-Calavi, le Maire Georges Bada. Quelques jours plus tôt, le Président de la République du Cap-Vert a adressé une correspondance au Maire Bada pour l'inviter à auréoler de sa présence cette cérémonie d'investiture. Une invitation à laquelle a répondu favorablement le No 1 de la Commune d'Abomey-Calavi.



On peut bien se demander ce qui motive Son Excellence Jorge Carlos d'Almeida Fonseca à accorder ce privilège et cette marque d'honneur et de considération à la personne du Maire Georges Bada. Et dans cette curiosité, on découvre qu'entre les deux hommes, c'est une amitié de vieille date.



Il n'est pas superflu de rappeler qu'avant d'être élu Maire de la commune d'Abomey-Calavi, M. Georges Bada, a été élu Député à l'Assemblée Nationale pour le compte de trois législatures. Aux dernières élections législatives, il a été élu Deuxième Questeur du Parlement béninois; confortable poste auquel il a renoncé pour se mettre au service de la commune d'Abomey-Calavi. Cette commune qui l'a vu naître et dont le développement lui tient beaucoup à coeur. Ce qui est fondamental de rappeler aussi, c'est que pendant plus d'une décennie, l'Honorable Bada a exercé ses activités de Député en étant membre influent du Parlement de la CEDEAO. Il fait montre d'un dynamisme et d'une proactivité remarquables au sein de cette structure faîtière des Parlementaires de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest. Lesquelles qualités ont accroché depuis lors, celui qu'on peut dorénavant appeler, son ami Jorge Carlos d'Almeida Fonseca. Ce dernier, il faut le souligner aussi, fut de 1991 à 1993, le Ministre des Affaires Étrangères du Cap-Vert avant d'être propulsé au sommet de l'Etat Cap-verdien depuis le 9 septembre 2011. L'homme Juriste comme son ami de Député-Maire, a rempilé à la tête de la République du Cap-Vert, au terme des joutes électorales du 02 octobre 2016.



Par extraordinaire, c'est le 20 octobre, jour de son anniversaire (66 ans), qui a été choisi pour officier la fort belle cérémonie de son investiture. Un double et grandiose événement somme toute que l'homme a marqué d'une pierre blanche avec à ses côtés les personnalités politico-administratives qui lui sont chères dont le Maire Georges Bada de la commune d'Abomey-Calavi.



En fin négociateur et en bon stratège, celui qui a en mains les destinées de la cité de Fofo Djaka, n'est pas allé en voyage de plaisance ou en tourisme au Cap-Vert. Il a en effet saisi cette opportunité pour s'enquérir de l'expérience du Cap-Vert en matière d'organisation d'une ville et de viabilisation d'un territoire, préalablement à l'installation des populations, pour éviter à la longue des problèmes environnementaux. C'est alors que, dans la même veine d'échanges d'expériences et d'amorce de processus de coopération décentralisée entre des communes du Cap-Vert et celle d'Abomey-Calavi et de profiter par la même occasion du riche carnet d'adresses du Président Jorge Carlos d'Almeida Fonseca, le Maire Georges Bada a été reçu par son homologue Maire de PRAIA, Capitale du Cap-Vert Mr Oscar Humberto Evora Dos Santos. Il sera également l'hôte de Mr Manuel MONTEIRO DE PINA, Maire de la Commune de Ribeira Grande de Santiago et Président de l'Association des Maires du Cap Vert. C'est dire que ce voyage du Maire Bada augure de bonnes retombées pour la Commune d'Abomey-Calavi.

...

Le Maire Bada amorce la réhabilitation et la réorganisation du marché Cococodji

																								Le Maire Bada amorce la réhabilitation et la réorganisation du marché Cococodji

Le plus grand marché de la commune d'Abomey-Calavi a reçu ce jeudi 1er décembre 2016, une délégation du Conseil Communal et de l'administration communale conduite par le Maire Georges Bada. Ce fut une occasion pour ce dernier et sa suite de faire le tour du marché, de s'enquérir de visu des difficultés qui sont celles des animatrices et autres usagers puis de partager avec les femmes venues très nombreuses, les réformes en cours d'être engagées sur cette plate-forme d'échanges commerciaux très prisée. Après la connaissance des coins et recoins du marché, l'Autorité communale a tenu une séance d'information et de sensibilisation avec les usagers.



A l'entame de cette séance, Victorin Tchiakpè, en sa qualité de chef quartier de Cococodji, a exprimé sa joie et celle des populations, d'accueiĺir le Maire et sa délégation. Il a surtout mis le doigt sur certains problèmes récurrents du marché en particulier et du quartier en général. A l'en croire, le marché de Cococodji serait agonisant.

Et n'eût été la détermination des femmes qui l'animent, ce marché serait déjà mort. L'autorité locale estime qu'en tant que marché plus grand contributeur de la commune, le marché St-Michel de Cococodji devrait bénéficier des commodités requises devant permettre aux bonnes dames d'exercer convenablement leurs activités commerciales. "Ce qui n'est pas le cas", déplore-t-il. Saisissant cette opportunité, Victorin Tchiakpè a exhorté le Maire et son Conseil Communal à prendre le taureau par les cornes pour dire non à l'élan expansionniste de la commune de Ouidah sur sa soeur d'Abomey-Calavi. Le cas du village Sèlilo Fandji a été gravement évoqué.



Il a été demandé au Maire de faire tout ce qui est en son pouvoir pour garder ce village sur le territoire de la commune d'Abomey-Calavi. Aussi, a-t-il demandé aux autorités communales de penser à la construction d'infrastructures socio-communautaires de base dans le populeux quartier de Cococodji et à l'éclairage des rues aux fins d'enrayer l'insécurité galopante qui y règne.



A la suite du Chef quartier, dame Epiphanie Wandji, présidente du marché St- Michel de Cococodji, a fait porter sa voix et celle des femmes du marché par la Trésorière Générale du Comité de gestion du marché. Dans leur déclaration, on retient en substance que l'éclairage du marché, le manque de boutiques adéquates, le manque de latrines et d'eau, la sécurisation du domaine du marché, sont entre autres problèmes auxquels les usagers sont confrontés. Elles appellent le Maire au secours afin que ce dernier leur offre un cadre propice pour l'exercice de leurs activités génératrices de revenus.



Le Maire Georges Bada a enregistré 5 sur 5 les doléances des femmes du marchés et du Chef Quartier de Cococodji. En réponse, il fait observer que le moment est venu pour que la réhabilitation et la réorganisation des marchés soient effectives. Il a annoncé que des Partenaires Techniques et Financiers ont manifesté un intérêt à reconstruire ce marché et à y installer les commodités nécessaires.



Pour se faire, le Maire a sollicité des Experts pour faire l'état des lieux. Une opération de recensement de tous les usagers du marché à été lancée ce jeudi 1er décembre 2016 par l'Autorité communale. Elle va durer deux semaines et va permettre d'avoir une idée claire de ceux qui ont des boutiques dans le marché. Pour finir, le Maire Georges Bada a invité les bonnes dames à honorer leur engagement en matière de paiement de patentes et taxes. Ce n'est qu'à ce prix que la Mairie aura les moyens de répondre à leurs besoins car, "Sans argent, l'honneur n'est que maladie ''.



Par ailleurs, il les a impliquées dans un Comité avec les Services techniques de la Mairie pour étudier les voies et moyens de conduire dans une saine collaboration l'opération de recensement des usagers du marché.

...

DĂ©veloppement de la commune d'Abomey-Calavi : Le Maire Bada sollicite l'expertise et la contribution des investisseurs Chinois

																								DĂ©veloppement de la commune d'Abomey-Calavi : Le Maire Bada sollicite l'expertise et la contribution des investisseurs Chinois

Le développement de la cité de Djaka préoccupe au plus haut niveau la première autorité de cette commune. Le Maire Georges Bada multiplie les contacts afin que soit concrétisée, dans un partenariat public-privé gagnant- gagnant, sa vision de faire de la commune d'Abomey-Calavi, une ville moderne ayant les infrastructures socio-communautaires de base pour les services de la communauté. C'est dans cette perspective que l'Autorité communale a engagé une offensive diplomatique en direction des géants du monde. Les investisseurs Chinois sont dans le viseur du Maire Georges Bada qui travaille à les impliquer dans l'oeuvre de développement de la Commune dont il a la charge. Ce mercredi 30 novembre 2016 en effet, il a reçu une forte délégation d'investisseurs Chinois pour de fructueux échanges sur les modalités de partenariat bénéfique non seulement pour la commune d'Abomey-Calavi, mais aussi pour la partie chinoise.

Conduite par le Manager Général Ni Guoming, la délégation chinoise a eu des entrevues avec le Maire, le Chef d'Arrondissement d'Akassato, Apollinaire Hounguè et le Secrétaire Général de la Mairie, Sébastien Kinsiklounon; des entrevues sur la possibilité de renforcer les liens d'amitié séculaires entre le Bénin et la Chine à travers des actions tangibles dans la commune d'Abomey-Calavi. Faut-il encore le rappeler, la construction de l'aéroport de Golo-Djigbé dont les travaux démarrent l'année prochaine, a été confiée aux Chinois qui, par le passé, ont démontré qu'ils en ont l'expertise qualifiée. En témoigne l'Echangeur de Godomey qui est un chef-d'oeuvre à mettre à leur actif. C'est à juste titre que le Maire entend faire de ses hôtes, ''des amis de la commune d'Abomey-Calavi''. Des amis à qui il promet au nom du conseil communal, des conditions favorables d'installation et de déroulement de leurs affaires. A en croire le Maire Georges Bada, Abomey-Calavi a encore des terres et les Chinois ont la possibilité de s'y installer non pas par philanthropie mais avec la garantie de tirer meilleur profit des activités commerciales, agricoles, industrielles etc, qu'ils leur plairaient de faire. La première Autorité d'Abomey-Calavi pense que c'est dans un esprit de partenariat gagnant-gagnant que la Coopération entre ces investisseurs Chinois et la Mairie d'Abomey-Calavi va se dérouler. Surtout qu'une loi sur le PPP (Partenariat Public-Privé ) a été récemment votée par l'Assemblée Nationale sur l'initiative du gouvernement du nouveau départ.

Comme on peut le constater, le Maire Georges Bada est dans la dynamique d'impliquer les Chinois dans le processus de développement de la Commune d'Abomey-Calavi:'' Notre souhait est de voir les Chinois au travail chez nous. Notre souci, c'est d'avoir à nos côtés des investisseurs avec des projets sérieux pour impacter positivement la commune d'Abomey-Calavi'', a-t-il déclaré.



Des ambitions du Maire et de son Conseil Communal

À court et à moyen termes, deux projets phares tiennent à coeur la première Autorité de la Commune d'Abomey-Calavi et son Conseil Communal. Primo, la construction de l'hôtel de ville et d'autres infrastructures connexes telles que la maison des jeunes, le terrain de sport, et les boutiques de ceinture de l'hôtel de ville. Secundo, la réhabilitation du marché d'Akassato et surtout la construction sur un domaine de près de deux hectares et demi de galeries marchandes au marché Gninin (toujours à Akassato ), surtout en cette période où le relogement ou la réinstallation des commerçantes et commerçants déplacés des artères et des domaines publics se pose avec acuité. ZHANG Fejun, un gros investisseur Chinois, manifeste un intérêt à construire ce marché mais veut s'assurer des facilités que lui offrirait la Commune. De même, il a voulu s'assurer d'une sécurité foncière pour que son installation dans la commune ne souffre à la longue de préjudices. A ce sujet, le Maire Georges Bada a indiqué que l'administration communale s'evertuerait autant que faire se peut, à garantir aux partenaires et aux investisseurs de la commune, des conditions qui arrangent toutes les deux parties.

...

Visite statutaire du Préfet de l'Atlantique à la Mairie d'Abomey-Calavi : Jean-Claude Codjia satisfait de l'ambiance impulsée par le Maire Bada au Conseil Communal

																								Visite statutaire du Préfet de l'Atlantique à la Mairie d'Abomey-Calavi : Jean-Claude Codjia satisfait de l'ambiance impulsée par le Maire Bada au Conseil Communal

''Il y a une très bonne ambiance entre le Maire Bada et le Conseil Communal qu'il préside. La collaboration entre le Conseil Communal d'Abomey-Calavi et l'Autorité préfectorale que je suis, est au beau fixe. Le Maire Georges Bada fait montre d'un excellent management qui permet de stabiliser le Conseil Communal et de gérer la Commune comme un bon père de famille. C'est ça la démocratie locale; c'est ce qui permet le développement. Le pouvoir est service. Et ce que je vois ici, me rassure. Partout où je passe, je demande d'aller à l'école d'Abomey-Calavi...'' Il n'y a pas meilleure voix pour décerner ce satisfecit au Maire Georges Bada, pour les efforts sans cesse renouvelés qu'il consent en synergie d'actions avec le Conseil Communal, en vue d'impulser une nouvelle dynamique dans la gouvernance locale à Abomey-Calavi. Déférant aux prérogatives de l'article 151 de la loi 97-029 du 15 janvier 1999 portant organisation des communes en République du Bénin, lequel article stipule que ''L'Autorité de tutelle descend au moins deux fois l'an dans les communes sous sa juridiction pour assurer sa mission d'assistance-conseils et s'assurer du fonctionnement régulier des Organes qui organisent la gestion de la cité'', le Préfet Jean-Claude Codjia, en visite statutaire, ce mardi 29 novembre 2016, à l'hôtel de ville d'Abomey-Calavi, cache mal sa satisfaction de constater que les autorités qui administrent cette commune sont sur de bonnes pistes en ce qui concerne, non seulement, le respect des textes de la décentralisation, mais aussi le changement des moeurs pour améliorer la gouvernance locale au profit et pour le mieux-être des communautés à la base. Dans son adresse à l'assistance composée de jeunes, de femmes, de sages, de notables, de têtes couronnées, de représentants des Organisations de la Société civile, de responsables de confessions religieuses, de Conseillers Communaux et locaux, des cadres de l'Administration communale et des délégués des Services déconcentrés de l'Etat, le Préfet a indiqué que la Commune d'Abomey-Calavi a été la seule Commune sous sa tutelle à lui déposer son Compte Administratif à temps. Il se réjouit du fait que cette Commune qui s'est dotée également à temps d'un Plan Annuel d'investissements (PAI), ait amorcé très tôt le processus d'élaboration du Plan de Développement Communal (PDC) 3ème Génération, pour suppléer au PDC 2ème Génération, dont la mise en oeuvre vient à échéance la fin du mois de Décembre 2016. Par ailleurs, l'Autorité de tutelle a salué l'innovation du Conseil Communal d'Abomey-Calavi qui, sous la férule du Maire Georges Bada, a institué les réunions tournantes de municipalité qui permettent aux autorités communales de descendre à la base pour toucher du doigt les problèmes que vivent les populations au quotidien.



Des conseils et des suggestions pour améliorer la gouvernance...

Les félicitations du Préfet à l'endroit du Maire Georges Bada et de son Conseil Communal ne l'ont pas détourné de sa mission d'assistance-conseils aux fins d'améliorer la gouvernance de la commune d'Abomey-Calavi. Jean-Claude Codjia, puisque c'est de lui qu'il s'agit, a souhaité que force reste à la loi dans l'application de la décision gouvernementale relative au dégagement systématique des espaces publics anarchiquement occupés par des commerçants et commerçantes, des vendeurs d'essence et autres vendeurs qui érigent les terres-pleins centraux, les trottoirs, les espaces publics en des lieux de commerce. A en croire le Préfet, le Président de la République Patrice Talon et son gouvernement, rêvent d'un cadre de vie propre, sain et attrayant pour leurs populations. Et cela, dit-il, passe par une réorganisation des grandes villes comme Abomey-Calavi. C'est à juste titre qu'il est resté intransigeant sur la demande des participants et des participantes à cette séance, de repousser d'au moins un mois le deadline du 31 décembre 2016, pour leur permettre de faire les activités commerciales de fin d'année sans anicroche et de passer les périodes de fêtes dans la joie: '' Nous n'allons pas bouger d'un iota. Ça fait 6 mois déjà que nous sensibilisons'', a martelé le Préfet Codjia. C'est dans la même veine qu'il annonce une opération de nettoyage systématique des plages pour au plus tard le 20 décembre; une opération dans laquelle sont impliqués les Préfets de l'Ouémé, de l'Atlantique, du Littoral et du Mono.

Sur un autre registre, l'Autorité de tutelle a demandé au Maire de renforcer davantage son dispositif de contrôle en vue d'éviter l'évasion fiscale et de sécuriser les fonds de la commune qui restent des fonds publics au nom du principe d'unicité de caisse. Dans ce sens, il exhorte le Receveur à la tenue rigoureuse de la comptabilité budgétaire et le Maire au respect strict de la hiérarchisation et de la qualité des dépenses. Aussi recommande-t-il une harmonisation du coût de délivrance des actes administratifs et de sanctionner les agents indélicats qui rançonnent les populations.

D'un autre côté, le Préfet insiste sur le respect des cahiers de charges par les exploitants des carrières de sable et demande la fermeture des carrières sauvages sources de dégradation de l'environnement. Les questions de stationnement anarchique des gros porteurs, les conflits frontaliers entre villages, quartiers et arrondissements d'Abomey-Calavi d'une part, et d'autre part entre la commune d'Abomey-Calavi et les communes voisines de Ouidah, Cotonou, Tori-Bossito d'autre part, n'ont pas été occultées au cours de cette réunion statutaire. De même, les problèmes de bradage des réserves administratives qui restent un lourd héritage de l'actuel Conseil Communal, ont été évoqués de manière forte avec instructions au Maire d'identifier et de décourager les faussaires. '' L'impunité est un frein au développement '', conseille-t-il. Enfin, l'Autorité Préfectorale appelle à un sursaut communal aux fins d'identifier et de fermer les cliniques clandestines et les morgues traditionnelles qui se trouveraient sur le territoire de la commune d'Abomey-Calavi.

Très ému par l'attention particulière que l'Autorité de tutelle accorde à la commune d'Abomey-Calavi, le Maire Georges Bada s'est engagé avec le Conseil Communal et toute l'Administration communale à oeuvrer à améliorer les performances et à atteindre de meilleurs résultats qui rehausseraient l'image de la 3ème mandature.

...

Installation et élection du bureau des Conseillers communautaires de la Communauté des Communes des Lagunes Côtières (CCLC)

																																																												Installation et élection du bureau des Conseillers communautaires de la Communauté  des Communes des Lagunes Côtières  (CCLC)

La commune d'Abomey-Calavi prend une part belle dans cette Association inter-communale



Ils sont au total 15 Conseillers, à raison de 3 par commune, repérés dans les départements de l'Atlantique et du Mono, à prendre part, ce vendredi 25 novembre 2016 à Grand-Popo, à la cérémonie d'installation des Conseillers communautaires de la Communauté des Communes des Lagunes Côtières (CCLC). Sous le regard des Préfets des deux départements cités supra, en l'occurrence de Jean-Claude Codjia de l'Atlantique et son homologue Sèdjro Sèna Komlan Zinsou du Mono, les délégués des Communes d'Abomey-Calavi, de Ouidah, de Comè, de Kpomassè et de Grand-Popo, ont été installés par l'Autorité de tutelle qu'est le Préfet du Mono avant de procéder en leur sein à l'élection des membres du bureau directeur et des Commissions Techniques de cette Association inter-communale soutenue par les Partenaires Techniques et Financiers dont la Coopération benino-allemande. Ceci sous la supervision des deux Préfets et avec la dextérité du bureau d'âge présidé par le doyen d'âge Séverin Adjovi, Maire de Ouidah.



Ce qui peut réjouir le Conseil Communal et la Communauté d'Abomey-Calavi, c'est qu'au terme de cette cérémonie, les trois Conseillers Communautaires ayant représenté la Commune dans la mise sur pied de cette structure faîtière des Communes lagunaires et côtières, ont occupé des positions, pas des moindres, dans les instances de décision. Il s'agit du poste de 2ème Vice-Président occupé par le Maire Georges Bada, du poste de Président de la Commission chargée de la Protection de l'Environnement et celui de Rapporteur de la Commission des Finances et du Budget, respectivement arrachés par les Distingués Conseillers Léopold Zinsou et Félix Dossa Dansou. Il faut le dire tout de suite, ce résultat est le fruit de l'esprit de partage qui caractérise le Maire Georges Bada. En effet, il avait la possibilité d'occuper une position plus haute dans le Bureau Exécutif de la CCLC, pourquoi pas le poste de Président. Seulement, une telle ascension ne lui confère, selon la clé de répartition consensuellement établie par les Conseillers Communautaires, que deux postes.



L'autorité communale a donc fait primer son altruisme sur toutes considérations égocentriques. La finalité pour le Maire Georges Bada est que chacun des trois Conseillers Communaux Communautaires dépêchés à Grand-Popo, puisse revenir au bercail avec ''quelque chose en mains'' comme on le dit vulgairement.



Ce qu'il convient également de mentionner, c'est que Séverin Adjovi, Maire de Ouidah et Pascal Hessou, Maire de Comè ont été respectivement plébiscités Président et 1er Vice-Président de la CCLC à l'unanimité des 15 Conseillers Communaux Communautaires, de même que le 2ème Vice-Président Georges Bada (15 voix sur 15). Au terme du processus, le Président Séverin Adjovi a pris l'engagement de donner, dès le départ et ce, de concert avec les autres membres, une nouvelle dynamique à cette organisation inter-communale.



A la suite du Préfet du Mono qui l'a instamment souligné dans son mot inaugural de cette session de la CCLC, le Président-Maire Séverin Adjovi, a déclaré à l'endroit de ses collègues membres de la Communauté : '' Nous sommes tenus de vivre ensemble à l'image du fleuve, du lac, de la lagune et de l'océan que nous partageons ensemble''. Il fait observer que les 5 communes membres de la CCLC sont appelées à se donner la main pour relever les défis environnementaux et climatiques ô combien importants qui se posent à elles dans l'espace lagunaire et côtier des départements de l'Atlantique et du Mono.



Il n'est pas non plus superflu de mentionner que la délégation de la Mairie d'Abomey-Calavi à été renforcée à Grand-Popo par l'Administration communale conduite par le Secrétaire Général Sébastien Kinsiklounon.



LES ORGANES DE LA CCLC ET LES RESPONSABLES ELUS



BUREAU EXÉCUTIF

- Président : Séverin Adjovi (Maire de Ouidah )

- 1er Vice-Président : Pascal Hessou (Maire de Comè )

- 2ème Vice-Président : Georges Bada (Maire d'Abomey-Calavi )



LES COMMISSIONS TECHNIQUES

1- Commission chargée de la Protection de l'Environnement

- Président : Léopold Zinsou (Mairie d'Abomey-Calavi )

- Vice-Président : Placide Agbogba (Mairie de Kpomassè)

- Rapporteur : Didier Kounaké (Mairie de Grand-Popo )



2- Commission chargée des Finances et du Budget

- Président : Kéname Mensah (Maire de Kpomassè)

- Vice-Président : Étienne Djossa (Mairie de Comè)

- Rapporteur : FĂ©lix Dossa Dansou



3- Commission chargée du Tourisme

- Président : Noël Codjovi (Mairie de Grand-Popo )

- Vice-Président : Antoine Hounzanhédo ( Mairie de Ouidah)

- Rapporteur : François Avounzan (Mairie de Kpomassè )

...

Réunions tournantes de municipalité dans la commune d'Abomey-Calavi : L'arrondissement de Kpanroun boucle la première série dans la ferveur

																								Réunions tournantes de municipalité dans la commune d'Abomey-Calavi : L'arrondissement de Kpanroun boucle la première série dans la ferveur

Initiées depuis janvier 2016 sous la clairvoyance du Maire Georges Bada, les réunions tournantes de municipalité ayant pour effets de constater de visu les difficultés quotidiennes des populations et de définir des stratégies idoines pour les surmonter, ont connu ce vendredi 18 novembre 2016, la fin de leur premier tour de cycle. C'est Étienne Kpossou et ses administrés de l'arrondissement de Kpanroun qui ont eu le privilège de boucler cette première série de prise de contacts et d'échanges entre l'organe de commandement de la commune et la base. On ne le dira jamais assez, cette réunion mensuelle rassemble autour d'une même table, le Maire, ses deux Adjoints, les 9 Chefs d'arrondissement, les Chargés de missions et les Directeurs techniques de la Mairie et les services déconcentrés de l'arrondissement.



Elle démarre par une audience foraine disons une reddition des comptes au cours de laquelle l'opportunité est donnée aux populations d'exprimer via les Chefs quartiers et villages, les élus locaux et autres personnes ressources, leurs desideratas. Ce vendredi, les différents Chefs village qui sont intervenues ont mis un point d'orgue sur le manque d'eau potable qui constitue le plus grand mal de l'arrondissement de Kpanroun. Ce liquide vital reste en effet la plus rare ressource dans ce démembrement de la commune d'Abomey-Calavi. "Nous n'avons pas d'eau à boire. Et pourtant, l'eau c'est la vie'', a déclaré avec insistance le CA Étienne Kpossou. En outre, l'arrondissement de Kpanroun étant une zone agricole par excellence, les populations sollicitent du Conseil Communal, l'amélioration de l'état de praticabilité des voies aux fins d'avoir des facilités à transporter leurs cultures vivrières vers les marchés environnants. Par ailleurs, les doléances du Conseil d'arrondissement ayant à sa tête le CA Kpossou, sont allées dans le sens des besoins en infrastructures scolaires et marchandes. De même, réclame-t-il une approche juste, légale et futuriste des opérations de lotissement dans cet arrondissement que le CA Germain Cadja-Dodo qualifie "d'arrondissement vierge''.



A Kpanroun, il était aussi question comme il est de tradition, de faire le point de l'exécution des décisions issues de la municipalité précédente, celle tenue à Ouèdo en l'occurrence. Ce point signé Sébastien Kinsiklounon, en sa qualité de Secrétaire général, a subi des réactions des Chefs d'arrondissements, notamment sur deux points : Les mesures à prendre pour recenser et sécuriser les réserves administratives et les atermoiements que connaissent les opérations de lotissement pourtant relancées sur toute l'étendue de la commune. Sur le premier point, les CA de Godomey et de Togba estiment que l'administration communale ne fait pas la diligence appropriée sur ce dossier. Pour Germain Cadja-Dodo, un huissier devrait être commis pour desaissir ceux qu'il appelle des expansionnistes et autres mafieux des biens fonciers appartenant à la commune et dont ils se sont illégalement arrogés.



En ce qui concerne le lotissement les Chefs d'arrondissement ont unanimement réprouvé le mode de fonctionnement du Comité chargé de la mise en oeuvre des recommandations issues des travaux de la Commission Technique d'Analyse mandatée par le Maire pour connaître des tenants et aboutissants de la gestion foncière dans la commune d'Abomey-Calavi avant sa prise de service. Il faut signaler que dans son discours de bienvenue, le CA Kpossou a témoigné sa reconnaissance au Maire et son Conseil pour les réalisations portant ses griffes dans l'arrondissement de Kpanroun. Il s'agit entre autres de la réfection et de l'équipement en mobiliers du Chef lieu de l'arrondissement, de l'érection du mur de clôture et de la pose de l'enseigne indicative, de la construction de la maison des jeunes de Kpanroun qui reçoit à présent ses dernières touches, etc. Dans la dynamique d'un développement intégral de tous les arrondissements, le Maire Georges Bada annonce beaucoup de projets dans le secteur de l'éducation et d'infrastructures marchandes pour le compte de l'année 2017. Pour les besoins des populations en eau, il annonce un projet de forages de puits. A l'en croire, le meilleur reste à venir. Il annonce également pour décembre, une évaluation à mi-parcours de cette première série de réunions tournantes de municipalité.

...

Visite du Directeur Départemental des Impôts Atlantique-Littoral à la Mairie d'Abomey-Calavi : Pour un partenariat renforcé et fructueux en faveur de la mobilisation des ressources fiscales

																								Visite du Directeur Départemental des Impôts Atlantique-Littoral à la Mairie d'Abomey-Calavi : Pour un partenariat renforcé et fructueux en faveur de la mobilisation des ressources fiscales

Dans le cadre de la série de tournées qu'il a initiées dans les communes se trouvant sur son territoire de competence, le Directeur Départemental des Impôts de l'Atlantique et du Littoral, Emmanuel Sonon, a effectué ce jeudi 10 novembre 2016, une descente à la Mairie d'Abomey-Calavi pour une séance de travail. Accompagné pour la circonstance de son staff et des responsables des Services déconcentrés de l'Etat dans ce secteur (Receveurs et Inspecteurs des Impôts des CIPE1 et 2), le Directeur Départemental des Impôts a échangé avec les Adjoints au Maire, le Chargé de Mission au contrôle et à l'évasion fiscale puis le Directeur des ressources financières et matérielles, sur les dispositions pratiques à prendre en vue du renforcement du tandem Etat-Mairie pour une mobilisation accrue des ressources fiscales de la commune d'Abomey-Calavi. A l'entame des cette séance de travail qui s'est déroulée dans le bureau du 1er Adjoint au Maire, le 2ème Adjoint au Maire Julien Honfo, en sa qualité de président de séance, a remercié le Directeur Départemental et sa délégation pour cette initiative qui, dit-il, vient à point nommé parce qu'elle rentre en droite ligne de la volonté du Maire Georges Bada et de son Conseil communal à conforter la trésorerie de sa commune à travers une mobilisation plus méthodique des ressources fiscales. Après cette intervention du Deuxième Adjoint au Maire pour planter le décor, le DDI Emmanuel Sonon a pris la parole pour dévoiler les réelles motivations de cette séance de travail. On retient à travers les explications de celui qui se plaît à être appelé "manoeuvre des fisc", qu'il s'agit d'une rencontre pour accélérer le dispositif de formalisation du protocole de partenariat entre les Services des Impôts et l'administration communale. Pour M. Sonon, Abomey-Calavi est une commune à statut particulier latente qui regorge de beaucoup de potentialités fiscales. Lesquelles potentialités ne pourront être exploitées si les Services des Impôts, en synergie avec le dispositif d'information, d'apprehension des assiettes et de recouvrement des ressources, ne mettent pas en place une stratégie adéquate susceptible de rentabiliser à fond ce potentiel ou ce gisement fiscal; ceci au grand dam du développement de la Commune. Le DDI Atlantique-Littoral fait observer que les difficultés économiques et financières au niveau national impactent négativement sur la fiscalité locale. Il suggère que les collectivités locales changent de fusils d'épaules en redynamisant leurs stratégies de mobilisation des ressources. Dans cette perspective, il salue et encourage le Maire et son Conseil Communal à poursuivre dans la lancée des réformes de réactualisation de la base des données du Registre foncier urbain (Rfu). Aussi recommande-t-il la dotation des deux Centres des Impôts des petites entreprises de la commune d'Abomey-Calavi en moyens matériels et humains appropriés pour maximiser les recettes en matière d'audiences foraines qui sont actuellement dans leur phase active sur le territoire de la commune. Le Drfm Élie Mèvo a pris l'engagement de faire illico les derniers réglages dans ce sens.

Le Chargé de Mission, Antoine Tonny Sithon, quant à lui, a dans son intervention, insisté sur les réformes que la troisième mandature du Conseil Communal d'Abomey-Calavi a engagées en vue de donner une place de choix aux Services des Impôts dans sa stratégie de mobilisation des ressources; des ressources sans lesquelles la réalisation du Plan d'action communal du Maire, pour le bonheur de ses administrés, serait hypothéquée. Il rassure le DDI de ce que le protocole d'accord tant souhaité sera signé sous peu avec des objectifs clairs et des motivations appropriées à donner aux acteurs en vue de l'atteinte des objectifs. Pour finir, M. Sithon s'est fait le porte-voix du Maire qui souhaite que l'Etat central pense à doter la commune d'Abomey-Calavi, qui connaît une croissance démographique exponentielle, d'un troisième CIPE afin de mieux couvrir tous les 9 arrondissements de la commune.

Pour finir, le DDI Atlantique-Littoral a salué la volonté politique du Maire, l'expérience professionnelle et la compétence du Drfm Élie Mèvo et du CM Antoine Sithon qui, dit-il, constituent es-qualité, de potentiels atouts pour l'atteinte des objectifs visés en matière de l'accroissement de l'assiette fiscale de la Commune d'Abomey-Calavi. Le Deuxième Adjoint au Maire, Julien Honfo, estime qu'en plus du Drfm et du CM, le Directeur Départemental des Impôts Atlantique-Littoral est et reste un troisième atout obligatoire. Lui qui, par dessus le marché, est un administré du Maire d'Abomey-Calavi dont l'expertise sera sollicitée déjà lors de l'élaboration du budget primitif de la Mairie exercice 2017.

...

Coopération décentralisée : Le périple de la délégation du Conseil Communal d'Abomey-Calavi se poursuit à merveilles en Chine

																								Coopération décentralisée : Le périple de la délégation du Conseil Communal d'Abomey-Calavi se poursuit à merveilles en Chine

Dans le cadre du voyage d'études et d'échanges d'expériences organisé en faveur de quatre personnalités du Conseil Communal d'Abomey-Calavi, les Chinois ont concocté un programme bien achalandé pour offrir un séjour agréable et fructueux à leurs hôtes que sont, le Maire Georges Bada, le Chef d'Arrondissement de Godomey, Germain Cadja-Dodo et les Présidents de Commissions, Félix Dossa Dansou et Patrice Hounyewa. La finalité de ce voyage étant de réchauffer, depuis le niveau local, les liens séculaires de Coopération Nord-Sud vieille de plusieurs décennies entre le Bénin et la Chine et ce, à travers le renforcement de la Coopération décentralisée entre la commune d'Abomey-Calavi et les gouvernements locaux de la Chine, les petits plats ont été mis dans les grands pour que la Mairie d'Abomey-Calavi en tire meilleur profit.



Ainsi, après la ville de Guangdong ce dimanche, la délégation communale a eu le privilège, le lundi 07 novembre 2016, de se rendre à Shenzhen. Dans l'après- midi de cette journée, le Maire Bada et sa suite ont eu droit à une visite guidée à Huawei Company, siège de la téléphonie et des Mtic, en voie de réaliser la 5G. Cap a été mis cette matinée du mardi 08 novembre 2016 sur DJI-Innovations Company grande société de textiles pour la qualité de ses innovations et sur le musée municipal de Shenzhen, ville dans laquelle la délégation a passé la nuit du lundi à mercredi. Après un déjeuner amical avec le gouvernement municipal de la ville de Shenzhen, la délégation conduite par le Maire Georges Bada a été amenée à faire une visite guidée dans les installations de la Société BGI. Ici, les membres du Conseil Communal d'Abomey-Calavi en Chine ont été séduits par les potentialités scientifiques et atouts technologiques développés par cette Société en matière de transformations agricoles et génétiques pour des besoins phytosanitaires.



La délégation communale, pour le bonheur de la commune d'Abomey-Calavi, peut tirer beaucoup d'expériences de la Société BGI dans les domaines de l'agriculture, de la médecine, de la gestion des micro-organismes, etc.



Dans la même perspective, les 4 Ambassadeurs de la commune d'Abomey-Calavi en Chine, ont visité AVIC International Holding Corporation, une importante société pour la réalisation de l'aéroport international de GLO DJIGBE et beaucoup d'autres infrastructures commerciales et aménagements des voies dans Abomey Calavi. Il faut rappeler, à toutes fins utiles, que dans le mois de Septembre 2016, le président de la République du Bénin, Son Excellence Patrice Guillaume Athanase Talon, a effectué la même visite que celle à laquelle le Maire Georges Bada et trois autres membres du Conseil Communal qu'il préside, ont eu droit dans l'après midi du mardi 08 novembre 2016.



Après un dîner offert par AVIC International Holding Corporation en signe d'hospitalité à la délégation communale, le périple des hôtes béninois la Chine va les conduire ce mercredi 09 novembre 2016 dans la ville de Ningbo, Ville portuaire connue pour ses riches expériences en matière de salubrité et de gestion des déchets solides ménagers. C'est dire en dernier ressort que, loin d'être un voyage de plaisance, les responsables et autorités des villes et sociétés visitées par les Ambassadeurs de la Commune d'Abomey-Calavi en terre chinoise, ont capitalisé de riches expériences et connaissances en matière d'édification d'une cité moderne, en matière de développement tout court. Lesquelles expériences et connaissances constitueraient à coup sûr, des références incontournables au Maire Georges Bada dans la mise en oeuvre de sa vision communale.

...

Coopération décentralisée entre la commune d'Abomey-Calavi et les villes chinoises: le Maire Georges Bada et une délégation du Conseil Communal en Chine pour une visite de travail

																																																Coopération décentralisée entre la commune d'Abomey-Calavi et les villes chinoises: le Maire Georges Bada et une délégation du Conseil Communal en Chine pour une visite de travail

En vue d'établir le pont et de renforcer la coopération décentralisée entre la commune d'Abomey-Calavi et les villes chinoises, une délégation du Conseil Communal conduite par le Maire Georges Bada a pris départ de Cotonou depuis le mercredi 03 novembre 2016 pour la Chine. Outre, le Maire, la délégation communale est composée des autorités communales telles que Germain Cadja- Dodo, Chef d'Arrondissement de Godomey, de Dansou Dossa Félix, Président de la Commission chargée de la Coopération décentralisée et de Patrice Hounyewa, Président de la Commission des affaires domaniales et environnementales. Au regard du programme concocté dans le cadre de ce séjour de la délégation communale en terre chinoise par les services de l'Ambassade de Chine au Bénin, on peut dire que cette visite augure de bonnes retombées et des lendemains meilleurs pour la commune.



Arrivée et accueillie à 14h20 heure chinoise à l'aéroport international de Guangzhou, le premier rendez-vous qu'a eu la délégation communale en Chine, a été effectif à 17h, suivant le programme communiqué par Mr FAN Bin, le Directeur de l'Office des Affaires Étrangères de la Province de Guangdong. La délégation a été reçu en audience puis à dîner par Mme Su Caifang, la Présidente Directrice générale des affaires étrangères de la très grande province de Guangdong avec trois de ses importants collaborateurs, dans le somptueux restaurant de l'hôtel White Swang. Il est à signaler que dans la soirée de ce vendredi 04 novembre 2016, le Maire Bada Georges et sa suite ont fait la randonnée Night Cruise on Pearl River de quoi donner des idées à développer le tourisme lacustre à Abomey Calavi. Ce qui n'est également pas superflu de signaler, c'est que ce voyage sur la Chine des quatre membres du Conseil Communal d'Abomey-Calavi cités supra, fait suite à un management personnel du Maire Georges Bada. A la faveur d'une audience à lui accordée à l'Ambassade de la Chine, la première autorité de la commune d'Abomey-Calavi a plaidé pour le renforcement des relations amicales et bilatérales entre le Bénin et la Chine d'une part, puis entre les gouvernements locaux de la Chine et la Commune d'Abomey-Calavi d'autre part.



C'est dans cette perspective que ce voyage d'étude a été offert au Maire et à trois autres membres du Conseil Communal qu'il préside, comme le stipule si bien la lettre d'invitation que Diao Mingsheng, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République populaire de la Chine a adressée au Maire Bada. Il faut également pour finir, faire mention de ce qu'une délégation de la Mairie de Grand-Popo ayant à sa tête le Maire, séjourne en Chine.

...

Le Maire Bada sonne la grande mobilisation pour la propreté de la Commune d'Abomey-Calavi

																																				Le Maire Bada sonne la grande mobilisation pour la propreté de la Commune d'Abomey-Calavi

''On peut être pauvre, mais propre. La salubrité de la Commune d'Abomey-Calavi est et reste l'affaire de tous. C'est à ce nouvel engagement que je convie chaque citoyen et chaque citoyenne de la Commune. La résurgence d'une campagne mensuelle de salubrité qui aura lieu dans tous nos arrondissements, tous les derniers samedis du mois, sous l'initiative du Conseil Communal que je dirige, tient à notre vision d'avoir une ville propre et organisée...''. C'est en ces thèmes que s'adressait ce samedi 29 octobre 2016 à la population, la première autorité de la commune d'Abomey-Calavi. Georges Bada, puisque c'est de lui qu'il est question, venait ainsi de donner le top d'une vaste opération visant à rétablir l'état de propreté de la ville dont il a la charge. Devant les élus communaux et locaux, le deuxième Adjoint au Maire Julien Honfo, les Chefs d'arrondissements Bernard Hounsou, Apoĺlinaire Hounguè, Germain Cadja-Dodo, le personnel de l'administration communale, les femmes et un parterre de populations mobilisées pour la circonstance, le Maire a lancé un appel à un sursaut communal autour de cette question de santé publique que constitue la propreté du cadre de vie de ses administrés. La démarche de l'Autorité consiste à inculquer dans les mœurs des populations d'Abomey-Calavi, des comportements citoyens ayant pour finalité, l'entretien et la sauvegarde de leur environnement, histoire de garantir une santé saine à tous pour faire face aux défis ô combien nombreux de développement qui attendent cette cité dortoir à rythme de croissance démographique exponentielle.



Pour l'opération coup de poing contre l'insalubrité dans la commune d'Abomey-Calavi lancée ce samedi, deux arrondissements ont été traités par ceux qui ont fait le déplacement. Il s'agit de l'arrondissement central de Calavi et de celui de Godomey. Sur le premier site, les voies et ruelles situées dans les encablures du monument aux morts sis à Kpota de même que les alentours de la résidence du Maire, ont subi des coups de balais.



Dans l'arrondissement de Godomey, c'est le nettoyage systématique sous l'échangeur (balayage, sarclage ) qui fut la tâche assignée à ceux qui sont appelés en ces lieux pour donner le déclic d'un nouveau départ pour la salubrité dans la commune d'Abomey-Calavi. Pour le Maire Bada, le maintien de la propreté est un devoir quotidien auquel chacun est assujetti dans son foyer, dans son quartier ou dans son village. La campagne mensuelle de salubrité en vient pour une exhortation à être plus regardant sur les espaces publics, sur les endroits publics.

...

2ème session extraordinaire du Conseil Communal d'Abomey-Calavi : Conseillers communaux et Cadres de l'administration communale aguerris sur le contenu du Code Domanial et Foncier

																								2ème session extraordinaire du Conseil Communal d'Abomey-Calavi : Conseillers communaux et Cadres de l'administration communale aguerris sur le contenu du Code Domanial et Foncier

Les appréhensions et inquiétudes suscitées par la loi 2013-01 du 14 août 2013 portant Code Domanial et Foncier en République du Bénin, ont amené la première autorité de la commune d'Abomey-Calavi à convoquer une session extraordinaire pour aguerrir et éclairer la lanterne des élus communaux et des cadres de l'administration communale intervenant dans ce domaine sur les contours de ce code. L'expertise de deux cadres avertis de ces questions a été sollicitée à cet effet. Il s'agit du Juriste Environnementaliste et Expert Foncier, Clément Déo-Gratias Dossou-Yovo et de l'Architecte Urbaniste, Jean Bosco Todjinou. Ces derniers ont été conviés à donner des communications de bonne facture sur ce dossier pour permettre de lever les équivoques et de dissiper un temps soit peu, la confusion qui trottine les esprits depuis que le gouvernement a pris la décision de faire un break, pour réorganiser ce secteur à travers la mise en place de plans cadastraux fiables. Déjà à l'entame des travaux, le Maire Georges Bada a dans son discours d'ouverture, precisé le contexte et rappelé les objectifs visés en convoquant cette session extraordinaire du Conseil Communal, la deuxième de l'année 2016. On retient que le Maire entend donner les moyen d'approfondir les connaissances que la plupart des élus avaient vaguement du Code Domanial et Foncier et de susciter leur adhésion à son appropriation et à son applicabilité.

A travers sa communication, M. Dossou-Yovo a fait le décryptage en profondeur des dispositions du Code Domanial et Foncier en rapport avec ses obligations juridiques et législatives. Il a insisté sur les pre ions textuelles à observer par les autorités qui ont en charge les collectivités locales pour ne pas tomber sous le coup de la loi. En outre, il a mis un point d'orgue sur la délicatesse et l'intransigeance de ce code pour prévenir les contrevenants qui en feraient obstruction. A en croire M. Dossou-Yovo, la période transitoire prévue pas le législateur n'exclut pas le fait que ce code soit en vigueur depuis que le Président de la République l'a promulgué. Il conseille qu'il vaut mieux en observer les dispositions pour ne pas être des victimes faciles.

A la suite de M. Dossou-Yovo, Jean-Bosco Todjinou a, dans une démarche complémentaire à celle de son prédécesseur, axé sa communication sur les dispositions du Code en rapport avec l'aménagement et l'urbanisation du territoire. Il a indiqué les spécificités et la diversité des procédures sur le respect de la loi 2013-01 du 14 août 2013, que l'on soit en zones rurales, semi-urbaines ou urbaines. Selon ce communicateur, les nouveaux lotissements ne peuvent se faire que sur la base des dispositions qui renvoient à la mise sur pied des AIF, entendez, Associations d'intérêt foncier. Lesquelles Associations sont constituées par des détenteurs de Certificats de propriété foncière sur une superficie de 50 hectares. La nécessité de ne pas tout lotir, de prévoir des réserves pour les activités agricoles, de maraîchage et autres, a été soulevée par le conférencier Todjinou, pour qui, la vie en communauté, recommande des sacrifices individuels en matière foncière: "Toute terre n'a pas vocation à être aménagée ou urbanisée'', a-t-il déclaré avec insistance avant de prescrire qu'avant toute opération de lotissement ou de remembrement, il faut déférer à la confirmation des droits fonciers. M. Todjinou a ajouté que dans les milieux ruraux, la confirmation se fait sur la base du Plan foncier rural. Aussi, souligne-t-il que l'Exécutif communal doit requérir la délibération du Conseil Communal avant le démarrage de toute opération de lotissement car, c'est le Conseil Communal qui est le détenteur des terres communales.

Suite aux explications et éclairages des deux Experts, parole a été donnée aux Conseillers Communaux pour apporter des contributions et ou faire des observations ou poser des questions pour plus amples compréhensions sur le sujet en débat. Si pour le CA Germain Cadja-Dodo appuyé par son collègue Gbégnon Pierre, ce code est un épée de Damoclès qui plane sur la tête des maires, des chefs d'arrondissement , des chefs quartiers ou Chefs villages, si pour le premier Adjoint au Maire, Victor Adimi, la mise en application de ce code pêche dans sa stratégie de communication, si pour le deuxième adjoint au Maire, Julien Honfo, l'Association nationale des communes du Bénin (ANCB)ne s'est suffisamment pas impliquée dans ce processus qui, à n'en point douter, décharge les communes de plusieurs de leurs attributions et ressources financières au profit de l'Agence nationale du domaine et du foncier (ANDF), si pour le CA Christophe Ayissi, il y a de quoi se départir des structures mises en place par le Maire pour aller vite à la conformité législative quant aux structures communales prévues par le Code, pour les Conseillers Sébastien Dohou et Patrice Hounyewa, la commune d'Abomey-Calavi est obligée d'appliquer le Code Domanial et Foncier. Elle doit en faire son bréviaire dans la conduite de toute opération foncière, en dépit des contraintes et des effets pervers que cette loi engendre sur l'administration décentralisée. Les deux présidents de Commissions permanentes de la Mairie d'Abomey-Calavi ont avec une éloquence inspirée par une maîtrise du Code, souhaité que des structures comme par exemple les comités de lotissement, soient remplacées par des organes prévues par la loi comme les AIF et ceci, parce qu'elles sont caduques.

Vu l'importance du sujet et l'envergure du débat qu'il a suscitée, le Maire a souhaité que dans un cadre plus large qui inclut les communes soeurs, un séminaire atelier soit organisé pour dissiper entièrement les bribes d'inquiétudes qui restent encore par rapport à l'application de la loi 2013-01 du 14 août 2013. Il s'agit d'une synergie d'actions en vue de plaidoyers nécessaires en faveur d'une relecture de ce code après 5 ans d'application, d'une extirpation de ce code des dysfonctionnements relevés ça et là pour le rendre in fine souple et bénéfique pour tous les acteurs physiques et moraux : populations, collectivités locales, État, investisseurs nationaux et etrangers, etc.

Autres points Ă  l'ordre du jour de la session...

Outre ce point phare que constituent les affaires domaniales et foncières, la deuxième session extraordinaire de l'année 2016 du Conseil Communal d'Abomey-Calavi va se pencher également, ce vendredi 28 octobre 2016, sur l'examen et l'adoption du Plan de Travail Annuel, exercice 2017 de la Mairie. Les Conseillers sont également conviés à donner un grand éclat à la cérémonie de remise de prix aux meilleurs candidats de la commune au titre de l'année scolaire et académique écoulée. Pour le Maire Georges Bada, le Conseil Communal a initié et organisé cette journée de l'excellence, pour susciter la saine émulation au niveau des jeunes apprenants de la commune. Aussi, les convie-t-il à sonner la grande mobilisation des populations pour le lancement officiel à Kpota dans les encablures du monument aux morts, le samedi 29 octobre 2016, de la 1ère édition de la campagne mensuelle de salubrité ; une campagne de salubrité partie pour se tenir tous les derniers samedis du mois sur toute l'étendue du territoire de la commune.

...

Le Préfet Codjia et le Maire Bada sollicitent l'adhésion des populations à la cause d'une ville propre et organisée

																								Le Préfet Codjia et le Maire Bada sollicitent l'adhésion des populations à la cause d'une ville propre et organisée

Dans l'optique de susciter un sursaut communal autour des questions de propreté et d'organisation de la ville, le Maire de la commune d'Abomey-Calavi, conjointement avec le Préfet de l'Atlantique, a organisé ce mercredi 26 octobre 2016 à la maison du peuple de la Mairie, une séance de sensibilisation des populations; ceci en prélude au lancement samedi prochain de la première édition de la campagne mensuelle de salubrité. Élus locaux et communaux, femmes des marchés, artisans et personnel de l'administration communale, ont été conviés pour la bonne cause: celle de développer une synergie d'actions à l'effet d'améliorer le cadre de vie des populations.



Pour ce faire, le Maire Georges Bada a décrété chaque dernier samedi du mois, journée de salubrité sur toute l'étendue de la commune. Dans son adresse aux administrés ce mercredi, le Maire a martelé et réitéré son souhait de faire d'Abomey-Calavi, une ville propre, une ville revêtue de nouveaux habits. L'autorité communale invite à changer les vieilles habitudes consistant à créer des dépotoirs sauvages d'ordures dans la ville, à faire des trottoirs et d'autres endroits inappropriés, des marchés ou des lieux de commerce: " Nous avons choisi à Abomey-Calavi de mettre dorénavant chaque chose à sa place.



Nous rêvons d'une ville propre, attrayante et organisée ", a déclaré le Maire Georges Bada avant de poursuivre : "Pour le développement de la commune d'Abomey-Calavi, il faut des têtes saines dans des corps sains, des bras valides, des hommes et femmes bien portants". L'autorité communale a également appelé à l'observance de comportements visant à préserver l'environnement et à améliorer le cadre de vie depuis les foyers, les quartiers, les marchés, etc. Les mêmes gestes, recommande le Maire, doivent être inculqués aux enfants via l'éducation à eux donnée à la base.



Le Préfet Codjia, le Maire Bada, même combat

L'autorité préfectorale qui a bien voulu honorer de sa présence cette séance de sensibilisation des populations, a abondé dans le même sens que le Maire. Il a fait observer que "La politique de développement du Maire Bada est totalement en phase avec la politique de gouvernance du Président Patrice Talon". Pour le Préfet Jean-Claude Codjia, l'opération de dégagement des occupants illégaux doublée de la campagne de salubrité que projette le Maire Bada est une initiative de qualité très appréciée non seulement par l'opinion publique mais aussi par le Chef de l'Etat. Toutefois, il se désole des actes de marchandage, de rançonnement et de clientélisme dont feraient montre certains agents impliqués dans l'opération de dégagement. Par la même occasion, le Préfet Codjia invite au professionnalisme, à l'équité, à la justice mais aussi à la rigueur dans les règles de l'art dans l'exécution de cette mission suivie de très près du sommet de l'Etat à la Mairie en passant par la Préfecture. Il avertit que ces auteurs seront passibles de châtiment si très tôt, ils ne renoncent pas à ces agissements. Aussi, recommande-t-il que les signaux forts donnés par le Maire et son Conseil Communal sur instructions du gouvernement pour rétablir la propreté de la ville, soient élargis à d'autres localités à l'instar de l'arrondissement de Godomey. Dans la même optique, les installations de deux structures encore laissées sur l'espace situé en face de la cité Arconville, seront incessamment dégagées. Le Préfet et le Maire ont fait une descente sur les lieux pour sensibiliser les promoteurs de ces installations dans ce sens.

...

Le nouvel Ambassadeur du Bénin près la France fait ses civilités au Maire Georges Bada

												 Le nouvel Ambassadeur du Bénin près la France fait ses civilités au Maire Georges Bada

En attendant de rejoindre Paris pour assurer le management des relations diplomatiques et la coordination de la coopération bilatérale entre le Bénin et la France, son Excellence Auguste Alavo, récemment nommé Ambassadeur par le président Patrice Talon, a rendu ce mercredi 26 octobre 2016, une visite à la première autorité de la commune d'Abomey-Calavi, le Maire Georges Bada.



Au terme d'un tête-à-tête entre les deux personnalités qui a duré environ une heure d'horloge, le nouvel Ambassadeur du Bénin près la France a confié que cette visite ne s'inscrit pas dans un cadre formel lié à sa fonction républicaine. A en croire l'Ambassadeur Alavo, l'initiative d'aller faire ses civilités au Maire Georges Bada, émane de lui et tire son fondement non seulement des relations amicales et interpersonnelles qu'il avait avec son hôte, mais aussi du fait qu'il est et reste un des 700 mille administrés sous tutelle de cette autorité communale. " C'est le citoyen Auguste Alavo de la commune d'Abomey-Calavi qui est allé voir son Maire'', a-t-il déclaré au sortir d'audience. L'Ambassadeur Alavo a également confié qu'il s'est familiarisé avec le Maire Georges Bada aux temps forts de ses missions d'observations des élections dans plusieurs pays de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO): " Nous avons effectué ensemble plusieurs missions de monitoring", a déclaré l'Ambassadeur Alavo. Sans trahir un secret, il indique que des questions relatives au développement de la commune d'Abomey-Calavi furent également au cœur de ses échanges avec le Maire Georges Bada. Ce dernier et son hôte ont passé au peigne fin les défis de salubrité, d'assainissement du cadre de vie, les problèmes fonciers, de gestion des ordures, de mobilité urbaine et autres qui constituent un casse-tête chinois pour les populations d'Abomey-Calavi et restent des priorités pour les autorités qui ont en charge la commune. Les bases d'une future collaboration entre les deux entités (Ambassade-Mairie) ont été jetées par les deux personnalités dans une ambiance cordiale et conviviale.

...

Intégralité du Point de Presse du Conseil des ministres du 12 Octobre 2016

Intégralité du Point de Presse du Conseil des ministres du 12 Octobre 2016

Le Conseil des Ministres a tenu sa séance hebdomadaire ce jour mercredi 12 octobre 2016, sous la présidence de Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement. Le point de presse de ce jour portera sur 8 points majeurs.



1- Projet de décret portant attributions, organisation et fonctionnement du Contrôle Financier .



Les attributions du Contrôle financier ont été mises en cohérence, avec celle du décret du 20 juillet 2016 portant attributions, organisation et fonctionnement du Ministère de l’Economie et des Finances, particulièrement en ce qui concerne l’élaboration du répertoire des prix de référence à l’usage de l’administration publique et les conditions de nomination du Contrôleur financier, de son Adjoint et des délégués de contrôle financier dans les Ministères et Institutions.



2- Exécution du Programme de restructuration et de mise à niveau des entreprises au Bénin.



Le Conseil a pris connaissance du compte rendu d’étape d’exécution du programme de restructuration et de mise à niveau des entreprises au Bénin, pour la période de février 2008 à juin 2016. Il s’agit d’un programme financé par l’UEMOA et qui concourt à l’amélioration de l’efficacité de l’entreprise industrielle et des structures d’appui, et aussi à l’amélioration de la compétitivité des entreprises et à la relance de la croissance économique. C’est une déclinaison de la Politique Industrielle commune. Le Conseil a approuvé des actions clés devant permettre de pérenniser les ressources du programme, accélérer les procédures de mise à disposition des fonds de restructuration aux entreprises éligibles.



3- Financement du Programme d’urgence ˝Fonds de transition, Eau˝ .



La coopération bilatérale entre le Bénin et le Royaume des Pays-Bas prend un Nouveau Départ dans le Secteur de l’eau et de l’assainissement, avec la signature d’un accord de financement. Le processus de formulation d’un nouveau programme a démarré. Mais en attendant son aboutissement, et 8 dans le souci de pallier aux besoins urgents d’approvisionnement en eau potable des populations, l’Ambassade des Pays-Bas a mis en place un programme transitoire d’urgence dénommé ˝Fonds de transition Eau˝, d’un coût global de 6,2 milliards FCFA. Ce programme permettra de desservir 87.500 personnes dans 21 communes grâce à la réalisation de 350 points d’eau potable en milieux urbain, périurbain et rural. La gestion de ces fonds a été confiée à la Caisse Autonome d’Amortissement.



4- Mise en œuvre du schéma national d’aménagement du territoire (Agenda spatial).



Le schéma national d’aménagement du territoire offre une image d’ensemble de l’évolution souhaitable de l’espace national et de ses différentes composantes territoriales. Le schéma précise les principales options d’aménagement du Bénin à savoir :

- un aménagement à travers les pôles de développement autour desquels toutes les actions du développement doivent se structurer ;

- un aménagement qui renforce la solidarité et la complémentarité avec les voisins ;

- un aménagement qui assure la gestion durable des ressources territoriales.

Il s’agit pour le gouvernement d’engager l’opérationnalisation de ce cadre de planification à long terme, à travers d’importantes actions et opérations d’aménagement de grande envergure, à effets structurants. Le Conseil a approuvé une feuille de route à court terme pour sa mise en œuvre.



5- Recrutement de personnels pour l’administration publique.



Le Conseil a autorisé l’organisation des concours de recrutement de 7033 enseignants contractuels au profit du Ministère de l’Enseignement Maternel et Primaire (3.601) et du Ministère de l’Enseignement Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle (3.432). L’incidence financière de cette organisation sera prise en charge par le Ministre de l’Economie et des Finances, dans les limites fixées par le Conseil.



6- Contrat d’achat d’énergie pour la fourniture d’une puissance (thermique) de 60 MW.



En attendant les investissements structurants programmés pour renforcer notre propre capacité de production de l’énergie électrique, le gouvernement poursuit la recherche de solution de diversification de sources de production. Le Bénin a obtenu du Haut Conseil Inter étatique de la CEB, une dérogation pour l’achat et 16 l’importation d’énergie électrique additionnelle sur le réseau interconnecté de la CEB. Le Ministère de l’Energie a saisi cette opportunité pour identifier un producteur privé d’énergie qui peut offrir immédiatement une capacité additionnelle de 60 MW au Bénin. Le Conseil a autorisé le Ministre de l’Energie à conclure, avec l’assistance d’un Cabinet Conseil spécialisé, au meilleur prix, un contrat d’achat d’une puissance additionnelle de 60 MW auprès de la Société Paras Energy. Le Ministre de l’Economie et des Finances a été instruit pour contribuer àlever les financements nécessaires dans les meilleurs délais. Par ailleurs, pour assainir les relations entre la SBEE et la CEB, le Ministre de l’Economie et des Finances et le Ministre de l’Energie, de l’Eau et des Mines ont été instruits à l’effet d’engager le processus d’apurement des arriérés de la SBEE vis-à-vis de la CEB. Le montage financier de cet apurement sera assuré par le Ministre de l’Economie et des Finances, à hauteur de 12 milliards de FCFA. Enfin, le Conseil examinera sous peu, une Communication sur les dettes et créances entre l’Etat et la SBEE.



7- Mise en place du cadastre national au BĂ©nin.



L’insécurité foncière est une préoccupation majeure dans notre pays. Des réformes ont été engagées dont la mise en œuvre pourra renforcer la sécurisation foncière. Mais les outils modernes et performants de gestion foncière font défaut. C’est pourquoi, le gouvernement a pris la décision de faire élaborer le cadastre national dont les travaux démarreront en 2017 avec l’assistance de partenaires identifiés. A terme, le Bénin disposera de l’ensemble des outils d’identification, d’enregistrement et de de ion des terres. La représentation cartographique de l’ensemble du territoire national sera enfin assurée, fiable et pérenne, sur une base communale, et selon sa division en parcelle de propriété. Dans ce cadre, et pour arrêter le désordre dans ce secteur généré par des initiatives éparses, toutes les opérations en cours pour l’élaboration de documents cadastraux sont suspendues sur toute l’étendue du territoire. Le Ministre du Cadre de Vie et du Développement Durable et le Ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale ont été instruits à l’effet de faire respecter cette décision.



8- Cadre juridique du Partenariat Public-Privé.



Le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et de la Législation, chargé des Relations avec les Institutions, a rendu compte au Conseil des Ministres de l’adoption par l’Assemblée Nationale en sa session plénière du mardi 11 octobre 2016 de la loi portant « cadre juridique du Partenariat Public-Privé en République du Bénin». L’Assemblée Nationale vient ainsi de mettre à la disposition du Gouvernement un important outil de mobilisation des capitaux privés nationaux et internationaux, en vue de la réalisation des grands travaux structurants contenus dans son Programme d’Action. La loi enrichit l’environnement de la promotion des investissements au Bénin et le met à la hauteur des ambitions de l’Etat. Elle dispose de la conclusion des contrats de Partenariat Public-Privé (PPP), des modes de passation et d’attribution des projets de Partenariat Public Privé (PPP) et fixe les modalités de règlement des litiges et des sanctions. En approuvant le compte rendu, le Conseil des Ministres a instruit notamment le Ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence de la République en lien avec le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et de la Législation à l’effet

- d’une part, de préparer un séminaire gouvernemental élargi sur le Partenariat Public-Privé (PPP) et les implications de la loi.

- et d’autre part, d’établir les projets des décrets d’application de la loi adoptée à soumettre sans retard à l’examen du Conseil des Ministres.

Merci.



Pascal Irénée KOUPAKI

Ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence

...

Vote de la loi sur le partenariat public-privé : le Bénin s’engage sur la voie des grands investissements.

Vote de la loi sur le partenariat public-privé : le Bénin s’engage sur la voie des grands investissements.

Les honorables députés de la septième législature ont voté dans la journée de ce mardi 12 Octobre 2016 la loi sur le Partenariat Public Privé (PPP). Initié par l’honorable Jean-Michel Abimbola, cette proposition de loi qui vient d’avoir l’aval des députés permettra à notre pays de décupler sa capacité d’investissement dans des gros ouvrages publics.



Invité ce matin sur les plateaux de l’émission 5/7 Matins de l’Office de Radiodiffusion et de Télévision du Bénin (ORTB), l’initiateur de cette proposition de loi, l’honorable Jean-Michel Abimbola affirme que le vote de la loi sur le Partenariat Public Privé est une chance pour le Bénin.



En effet, selon le parlementaire, le Bénin n’arrive jamais a dépassé le seuil de 20% du budget général de l’état dans l’investissement public après avoir payé les dettes et le salaire des fonctionnaires. Or il est prouvé qu’il faut en moyenne 30% du budget de l’état pour que les investissements publics aient un réel impact social.



Par ailleurs pour Jean—Michel Abimbola, cette loi est d’autant plus une chance pour le Bénin parce qu’elle limite les risques d’endettement de l’état ainsi que les risques collatéraux qui seront désormais partagés par l’état et les opérateurs économiques privés. Il conclut qu’avec cette loi, le développement de notre pays pourra enfin connaitre une accélération.

...
Copyright 2016, webmastered by MASSAURA SARL (www.massaura.manydiscoveries.com) for www.mairie-abomey-calavi.bj