Mairie d'Abomey Calavi

English version

Version française

Actualites

Après une descente d'une délégation du conseil communal d'Abomey-Calavi dans les zones inondées de la commune: Le Maire Bada suggère une gestion participative des inondations

Après une descente d'une délégation du conseil communal d'Abomey-Calavi dans les zones inondées de la commune: Le Maire Bada suggère une gestion participative des inondations

Sortir de son bureau pour constater de visu les dégâts causés par les inondations dans certains arrondissements de la commune. C'est ce qui justifie la tournée initiée ce lundi 20 juin 2016 par le maire Georges Bada. Accompagné de ses adjoints et des cadres de la Direction des services techniques puis de quelques conseillers communaux tels que Noel Toffon, Franck Hessou et Paulin Dossa, l'autorité communale et sa délégation ont exploré les solutions immédiates à moyen ou à long termes qui s'offrent à la commune pour sortir les populations de leur sinistre. Les zones critiques à savoir, le carrefour du tolègba de Godomey, la voie pavée Artico 80 dans les encablures de l'usine d'engrais de Dèkoungbé, le carrefour Gbègningan puis la voie Togoudo dans l'arrondissement de Godomey, la voie d'entrée à Ouèto via le carrefour Tankpè récemment baptisé carrefour de la connaissance, la voie de l'église Ste Bakita devant la buvette Galaxy, ont été les endroits ciblés pour accueillir la délégation communale. A l'étape du carrefour du Tolègba, il a été constaté que les travaux de pavage réalisés ne respectent pas les normes. De sorte que les exutoires des caniveaux sont inexistants. La voie est donc inondée parce que l'eau n'a plus d'issue. La solution immédiate suggérée est de reprendre à cet endroit précis, les travaux de curage. Le CA Germain Cadja-Dodo a quant à lui, suggéré que soit construite un bassin de rétention de l'eau. Une proposition dont la faisabilité sera mise en étude par les techniciens de la Dst. Sur la voie pavée Artico 80, le mal environnemental est le même. L'eau stagne sur la voie sur près d'un kilomètre. A cette étape, parole a été donnée aux usagers notamment au comité constitué par l'ancien Dc Mtpt, Cyriaque Atti-Mama, et le technicien en génie civil, Bruno Boco qui, entre temps, avaient fait le déplacement vers le maire pour mesures urgentes à prendre face aux désagréments que cause aux populations, cet état de choses. En bons connaisseurs, ils ont estimé qu'il y a eu mal donne lors de la réalisation des ouvrages d'assainissement à ces endroits également. L'Agetur a été d'ailleurs indexée ici. Pour sortir du tunnel, ledit comité propose la reprise des caniveaux et leur redimensionnement, la construction d'exutoires pour les eaux. Après l'exposé des membres du comité, le maire Georges Bada a posé deux questions:
Primo, il a demandé aux membres de ce comité, celui avait réalisé les travaux. Sans ambages, M.M Atti-Mama et Boco ont répondu que c'est l'État central. La deuxième question du maire a été de savoir à qui incombe la responsabilité de reprendre les travaux. Leur réponse a été identique. Cette démarche maïeutique du maire, visait à faire toucher du doigt à ses interlocuteurs que la dimension des travaux à réaliser pour un retour à la normale de la situation à ce niveau dépassent les compétences de la mairie. C'est alors qu'il suggère une gestion participative du phénomène des inondations dans la ville d'Abomey-Calavi, ceci sur une note d'invite du gouvernement à prêter main forte à la mairie à travers un programme spécial d'assainissement et de pavage à l'instar de ce qui a été initié dans les communes d'Abomey et de Porto-Novo et à travers la contribution des personnes de bonne volonté. Le maire est allé jusqu'à envisager une téléthon de 1000F au minimum par personne pour venir à bout des inondations dans sa commune. Par ailleurs, il promet de lancer un appel à l'endroit des camionneurs et des promoteurs de carrières de sable lagunaire afin qu'ils volent au secours des sinistrés par des dons de voyages de sable lagunaire. Dieu-Donné Mègninnou, en sa qualité de Dst, a abondé dans le même sens que le maire. Pour lui, le budget de la commune ne peut pas permettre de trouver des solutions définitives aux inondations dans la commune d'Abomey-Calavi. Il a insisté sur l'urgence de doter cette cité dortoir d'un Plan directeur d'assainissement et de pavage.
Comme on peut le constater, l'approche de solutions trouvée par le Maire pour répondre aux sollicitations de ses administrés en ce qui concerne non seulement la voie proposée par le comité Atti-Mama longeant les rails pour être remblayée, le carrefour Togoudo débouchant sur Gbègnigan, et la voie passant devant le complexe hôtelier Galaxie, Ste Bakita et sortant sur Kpota dans l'arrondissement de Calavi Centre administré par Hounsou Bernard est salutaire. Tout le monde est appelé à mettre la main à la pâte. Pourvu que ce cri de citoyenneté et de patriotisme du Maire Bada Georges soit entendu par les gouvernants et les personnes auxquels il est adressé.


21/06/2016 Ă  Abomey-Calavi


Source/Auteur : Mairie d'Abomey Calavi
Copyright 2016, webmastered by MASSAURA SARL (www.massaura.manydiscoveries.com) for www.mairie-abomey-calavi.bj